Il ne faut pas oublier de laisser un petit commentaire sur prd et bazzart.
Merci de privilégier les inscriptions masculines.

Partagez|

(mircea) i hate everything about you

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Poisoned Soul
fondatrice + the dark i know well
avatar
poisoned soul
√ Messages : 725
√ Date d'inscription : 21/03/2015

MessageSujet: (mircea) i hate everything about you Dim 2 Aoû - 21:19



i hate everything  about you
    ft. Mircea & Narcissa

Les conneries. La demeure du monstre qu’elle fuit. Les nuits qu’elle accumule autre part qu’entre les murs de la maison. La douleur à même d’irradier son corps pendant des jours, la mort à qui elle a échappé. Ça aurait été plus simple de crever au bout de son sang, de ne pas ouvrir les yeux.
La famille qui cherche. La famille qui a réduit son appartement à l’était de cendre. Elle n’a plus d’endroit. Elle n’a que lui. Que lui vers revenir. Que lui vers qui elle ne veut pas revenir.

Le crâne qui vrille, la douleur qui percute ses pensées et les yeux qu’elle ouvre. Des jours qu’elle tente de fuir, des semaines. Deux peut-être. Elle ne sait plus. Elle ne compte plus le temps, mais la foutue envie de revenir vers lui à chaque soir, chaque fois que le soleil s’éclipse.
La main qui se porte au crâne, le front qu’elle masse un moment et elle se retourne. Le corps qu’elle heurte à côté d’elle et les souvenirs de la nuit d’avant qui n’ont rien de précis. Que la drogue qu’elle accumule, que l’alcool et les nuits dans d’autres draps pour s’empêcher de retourner vers lui. Ne plus céder. Trop fragile face à lui. Que l’amour pour le monstre. Lui qui prend. Lui qui brise sans demander. Lui qui s’accapare. Ne pas céder. Ne plus céder. Plus de monstre au pied du lit, plus de fascination au fond du crâne.
Le regard qui se porte sur l’homme à côté d’elle. Humain. Plus rien qui sort de l’humain. Plus de crocs dans le cou. Rien. Elle ne veut pas Narcissa. Elle n’a jamais voulu un autre que lui de toute façon.
Elle se détache du lit. Tente de fuir de cet endroit, la recherche des vêtements qu’elle se contente de subtiliser où elle dort. Plus d’argent. Les vivres coupés et la vie qui file entre les doigts. Plus rien. Que le chaos dans son crâne. Que le chaos dans sa vie et sa haine pour lui. La haine qui se mélange au reste.

Un bond vers la salle de bain. Une ligne de poudre blanche qu’elle respire avant de fuir de l’endroit. Pas d’attache. Qu’un corps à prendre. Que son corps à donner. L’esprit qu’elle veut vider. Pour ne pas revenir. Pour ne pas retourner dans la demeure, mais l’obsession dont elle n’arrive pas à se défaire.
Le vent qui percute son teint pâle. Le manque de sommeil. Les images de mort qui se percutent au crâne. La panique qui gagne son souffle au milieu de la nuit et le soleil qui brûle la peau. Le soleil qui risque de s’éteindre dans quelques heures et le chemin qu’elle fait, le chemin vers lui. Encore. Elle se déteste. Elle le déteste.
Elle trouve son chemin vers la demeure, elle trouve son chemin vers l’intérieur. Quelques vêtements sauvés qu’elle retrouve, la douche qu’elle prend. Le cadavre qui dort. Le cadavre qu’elle ne retrouve pas.
Tissu qui se ferme sur la poitrine. Robe de chambre satinée qui file sur les courbes. Sous-vêtements pour cacher les formes et le corps léger, l’esprit qui plane autre part. Les drogues qui calment ses maux. Les drogues qui rendent l’esprit léger.
Le carnet qu’elle attrape. Une tisane préparée. Le fond du canapé qu’elle retrouve et le silence qu’elle aime entendre.
La mine qui file. La mine qui noircit la feuille blanche. Les idées macabres qu’elle remet sur le blanc, qu’elle défait de son crâne. La peau sensible. La peau fragile. Elle plane dans un autre monde. Elle se sent bien. Des semblants. Le temps qu’elle retombe. Elle en a besoin.
Revenir en haut Aller en bas
http://poisoned-soul.forum-pro.fr
Mircea Brâncuși
poisoned soul + drink from the cup of life
avatar
poisoned soul
√ Messages : 1108
√ Date d'inscription : 21/03/2015

MessageSujet: Re: (mircea) i hate everything about you Dim 9 Aoû - 8:26



run from me darling
you'd better run for your life

    ft. Mircea & Narcissa

Le souffre que transpire le démon gourmand. Les babines sanglantes. Les mains plongent au corps. Les serres accrochent la cage. Déchirent les os et cherchent pour le battant. Le corps dans lequel les dents se plantent. Un dernier regard pour le condamné suffoquant. Terminée la vie. Achevé le pantin maladroit. Un meurtre. Pas un repas. Pour l'odieux et ses propos insultants. Pour le vile venu dérober un livre à la boutique. Humain disloqué, peau arrachée. Ne reste qu’une carcasse au sol, le sang aux murs. Un soupir qui échappe à l’Eternel. Le blanc taché par la crasse d’un autre. De ces humains qu’il méprise pour leur incapacité à respecter quelques règles, eux qu’il piétine sans aucun remord. Le cadavre git dans la librairie, un pied qu’il pose sur le corps mort, en éclate la colonne vertébrale. Cacher le chien. Mircea détache avec ennui chaque membres, réduit l’humain à un petit tas de morceaux qu’il enferme dans une boite. Au-revoir. Un colis qu’il enverra demain, dentinaire inconnu, juste pour l’amusement. Jeux macabres qu’aucun autre ne comprend. La boutique se referme pour la nuit. Paquet qu’il emporte avec lui. Soin de l’emballage. Une voiture qui gronde dans les rues désertes. Jouet à offrir, ferraille pour Ambroise dont il attend le retour. Le paquet sanglant est laissé à la banquette arrière. Un épisode qu’il laisse derrière lui pour ce soir.

La maison transpire des odeurs différentes. Mélanges imparfaits des corps percutés. Narcissa qu'il sait présente. Battements qu'il suit. L'odeur est répugnante. Le doute qui n'est pas permis. Il sait. Il sait ce qu'elle fait de ses journées. Les narines pleines de poudre le corps saccagé par les autres. Destruction. Pourriture du corps. Mircea s’avance au devant du salon. Gosse perdue dans un délire, gosse n’ayant pas remarqué sa présence. « Combien ? Combien à qui tu offres tes cuisses ? Pour les chiens affamés. Ils aiment ça ? » La vulgarité qu'il retient. Les propos qu'il modère. Tente. Le corps maintenu à distance. Embrasure de la porte. L'ombre étendue jusqu'à fauteuil où repose l'idiote. La voix s’enroule, effrayante, un grondement sourd alors que le visage est neutre, dénué de colère. Les envies ne manquent pas. Tordre le cou. Ravager les cuisses ouvertes. Prendre, encore et encore. N’en faire qu’un jouet à briser. Un amusement passager. Il pourrait… mais pas encore. La chute est trop belle. Le Mort se déplace dans la pièce, se réfugie dans les ombres. Des pas qui ne provoquent aucun son. Rapidité. Derrière le fauteuil, sa main s’enroule au cou de la blanche, l’agneau sacrifié. « Tu vas accepter de donner ton sang ou je vais devoir... encore user de force ? » Murmures à l’oreille. Aucun besoin de sang. Juste… la mettre à genoux, qu’elle dise oui à toutes les commandes. Son jouet. L’enfant ayant tué pour lui. Belle idiote. La pression des doigts, le souffle retenu quelques secondes de trop. Pour la voir suffoquer. Elle qui empeste les corps masculins et la poudre mauvaise. « Si tu veux mourir, il suffit de me demander » La main qui s’absente.

Revenir en haut Aller en bas

(mircea) i hate everything about you

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» 10 Things I Hate About You
» Hate for Pain - Une Magnifique Collection de Godemichés à l'Étage (reprise)
» hate a demain
» (mircea) closer to the edge
» j'ai hate que ca soit plus solide...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
POISONED SOUL :: RP-