Il ne faut pas oublier de laisser un petit commentaire sur prd et bazzart.
Merci de privilégier les inscriptions masculines.

Partagez|

(calliopée) + take me to church.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Invité
Invité
poisoned soul

MessageSujet: (calliopée) + take me to church. Mar 4 Aoû - 10:32


   FROM @FIXGIFS / CELEBRITE @TOVE LO

kyrre, calliopée
    love in my arms and the sun in my eyes.

   
nom ; kyrre, impossible à prononcer, t'as la forte impression que tes ancêtres ont secoués des lettres dans tous les sens afin de trouver ton nom de famille. ~ prénom ; calliopée c'est pas courant, calliopée c'est beau, ça sonne bien, calliopée c'est pas compliqué à prononcer ou à écrire, tu t'en sors plutôt bien, calliopée, ça te plait. ~ âge ; vingt-trois ans, l'âge parfait pour pouvoir voler de tes propres ailes sans avoir le poids de l'âge adulte pour te faire redescendre sur terre, ni trop vieille, ni trop jeune. ~ origines ; tu viens de Norvège, un pays qui ne fait pas spécialement rêver mais tu es malgré tout fière de tes origines et crier sur tous les toits que tu es Norvegienne, ça ne te fait pas peur . ~ race ; t'as rien de spécial, t'es un humain tout ce qu'il y a de plus normal, tu t'estime heureuse, même si c'est déjà trop pour toi. ~ clan ; aucun, t'es seule, ça te plait, être libre de tes mouvements, n'être rattaché à personne, pouvoir murmurer aux oreilles de tous que tu es unique, voir des familles se déchirer tandis qu'il n'y a que toi pour te blâmer. ~ pouvoirs ; t'as la capacité de perdre ceux que t'aimes, la mort est collée à ta peau et quiconque oserait s'approcher de toi se retrouverait en danger, une épée Damoclès au-dessus de son crâne sans même la voir, c'est ça, t'es un porte malheur ambulant, sans pouvoir, impuissante face à toutes ces ondes négatives qui se dégagent de ton corps frêle.   ~ métier ; un sourire collé au visage, une voix douce, tu vois les gens défiler et se ruer sur leurs places comme des loups affamés, tu assiste à différentes représentations, tantôt classique, tantôt moderne, tu aime l'ambiance qui règne lorsque les lumières se tamisent pour laisser place à un balai impressionnant d'acteurs, d'actrices mais surtout, tu aimes la diversité des clients qui se pressent chaque soir dans ce grand théâtre où tu exerce le métier d'ouvreuse.  ~ orientation sexuelle ; t'aimes les hommes, sentir un semblant de sécurité dans des bras qui t'enlacent et te laisser bercer par une voix douce qui te murmure des mots doux à l'oreille. ~ statut matrimonial ; t'es seule, comme toujours, incapable de t'engager dans quoique ce soit, de t'approcher de quiconque, tu fuis, sans cesse. ~ caractère ; t'es pas méchante non, t'es une gentille fille au caractère animal, t'es comme ça, tu ne fais pas dans la guimauve et pourtant tu te laisses aller de temps en temps en reprenant très vite tes esprits, tu courbes le dos et crache à la manière d'un chat se sentant en danger quand un étranger te parle et pourtant tu n'as pas peur non, pas pour toi, pour lui, pour cette âme errante venant se coller à toi sans se rendre compte qu'elle risque sa vie à se perdre dans tes beaux yeux. C'est triste, mais c'est comme ça, ton entourage se limite à une ou deux personnes, pas plus, t'aimerais que ça change, vraiment, mais c'est sûrement trop tard, tu t'es enfermé dans un cocon où l'humanité se presse sans pouvoir te toucher, te frôler, t'es dans ton monde à toi, il n'est pas noir, ni blanc, il est de multiples nuances de gris. Tu souris, t'es une bonne fille, serviable et attachante quand tu fais tomber ton masque de femme forte et indépendante.   ~ les légendes, tu en penses quoi? ; elles existent, t'en es persuadé, t'en as jamais vu clairement, les histoires fusent à gauche, à droite à en faire frémir le plus horrible des hommes et pourtant elles te fascinent et attisent ta curiosité, tu n'en as pas peur, elle font partie de ton petit monde que tu t'es crée, tu n'en parles pas, tu gardes ton opinion pour toi, tout bonnement parce que la pire des créatures qui puisse exister est l'humain.

   

   parle nous de ton personnage, ses habitudes, ce qu'il aime, ce qu'il mange, une anecdote de sa vie. ~ parle nous de ton personnage, ses habitudes, ce qu'il aime, ce qu'il mange, une anecdote de sa vie. ~ parle nous de ton personnage, ses habitudes, ce qu'il aime, ce qu'il mange, une anecdote de sa vie. ~ parle nous de ton personnage, ses habitudes, ce qu'il aime, ce qu'il mange, une anecdote de sa vie. ~ parle nous de ton personnage, ses habitudes, ce qu'il aime, ce qu'il mange, une anecdote de sa vie. ~ parle nous de ton personnage, ses habitudes, ce qu'il aime, ce qu'il mange, une anecdote de sa vie. ~ parle nous de ton personnage, ses habitudes, ce qu'il aime, ce qu'il mange, une anecdote de sa vie. ~ parle nous de ton personnage, ses habitudes, ce qu'il aime, ce qu'il mange, une anecdote de sa vie. ~ parle nous de ton personnage, ses habitudes, ce qu'il aime, ce qu'il mange, une anecdote de sa vie. ~ parle nous de ton personnage, ses habitudes, ce qu'il aime, ce qu'il mange, une anecdote de sa vie.

   

   ton pseudo : .lannister ~ âge : vingt ans. ~ pays : le désert français. ~ fréquence de connexion : tous les jours. ~ comment t'es arrivé ici? : je vénère votre poste sur bazzart  Razz . ~ un commentaire? : je suis une lentille.  


   
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
poisoned soul

MessageSujet: Re: (calliopée) + take me to church. Mar 4 Aoû - 10:32



story of my life
    kaléidoscope.

   
+ i feel safe in the 5 a.m light

Le ciel rougissait à vue d’œil tandis que le soleil se dessinait lentement à l’horizon, la rosée du matin faisait frémir l’herbe et le feuillage des arbres se secouait doucement, bercé par une douce brise. L’aube pointait le bout de son nez, un moment de la journée où le temps semblait s’arrêter, où le brouhaha et le quotidien morne n’existaient plus, balayés par une certaine sérénité que j’appréciais particulièrement. Toujours debout bien avant l’heure et haute comme trois pommes, j’aimais m’allonger dans l’herbe, les bras croisés derrière mes cheveux châtains, afin d’être au plus près de ce calme royal, le gazouillement des oiseaux et l’odeur du gazon frais venant me chatouiller les narines sont probablement les deux seules choses que j’apprécie encore aujourd’hui. Dix bougies soufflées à  peine et déjà pleine d’espoir et de rêves brûlés vifs en quelques secondes à peine, quelques secondes d’inattention firent partir en fumée une vie entière, emportant les rires innocents, les odeurs de bonnes nourritures qui flottaient dans l’air et les sourires d’une famille heureuse. Je me souviens avoir vu le ciel rougir au beau milieu d’une nuit d’été, les grillons ne chantaient plus, seuls un crépitement sourd et des cris déchiraient cette sérénité nocturne, des échos qui résonnent encore aujourd’hui. J’étais descendu du premier étage de mon doux foyer, les yeux brouillés par les larmes ou la fumée, je ne savais pas, je ne savais plus, les flammes léchaient les murs, s’étalaient au plafond, forçant l’ultime barrière qui séparait le premier étage du rez-de-chaussée et j’hurlais, j’hurlais de tout mon être, de toute mon âme, j’étais seule et j’allais le rester éternellement. Un grondement sourd annonçait l’écroulement imminent des dernières ruine de ce qu’était mon havre de paix, une gamine au beau milieu d’un enfer sur terre,  ma peau brûlait, je pouvais sentir les cloques qui se formaient au fur et à mesure que les minutes s’écoulaient, j’allais y rester et pourtant, mes jambes refusaient de se mettre en mouvement, mon instinct de survie était bloqué, absent, seules mes larmes témoignaient de la terreur qui s’était emparé de moi. Quelques secondes réussirent à faire basculer la balance, le plafond s’était fendu en deux avant de finalement former une crevasse qui laissant s’échapper deux corps sans vie qui s’écrasèrent au sol dans un bruit fracassant, je ne les avais pas quitté des yeux, comme pour essayer de distinguer clairement les visages derrière cette chair brûlée à l’odeur pestilentielle, j’avais retenu ma respiration, étant à deux doigts de tomber dans les pommes, j’allais tourner de l’œil quand un gémissement se heurta à mon esprit, une voix familière, tordue par un certain niveau de souffrance, mon regard sur posa sur l’escalier à moitié dévoré par le feu qui redoublait de violence. Il était là, à se tortiller, secouant son corps consumé de trois quarts par les flammes, chaque détail, chaque lambeau de peau, chaque cri sont encore et toujours gravés dans ma mémoire, mon frère s’était transformé en une goule qui s’était extirpé de cette gueule infernale, il s’était approché de moi, m’ayant aperçu par je ne sais quel moyen, son visage ayant été dévoré par ces langues de feu qui ne cessaient de redoubler d’intensité à chaque minute. Je l’avais abandonné, je les avais abandonné, tous. J’avais tourné les talons et j’ai couru, aussi vite que mes jambes frêles et brûlées me le permettait. Des bras m’avaient enlacés pour m’extirper de ce gouffre infernal, on m’avait enroulé dans quelque chose d’humide, de frais, on me parlait mais je n’entendais rien, je ne voulais pas écouter, j’avais fermé les yeux, inspirant et expirant lentement, et je me rappelais, oui, je me rappelais du gazouillement des moineaux, de l’odeur du gazon trempé de cette rosée matinale que j’appréciais tant, des souvenirs qui se heurtaient à ces scènes d’horreur qui avaient pu pénétrer mon esprit et qui jamais, n’allaient pouvoir en sortir.

+ i see fire.

Tantôt l’ainée, tantôt la cadette, j’ai défilé de famille en famille, j’ai tourné comme une vieille catin dans un bordel, aimée, détestée, j’ai toujours su fermer mon clapet sur ce qui m’amenait dans ces foyers qui ne voyaient en moi qu’une âme détruite, brûlée vive, écorchée, meurtrie, tous savaient ce qui  était arrivé à la pauvre petit fille orpheline, terrifiée face à la plus petite étincelle, mais tous voulaient l’entendre de ma bouche. Je courbais le dos, montrais les crocs quand on osait hausser le ton avec moi, rebelle dans l’âme mais surtout peu friand de l’autorité, il m’arrivait de partir un soir et ne jamais revenir, les rues, même les plus sombres ne m’effrayaient pas, j’avais vu l’enfer tout était pathétique à côté.  Quand les adolescents de mon âge s’amusaient à fricoter, à baiser et à picoler jusqu’au lever du jour, je restais enfermé dans mon cocon, à lire de vieux bouquins empruntés à long terme chez d’anciennes familles, des livres poussiéreux contant de vieilles légendes que l’on racontait aux enfants pour les effrayer, des histoires de créatures aux crocs aiguisés, à la soif éternelle ou aux capacités bien mystiques. Je me formais petit à petit mon propre monde, plus serein, plus vaste, persuadée que tout n’était pas que fiction, rêve ou cauchemar. Seize ans, c’est ça, je devais avoir seize petite années, j’avais pas bougé depuis quelques mois déjà, me plaisant presque dans ce foyer où j’étais la cadette, je me sentais en vie pour la première fois depuis longtemps, au beau milieu de cette scène de vie qui se déroulait sous mes yeux, j’avançais avec eux, les jours s’enchaînaient, et je restais là, encore, tandis que les saisons se suivaient et se ressemblaient. Ils n’avaient rien de spécial, ils n’étaient pas pleins aux as, ils ne vivaient pas non plus dans un carton ou sous un pont, une famille ordinaire accueillant une âme extraordinaire.

uc baby
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
poisoned soul

MessageSujet: Re: (calliopée) + take me to church. Mar 4 Aoû - 10:50

Oh la belle demoiselle, bienvenue sur le forum et une petite humaine ca manque par ici I love you
Si tu as des questions, n'hésite pas alien
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
poisoned soul

MessageSujet: Re: (calliopée) + take me to church. Mar 4 Aoû - 10:50

Bienvenue jolie demoiselle I love you
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
poisoned soul

MessageSujet: Re: (calliopée) + take me to church. Mar 4 Aoû - 11:33

Bienvenue parmi nous, petite humaine. Bon courage pour la suite de ta fiche, elle est déjà prometteuse. Smile
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
poisoned soul

MessageSujet: Re: (calliopée) + take me to church. Mar 4 Aoû - 12:39

comme vous êtes tous beaux
Merci beaucoup vous trois I love you
Revenir en haut Aller en bas
James Batthyány
poisoned soul + drink from the cup of life
avatar
poisoned soul
√ Messages : 257
√ Date d'inscription : 30/05/2015

MessageSujet: Re: (calliopée) + take me to church. Mar 4 Aoû - 13:10

Bienvenue parmi nous I love you
Bonne continuation pour ton histoire santa

_________________



BANG BANG,
YOU SHOT ME DOWN.


Revenir en haut Aller en bas
Anzelm Toth
poisoned soul + drink from the cup of life
avatar
poisoned soul
√ Messages : 81
√ Date d'inscription : 24/07/2015

MessageSujet: Re: (calliopée) + take me to church. Mar 4 Aoû - 15:16

Bienvenue sur le forum What a Face
J'adore le début de ta fiche, j'ai bien hâte de lire la suite ! pig
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
poisoned soul

MessageSujet: Re: (calliopée) + take me to church. Mar 4 Aoû - 15:30

Bienvenue sur PS. I love you Sleep
Courage pour la rédaction de ta fiche, petite humaine. cherry
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
poisoned soul

MessageSujet: Re: (calliopée) + take me to church. Mar 4 Aoû - 15:55

vous êtes adorables et vous gérez tous avec vos avatars/pseudos, merci les poussins I love you
Revenir en haut Aller en bas
Mircea Brâncuși
poisoned soul + drink from the cup of life
avatar
poisoned soul
√ Messages : 1108
√ Date d'inscription : 21/03/2015

MessageSujet: Re: (calliopée) + take me to church. Mar 4 Aoû - 16:04

Bienvenue Suspect Ce début de fiche est dingue, ça me rend méchamment curieuse pour la suite, alors j'attends. Et le choix du métier bom Mircea viendra souvent l'embêter . Si tu as des questions, n'hésite pas santa
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
poisoned soul

MessageSujet: Re: (calliopée) + take me to church. Mar 4 Aoû - 16:07

MADS MIKKELSEN QUOI. HANNIBAL QUOI.
oui, embête moi
Merci beaucoup pour ces compliments c'est adorable, promis si j'ai une question j'hésiterai pas I love you
Revenir en haut Aller en bas
Mircea Brâncuși
poisoned soul + drink from the cup of life
avatar
poisoned soul
√ Messages : 1108
√ Date d'inscription : 21/03/2015

MessageSujet: Re: (calliopée) + take me to church. Mer 5 Aoû - 8:26

Calliopée Kyrre a écrit:
MADS MIKKELSEN QUOI. HANNIBAL QUOI.
oui, embête moi
Merci beaucoup pour ces compliments c'est adorable, promis si j'ai une question j'hésiterai pas I love you

Prépare-toi à faire quelques beaux cauchemars
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
poisoned soul

MessageSujet: Re: (calliopée) + take me to church. Mer 5 Aoû - 9:56

mircea + Oh mais je n'attends que ça
Revenir en haut Aller en bas
Andrija Adamić
poisoned soul + drink from the cup of life
avatar
poisoned soul
√ Messages : 389
√ Date d'inscription : 15/05/2015

MessageSujet: Re: (calliopée) + take me to church. Jeu 6 Aoû - 7:37

Bienvenue I love you

_________________
+we slow for no one+
Let the wind carry us, to the clouds, hurry up, alright. We can travel so far as our eyes can see. We go where no one goes.
Revenir en haut Aller en bas
Poisoned Soul
fondatrice + the dark i know well
avatar
poisoned soul
√ Messages : 725
√ Date d'inscription : 21/03/2015

MessageSujet: Re: (calliopée) + take me to church. Mer 12 Aoû - 9:16

Ton délai est terminé, est-ce que tu as besoin de plus de temps? I love you
Revenir en haut Aller en bas
http://poisoned-soul.forum-pro.fr
Contenu sponsorisé
poisoned soul

MessageSujet: Re: (calliopée) + take me to church.

Revenir en haut Aller en bas

(calliopée) + take me to church.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» LIU MEI ∆ TAKE ME TO CHURCH.
» Guesss I won't be coming to church on Sunday ▲ Ryan

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
POISONED SOUL :: Fiches-