Il ne faut pas oublier de laisser un petit commentaire sur prd et bazzart.
Merci de privilégier les inscriptions masculines.

Partagez|

Si je prends l'option témoignage, je veux aussi déshabillage ![ Andrew chéri ♥]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Invité
Invité
poisoned soul

MessageSujet: Si je prends l'option témoignage, je veux aussi déshabillage ![ Andrew chéri ♥] Dim 31 Mai - 17:03



Si je prends l'option témoignage , je veux aussi déshabillage !
ft. Andrew Sandor

Nicky avait passé une nuit à l'hôpital. Elle était rentrée chez elle en pleine nuit et s'était jetée dans son lit. Elle était morte de fatigue. Elle n'avait même pas eu la fois de se mettre en pyjama ou du moins de retirer ses fringues de la journée. Elle n'avait pas de réveil qui sonnerait aussi tôt qui le faisait habituellement. Elle avait le droit à deux heures de sommeil de plus que d'habitude. Elle devait dormir comme la belle au bois dormant exceptée que personne ne devrait la tirer de son sommeil par un délicat baiser. Elle aurait pu s'étendre sur le lit et tomber dans un sommeil profond mais elle ne pouvait... Ses pensées étaient focalisées ailleurs. Il y avait eu une affaire criminel qui lui trottait dans la tête. Un avocat allait passer chez elle pour lui demander de témoigner en défaveur de son ex copain enfin si on pouvait dire cela. Ce mec n'avait pas eu d'importance aux yeux de Nicky. Elle ne le connaissait pas plus que cela, à peine 6 mois qu'ils se côtoyaient. Ce n'était pas le genre de fréquentation que Nicky aimait avoir mais il était gentil au fond. Il était un peu trop impulsif à son goût mais jamais n'avait levé la main sur elle. Elle finit par s'endormir...

Elle faisait sa demi-journée de travail comme-çi de rien n'était. Elle n'avait pas la tête à son travail. John, le blond d'1m90 baraqué jusqu'au possible qui était un parfait rebelle. Elle l'oubliait sans soucis mais les histoires qui lui courraient après, ne ravissait pas la belle brune. Elle était sa dernière copine et donc si il faisait trop de conneries, elle n'avait pas envie de passer à la tête pour des histoires de meurtres aggravés. A l'époque, elle ne se rendait pas compte qu'il pouvait être aussi dangereux et elle regrettait son semblant de naïveté. Elle rentra chez elle et alla prendre une douche. Cela pouvait lui changer les idées, sentir l'eau chaude couler le long de son corps traversant ses courbes généreuses.Elle ferma les yeux quelques instants et s'abandonna au monde qui l'entourait. Elle s'échappait de ce qui l'entourait pour se sentir mieux. Nicky attrapa une serviette et l'entoura autour d'elle. Elle enroula une autre serviette autour de ses cheveux. Elle n'avait pas envie d'impressionner Monsieur l'Avocat qui allait sonner à sa porte dans son beau costard cravate. Elle était toute aussi charmante. Le noir était son ami du soir : jean noir, chemise noire transparente et elle laissa retomber ses cheveux humides sur son épaule droite. Elle se passa un coup d'eye-liner sur ses paupières, un rouge à lèvres rosée. Le fond de teint était son meilleur ami pour effacer les traits sous ses yeux de sa nuit tourmentée. Elle n'avait pas envie de se montrer fatiguée. Les défauts étaient à cacher.

On sonna à sa porte d'entrée et elle devinait bien de qui se trouvait derrière. Elle enfila une paire d'escarpins pour sembler être une véritable femme. Elle n'avait pas eu le temps de se sécher les cheveux mais cela lui donnait un petit air plus sauvage. Elle lui tendit sa main pour une poignée de main lorsque ses yeux remontèrent sur le contour du visage de l'homme. Elle perdit toute connexion entre son cerveau et son corps. Oh mon dieu ! Elle tombait sur l'avocat du diable plus sexy que jamais dans un costume tel que celui-là. Elle frissonna sous l'augmentation de chaleur qui montait d'un coup dans tout le corps de Nicky. Il lui faisait quasiment oublié pourquoi il avait frappé à sa porte.

Elle cligna des yeux de manière rapide et elle relâcha sa main avant de lui adresser quelques mots :

« Bonsoir, merci de vous être libéré. Je suis Mademoiselle Stewart. »

Elle voulait vraiment se mettre des claques parfois pour être comme ça.  Elle lui présenta le salon, il pouvait s'installer dans le canapé ou sur une chaise, c'était son choix. Le canapé faisait moins conventionnel mais cela permettait d'être détendu
.

« Vous voulez un café ? De toute manière, vous n'êtes pas pressé ? »

Elle espérait qu'il lui consacrait assez de temps car écrire sur les faits de son ex-copain n'était pas quelque chose qu'elle pouvait faire très rapidement. Un détail pouvait être utile et pouvait lui permettre l'emprisonnement. De plus, elle n'était pas contre qu'il passe plus de temps à ses côtés. Il y avait de quoi regarder même si il paraissait plus âgé qu'elle, elle se fichait bien de l'âge qui pouvait les séparer. Cela n'avait aucune importance.
Revenir en haut Aller en bas
James Batthyány
poisoned soul + drink from the cup of life
avatar
poisoned soul
√ Messages : 257
√ Date d'inscription : 30/05/2015

MessageSujet: Re: Si je prends l'option témoignage, je veux aussi déshabillage ![ Andrew chéri ♥] Dim 31 Mai - 21:56



Si je prends l'option témoignage , je veux aussi déshabillage !
ft. Nicky & Andrew.

Le réveil sonna, il n’était que cinq heures et demie, et comme à son habitude, il était toujours ponctuel. Saleté. La nuit avait été courte. J’avais passé le plus clair de ma soirée au bureau, pour éplucher des dossiers importants pour un procès à venir et faire un peu de rangement, mon bureau en avait bien besoin. J’étais rentré qu’aux environ de deux heures du matin. J’avais donc, en tout et pour tout, dormi que trois heures et demie. Pff, je n’avais plus vingt ans, je supportais de moins en moins ce style de vie, il fallait que je calme côté boulot si je ne voulais pas mourir d’une crise cardiaque avant mes quarante ans. Je me levai avec peine de mon lit tant adoré, et je partis directement à la cuisine me préparer un café. Sans ce breuvage, la journée ne pouvait pas commencer pour moi. Je devais impérativement en boire avant de pouvoir faire quoi que ce soit. En attendant qu’il soit prêt, j’ouvris la fenêtre, je m’accoudais au bord et tout en contemplant le ciel, je m’allumais une cigarette. Dès que mon café fut prêt, j’écrasais ma clope dans le cendrier que je tenais avec mon autre main, le posai sur la table et pris ma tasse. Je retournais contempler le ciel, buvant quelques gorgées de temps en temps. Je n’avais pas spécialement envie d’aller travailler aujourd’hui, j’avais besoin de repos. De suite. Je pris mon téléphone portable dans la main et je consultais mon agenda à distance. Bon. Normalement, si les choses n’allaient pas changer, je n’avais juste qu’un rendez-vous en fin d’après-midi. Je pouvais donc glandouiller un peu à mon bureau. Même ça je ne pouvais pas. Je soupirais tout en lavant ma tasse et je partis à la salle de bain, pour prendre une douche rapide et je m’habillais, comme à mon habitude les jours de la semaine, d’un costard tout propre. J’avais mis une chemise blanche et une cravate noire. Vu le beau temps qu’il faisait, j’aurais bien pris ma moto pour aller travailler, il me suffisait de mettre ma combinaison et de mettre mon costard dans un sac à dos, mais ayant rendez-vous, ça ne le faisait pas trop d’arriver en tenue de motard. J’optais alors pour ma Lamborghini, pas trop le choix en même temps,  je pris ma mallette, vérifiait que tout était en ordre dans la maison, et me dirigeait vers le garage.

La routine et encore la routine. La journée se passa comme tous les autres. Toujours les mêmes dossiers, les mêmes problèmes, les mêmes histoires au téléphone. Heureusement que j’aimais mon travail car ça en devenait vite lassant. Enfin. C’était surtout une période assez spéciale en ce moment. La police venait d’arrêter plusieurs personnes impliqués dans du trafic de drogue et blanchissement d’argent et le procès allait s’ouvrir sous peu. Ayant été choisi pour les faire condamner, cela faisait plus d’un mois que j’épluchais les preuves, que je montais le dossier et que je préparais ma plaidoirie. Je connaissais tout par cœur. Ma foi, c’était ça d’être adjoint au procureur et devoir préparer les procès. Je regardais ma montre, il n’était que neuf heures du matin. J’avais l’impression que la journée n’avait pas ni mon travail. Vers midi, je sortis m’acheter un sandwich, que je grignotais tranquillement dans mon bureau, surfant sur internet en même temps. Je consultais mon agenda et lu les informations concernant le rendez-vous de ce soir. Il s’agissait d’une histoire assez banale, un certain John était suspecté d’agression, voire peut-être de viol, ça restait à confirmer, et je devais aller interroger son ancienne petite-amie, enfin l’interroger, pas vraiment vu que ce n’était pas une de mes tâches, mais m’entretenir avec elle voir si elle voulait témoigner contre elle et en même temps lui poser des questions, pour solidifier le dossier.   

J’arrivais devant chez elle en ayant une quinzaine de minutes d’avance, et assis dans ma voiture, profitant de fumer ma cigarette. J’étais presque sûr qu’elle m’avait déjà repérée. Je ne passais pas vraiment inaperçu avec ma voiture. Quelle idée aussi d’acheter une Lamborghini Aventador … mais cette voiture, c’était mon rêve de gosse et j’avais réussi à l’avoir. Merci papa. Avant d’aller sonner, je remis en place mes cheveux, époussetai ma veste et sortit de la voiture. Je sonnais à sa porte, ma mallette dans la main, et attendis qu’elle ouvre. Quand la porte s’ouvrit, j’hochai la tête en signe de salutations et lui tendis la main, que je serai avec une certaine poigne.

« Bonsoir. Maître Sandor. Mademoiselle Stewart ».

Maître. Depuis le temps que je faisais ce métier, je n’arrivais toujours pas à m’habituer à ce titre. À chaque fois que je le prononçais ou que quelqu’un m’appelait de cette façon, j’étais toute chose. Il me perturbait. Je souris à la jeune demoiselle et ne fis aucun commentaire sur son habillement, me demandant silencieusement pourquoi elle avait mis une paire d’escarpins pour rester chez elle. Les femmes. Grand mystère.

« Merci surtout à vous de me recevoir aussi rapidement ».

J’entrais dans sa maison à sa suite et elle me désigna la cuisine et le salon. Pour commencer, j’optai tout d’abord pour la cuisine et la chaise. Evidemment que le canapé avait l’air plus confortable, mais étant au travail, je me contentais de la chaise. Je verrais plus tard pour le reste. Je m’assis donc et posai ma mallette sur la table, en sortit le dossier portant le nom de John ainsi qu’un bloc-notes et un stylo. Je la posai ensuite sur la chaise à mes côtés.

« Volontiers un café, merci »

Mon pêché mignon, comment refuser. Je secouai la tête négativement.

« Non pas du tout, j’ai tout le mon temps … enfin, je ne veux pas non plus gâcher toute votre soirée ».

Je lui souris timidement, pianotant la table avec mes doigts et avec mon autre main je faisais tourner le stylo. Je ne pouvais pas dire pourquoi, mais je me sentais un peu mal à l’aise. Normalement, la première rencontre se faisait dans mon bureau, et non directement chez l’habitant.


PS: OMYGAD, j'me suis lâchée là  Arrow , j'espère que ça ira  I love you

_________________



BANG BANG,
YOU SHOT ME DOWN.


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
poisoned soul

MessageSujet: Re: Si je prends l'option témoignage, je veux aussi déshabillage ![ Andrew chéri ♥] Mar 2 Juin - 18:45



Si je prends l'option témoignage , je veux aussi déshabillage !
ft. Andrew Sandor

Maître ? Nicky haussa légèrement un sourcil. Son esprit tordu et quelques fois débordant de perversité ne comprit pas la même chose sur le coup. Elle préférait ses pensées de maître , dominant que de celui de l'avocat trop poli. Elle devait ôter ses pensées de son esprit car ce n'était pas celle qu'elle devrait avoir dans ces conditions. Elle secoua doucement la tête pour sortir ces idées de sa tête.

Oh pauvre chéri ! Trop de politesse pourrait tuer ton charisme mystérieux ! Nicky regrettait presque le costard cravate, cela rendait l'homme un peu trop coincé. Elle espérait qu'il finirait par se débloquer. Il alla dans la cuisine. Ce n'était pas l'endroit qu'elle préférait mais cela lui allait. Si il voulait jouer l'homme sérieux et fier de son travail après tout, il avait peut-être une femme, des gosses et une maîtresse pour ne pas s'ennuyer. Il sortit ses quelconques outils dont Nicky allait se servir pour porter une attestation sur ce qu'elle connaissait de son ex copain dérangé.

Il accepta un café. Verser un peau de Vodka dedans serait-il interdit ? Bah quoi...Elle voulait savoir à quoi ressemblait un avocat qui faisait tomber la veste, la chemise...Hum MIAM ! Sans se rendre compte ce qu'elle faisait, elle faillit se brûler avec la cafetière. Il va falloir qu'elle fasse plus attention à ce qu'elle faisait. Elle sortit une tasse de café du placard et elle versa ce qu'elle venait de préparer.

« Ne vous inquiétez pas, vous êtes loin de la gâcher ! »

Son esprit tordu avait parlé sans qu'elle aille le temps de prononcer un superflu pour masquer ses véritables pensées. Nicky était ainsi, elle avait l'habitude de dire ce qu'elle pensait et puis après tout, elle n'avait fait qu'une demi erreur. Qui pourrait se douter de ce que trafiquait son cerveau en ce moment-même ?

Elle s'installa à table et totalement déboussolée, elle attendit qu'on lui dise ce qu'elle devait faire. La miss ne savait pas de quoi son ex était accusée réellement et un retour aux informations n'était pas un mal. Nicky regarda le beau brun et elle sentit son mal-être. Elle voulut rire mais elle aussi était pas dans son meilleur élément. Elle n'était pas habituée à effectuer ce genre de choses, elle n'avait aucune maîtrise sur le sujet. Elle était déjà stressée et elle voulait calmer son coéquipier de mal-être. Elle posa une main sur la sienne, son sourire amical et lui disait en douceur :

« Détendez-vous. »

Ce n'était pas comme si elle avait prononcé ces mots sur un ton autoritaire. Elle le faisait du plus amical qu'elle pouvait. Elle voulait vraiment que tout se passe bien et que rien ne se projette mal. Nicky relâcha sa main et lui emprunta son stylo pour écrire.

« Alors quel est le genre d'informations dont vous avez besoin ? Je n'ai pas pris connaissance de toute l'affaire. »

Elle espérait avoir un résumé de tout ça. Elle n'avait pas envie de passer son temps à chercher dans son esprit quelque chose de compromettant. Elle balaya ses cheveux de son visage. Elle se sentait encore plus mal à l'aise. Elle n'aimait pas parlé comme une vieille bourgeoise trop polie, c'était loin d'être son genre. Cela ne lui correspondait pas du tout. Elle troqua ce semblant d'identité pour révéler la Nicky qui sommeille en elle :

« Bon, on va jouer cartes sur table. Je sais que c'est de la politesse mais je veux retirer cette frontière entre nous. Cela donne un effet trop sérieux et c'est déstabilisant ! J'arrive pas à me sentir à l'aise. Alors... parlons comme çi nous nous connaissions déjà ! Je n'ai aucun problème avec ça. »

Nicky soupira de soulagement en espérant qu'il soit en accord avec elle. Elle voulait pas passer pour une débile. Elle voulait juste lui retirer le balais qu'il avait dans le derrière. Elle était faite pour s'amuser , se divertir et ressembler à la Reine d'Angleterre !
Revenir en haut Aller en bas
James Batthyány
poisoned soul + drink from the cup of life
avatar
poisoned soul
√ Messages : 257
√ Date d'inscription : 30/05/2015

MessageSujet: Re: Si je prends l'option témoignage, je veux aussi déshabillage ![ Andrew chéri ♥] Dim 7 Juin - 18:54



Si je prends l'option témoignage , je veux aussi déshabillage !
ft. Nicky & Andrew.

J’étais toujours tranquillement assis à la table faisant tourner le stylo entre mes doigts. Je ne savais pas trop dire pourquoi, mais je ne me sentais pas dans mon élément. C’était sûrement le fait d’être directement chez la personne et non pas dans mon bureau, comme cela se faisait d’habitude. J’essayais de me détendre tant bien que mal, espérant que le café allait faire cet effet.  Ne vous inquiétez pas, vous êtes loin de la gâcher ! La remarque de la jeune fille me perturba un petit instant, ne comprenant pas ce qu’elle voulait exactement dire par-là. Je n’avais pas l’habitude de ce genre de réponses. La plupart du temps ses clients voulaient se débarrasser de moi le plus vite possible. Apparemment pas elle.  Je décidais de ne pas relever sa remarque.

La jeune fille vint s’installer à table, posant le café devant moi. Je la remercie gentiment et j’en bus directement une gorgée. Puis, pendant un court instant, un silence s’installa entre nous. Bon, fallait que j’essaie de faire quelque chose pour détendre un peu plus l’atmosphère, déjà que ce pourquoi j’étais venu n’était pas vraiment une partie de plaisir … si on plus l’ambiance nous rendais les deux mal à l’aise, on n’était pas sorti de l’auberge. Elle posa sa main sur la mienne, et un léger frisson parcourut tout mon corps, qui heureusement ne se voyait pas. Je ne la retirais pas, mon cerveau s’était éteint au même instant. Je n’avais plus l’habitude de ce genre de geste. Quand il se réveilla, j’arquai un sourcil, fixant la jeune fille en face de moi.

« Je suis détendu, c’est juste que … »

Je m’interrompis, ne finissant pas ma phrase. Je n’allais quand même pas lui raconter ma vie, si ? J’étais tout simplement fatigué. Je n’avais envie que d’une seule chose, me coucher quelque part et me laisser emporter par les bras de Morphée. Ce qui n’était pas possible avec la tonne de travail que j’avais. Je rebus une gorgée de son café, le savourant. Elle enleva ensuite de la mienne pour me piquer mon stylo. J’arquai de nouveau un sourcil en secouant la tête. C’était moi qui prenais des notes normalement. Je fouillai dans ma mallette et en sortir un autre stylo. Si elle voulait garder celui qu’elle m’avait pris, pas de problème, je le lui laissais volontiers.

« Normal que vous ne soyez pas au courant. Rien n’a été divulgué ».

Je respirais un bon coup, avant d’attaquer la partie la plus difficile face à un témoin, surtout que je ne savais pas qu’elle avait été exactement la relation entre les deux. Je savais bien évidemment qu’elle avait été son ex, mais après, je n’en savais pas plus.

« J’aurais besoin de savoir comment il était avec vous. Comment il se comportait. S’il a été violent, ce genre de choses. Si vous ne savez pas comment répondre, j'essayerai d'orienter les questions».

La remarque suivante me frappa en plein fouet, comme si j’avais été poignardé. Ce n’était pas vraiment la bonne comparaison mais c’est la première chose que j’ai ressentie. Ce n’est pas que le fait de tutoyer la personne me dérangeait, c’est juste que dans le cadre de mon travail, j’essayais de garder une certaine distance avec la personne que j’avais en face, et donc le vouvoiement était de mise. J’avais aussi été élevé comme ça. Mais bon, si je devais vraiment la tutoyer pour avoir des informations, soit. Tant que ça ne restera que professionnel, pourquoi pas.

« Bon bon, d’accord, si vo … tu veux. Désolé, il faut que je m’y habitue ».

Je finis d’une gorgée mon café, me trouvant bête. Je n’avais aucun problème à m’adapter normalement, mais là, elle avait réussi à me déstabiliser avec sa remarque. Il fallait que je reprenne le dessus. Je fouillais dans ma poche et j’en sortis un paquet de cigarette. Je reportais mon attention sur elle, en lui souriant.

« On peut fumer chez … toi ? »

Tout en attendant sa réponse, je faisais tourner mon briquet entre mes doigts, m’imaginant que cet « interrogatoire » se finisse vite pour que j’aille enfin me coucher. Certes il n’était pas du tout tard, mais si dans quelques heures je ne prenais pas quelque chose, j’étais quasiment sûr de m’effondrer comme une merde.


_________________



BANG BANG,
YOU SHOT ME DOWN.


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
poisoned soul

MessageSujet: Re: Si je prends l'option témoignage, je veux aussi déshabillage ![ Andrew chéri ♥]

Revenir en haut Aller en bas

Si je prends l'option témoignage, je veux aussi déshabillage ![ Andrew chéri ♥]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
POISONED SOUL :: RP-