Il ne faut pas oublier de laisser un petit commentaire sur prd et bazzart.
Merci de privilégier les inscriptions masculines.

Partagez|

I'll be seeing you {ft. Barbara

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
James Batthyány
poisoned soul + drink from the cup of life
avatar
poisoned soul
√ Messages : 257
√ Date d'inscription : 30/05/2015

MessageSujet: I'll be seeing you {ft. Barbara Sam 25 Juil - 21:42

I'll be seeing you.

DEATH ENDS A LIFE, NOT A RELATIONSHIP.

Deux semaines avaient passé depuis la dernière fois que j’avais vu Barbara. La dernière fois je l’avais rencontrée à l’hôtel, alors que j’y étais pour le départ à la retraite d’un de nos collègues et j’avais assez mal fini. En tout cas le moment où elle est arrivée, je n’étais pas vraiment dans un état très pitoyable. Et après. Et ce qui s’était passé après j’aurais préféré l’oublier, mais impossible. Elle m’avait tout expliqué de A à Z pourquoi elle avait dû fuir de chez moi la dernière fois qu’elle était venue et pour que je la croie, elle m’avait planté ses crocs dans le cou. J’avais d’ailleurs toujours deux petites marques, qui commençaient gentiment à partir. On avait fini la soirée dans la chambre que j’avais pris, n’étant pas en état de conduire jusqu’à chez moi. Il ne s’était rien passé entre nous. On avait juste parlé, enfin … essayer en tout cas. Et tout comme la dernière fois, je m’étais réveillé tout seul, ce que maintenant je pouvais comprendre. Mais je n’arrivais toujours pas à m’y faire. Le film de la soirée n’arrêtait pas de me tourner dans la tête. Elle m’avait laissé un petit mot, s’excusant et lui demandant de lui écrire, le moment venu. Deux semaines avaient passé. Je n’avais pas eu le courage de lui écrire. Non pas que je ne voulais pas la revoir, mais voilà. Et puis bon, je n’avais pas vraiment eu le temps. J’avais dû travailler sur un gros dossier, sur lequel normalement elle était aussi, et me retrouvant tout seul, j’avais le double de travail. Pas que ça m’avait déplu. Ça m’avait permis de penser à autre chose qu’à elle. Et aujourd’hui c’était le jour J. Le dernier jour du procès. Et nous avions gagné. Le suspect a été condamné à la réclusion criminelle à perpétuité. De retour chez moi, je me servis un verre pour fêter la victoire, et mon téléphone portable à la main, je faisais les cents pas dans le salon, ne sachant pas si j’allais appuyer sur la touche « envoyer » ou pas.  Ce que je fis pour finir. Ce n’était pas vraiment une invitation, mais c’était surtout pour l’avertir que nos efforts sur ledit dossier avaient portés leurs fruits. Si elle voulait passer chez moi pour fêter la victoire, c’était comme elle le sentait. Je n’allais pas la chasser. Et malgré tout, une partie de moi aimerait bien qu’elle débarque. Même pour un petit instant.

« Coucou toi. Juste pour te dire que le dossier concernant M. Fredericks est enfin bouclé. Je viens – nous – de réussir à le faire condamner à la réclusion à perpétuité. Le procès s’est terminé aujourd’hui. Passe seulement boire un verre si tu en a envie. A. »

J’hésitais un petit instant de rajouter un « bise » ou « bisou » et pour finir je l’avais effacé et j’avais envoyé le message tel quel. Pour finir, je posais mon téléphone sur la table de la cuisine et je sortis sur ma terrasse, sur le fameux fauteuil, en même temps il n’y avait que celui-là, et je m’allumais une cigarette, regardant droit devant moi, profitant de cet instant de tranquillité, regardant les étoiles, me demandant si elle allait venir ou pas. Et surtout, si elle venait, qu’est-ce qu’il allait se passer. Je n’avais toujours pas envie de remettre sur le tapis ce qui s’était passé il y a deux semaines, son aveu. Je ne me sentais pas encore prêt mais en même temps, si elle voulait m’en parler, je n’avais pas envie de la blesser. A voir. Pour l’instant elle n’était pas encore là et je n’étais même pas sûr qu’elle vienne.


_________________



BANG BANG,
YOU SHOT ME DOWN.


Revenir en haut Aller en bas
Adalyn Blackwell
poisoned soul + drink from the cup of life
avatar
poisoned soul
√ Messages : 117
√ Date d'inscription : 31/05/2015

MessageSujet: Re: I'll be seeing you {ft. Barbara Mar 28 Juil - 22:26

I'll be seeing you.

DEATH ENDS A LIFE, NOT A RELATIONSHIP.

« Coucou toi. Juste pour te dire que le dossier concernant M. Fredericks est enfin bouclé. Je viens – nous – de réussir à le faire condamner à la réclusion à perpétuité. Le procès s’est terminé aujourd’hui. Passe seulement boire un verre si tu en a envie. A. » En voyant le message d’Andrew, Barbara soupire de bonheur. Deux longues semaines de silence. À ses yeux, ça a été une réelle torture. Ils ont déjà passé de plus longs laps de temps sans s’adresser la parole, dans le passé. À de nombreuses reprises. Mais après tout ce qu’ils ont vécu, dernièrement… elle a l’impression que leur relation s’est resserrée, qu’ils ont davantage besoin l’un de l’autre. Ou, du moins, qu’elle a davantage besoin de lui. Mais elle s’est efforcée de respecter son besoin de solitude. Après tout, peut-elle lui en vouloir? Elle l’a tout de même attaqué, la dernière fois qu’ils se sont vus… Peu importe, puisque désormais il semble prêt à reprendre le contact. Elle ne va certainement pas le faire attendre.

Utilisant sa rapidité surnaturelle, il ne lui faut qu’un court instant pour arriver face à sa demeure. S’il ne connaissait pas ses capacités hors du commun, il pourrait croire qu’elle était déjà tout près, attendant un simple coup de fil justifiant son arrivée ici. Elle s’apprête à toquer à la porte, mais ses sens la guident vers la terrasse, et elle contourne la maison pour venir le rejoindre directement. Sans un bruit, elle apparaît, peau blanche qui contraste étrangement avec la pénombre de la nuit. Elle se sent étrangement nerveuse, comme s’il s’agissait d’un premier rendez-vous arrangé et qu’elle ne savait comment agir en présence de l’homme qui se trouve face à elle. Elle se contente de lui sourire, inclinant légèrement la tête sur le côté en guise de salut, et s’approche de lui sans pour autant venir le rejoindre sur le fauteuil. Elle ne tient pas à aiguiser la crainte qu’il éprouve envers elle, elle préfère le laisser faire les premiers pas, le laisser décider de la tournure de cette rencontre. « Alors c’est bien vrai? Il va pourrir en prison pour le reste de ses jours? » Une manière comme une autre de démarrer la conversation. Si elle s’était donnée corps et âme dans ce dossier, aujourd’hui cela est le moindre de ses soucis. Elle n’est pas ici pour fêter l’emprisonnement de ce malfrat, elle est ici pour renouer avec Andrew, et rien d’autre.

_________________


« fix you. »
And the tears come streaming down your face when you lose something you can't replace. When you love someone, but it goes to waste. High up above or down below when you're too in love to let it go. But if you never try you'll never know.
Revenir en haut Aller en bas
James Batthyány
poisoned soul + drink from the cup of life
avatar
poisoned soul
√ Messages : 257
√ Date d'inscription : 30/05/2015

MessageSujet: Re: I'll be seeing you {ft. Barbara Mer 29 Juil - 19:25

I'll be seeing you.

DEATH ENDS A LIFE, NOT A RELATIONSHIP.

Ecrasant ma cigarette dans le cendrier que j’avais amené dehors avec moi tout à l’heure, je regardais toujours droit devant moi. Depuis ou j’étais assis, je pouvais observer la Grande Ourse. Comme si elle m’appartenait, alors que ce n’était pas du tout le cas. Tout le monde pouvait la voir. Dans tout le monde. C’était quand même fou de se dire que partout, que ce soit en Amérique, en Europe ou en Océanie, on avait la même vue du ciel. Les mêmes étoiles. Les mêmes constellations. Je sentis une présence dans mon jardin avant de la voir. Je me détachais des étoiles et je tournais la tête, en direction de la silhouette qui s’approchait lentement vers moi. Mon corps se figea un petit instant, me demandant qui ça pouvait bien être. Je venais d’écrire à Barbara il y a environ une quinzaine de minutes. Sachant ou elle habitait, elle ne pouvait pas être ici aussi rapidement. Alors qui ? Quand la silhouette s’approcha de la lumière et que je pus la reconnaître, je me détendis instantanément. « Barbara », exprimai-je. Je la regardais, Bizarrement. Je n’étais déjà pas sûr qu’elle ait accepté mon invitation, mais qu’elle soit chez moi aussi rapidement m’étonnait encore plus. Je ne savais pas pour quoi commencer, quoi dire. Et surtout je ne voulais pas mettre sur le tapis la soirée d’il y a deux semaines. Je n’étais pas encore tout à fait prêt d’en parler. Pas encore. J’hochai légèrement la tête en sa direction. Elle s’était rapprochée encore plus, mais laissant quand même une distance entre nous deux, restants debout. « Oui. Je n’ai aucune raison de te mentir sur cette histoire. C’est fini. Grâce à nous. A toi ». A l’époque, elle avait fait plus que la moitié du travail sur ce dossier. C’était elle qui l’avait eu en main depuis le début, et elle m’avait demandé de l’aider tellement il était complexe. Le mérite lui revenait totalement à elle. Je n’avais rien fait. A part le présenter au procès.

Sans m’en rendre compte je me levai et je me dirigeais vers la porte-fenêtre qui donnait sur le salon. Je tournai mon regard vers la jeune fille, qui n’avait pas bougé de son poste. Je sentais une certaine tension entre nous deux. Quelque chose dans l’air qui n’avait rien à faire là. Pourtant, au début, il n’y avait jamais rien entre nous deux. C’était certainement après ce qui s’était passé la fameuse nuit. Arquant un sourcil, une question me passa par la tête. C’était complètement débile. « Par hasard, tu campais dans le coin ? ». C’était surtout pour détendre l’atmosphère, même si je n’étais pas sûre que ça aille marcher. Je n’étais pas fort pour ce genre de situation. La regardant toujours, je lui désignais le fauteuil. « Assieds-toi seulement », par la même occasion je lui montrais mon paquet de cigarette. Lui faisant comprendre que s’il elle voulait en prendre une, elle pouvait. « Tu veux boire quelque chose pour fêter la victoire ? » Je restais planté là, devant la porte, attendant sa réponse.

_________________



BANG BANG,
YOU SHOT ME DOWN.


Revenir en haut Aller en bas
Adalyn Blackwell
poisoned soul + drink from the cup of life
avatar
poisoned soul
√ Messages : 117
√ Date d'inscription : 31/05/2015

MessageSujet: Re: I'll be seeing you {ft. Barbara Mer 29 Juil - 20:16

I'll be seeing you.

DEATH ENDS A LIFE, NOT A RELATIONSHIP.

Malgré tout le détachement qu’elle éprouve pour son travail en ce moment, Barbara se sent emplie d’un immense soulagement en apprenant que cette histoire est bien finie. Elle ressent également de la fierté, sachant que sans toutes les heures de travail qu’elle avait consacré sur ce dossier, les choses auraient pu se dérouler autrement. Loin d’elle l’idée de se prendre la grosse tête, après tout elle n’était pas la seule à avoir bossé sur ce cas, mais il n’en restait pas moins qu’elle savait reconnaitre ses bons coups, et que là, ça en était carrément un. « Super, il faut fêter ça. » Le fait qu’Andrew insiste sur sa propre victoire dans l’affaire lui fait drôlement plaisir. À dire vrai, si les choses s’étaient déroulées normalement, elle se serait sans doute chamaillé avec lui pour officier en cour. Elle adorait le défi que cela représentait, toute l’adrénaline coulant dans ses veines alors qu’elle argumentait. Certes, cela était désormais chose du passé, et elle ne pouvait qu’être heureuse qu’Andrew soit un aussi bon avocat. « Une chance que tu t’es occupé du procès. J’avais peur qu’ils le refilent à Blake, cet idiot aurait tout gâché. » Elle fait référence à l’un de leurs collègues qui est excellent sur papier, mais carrément nul face au stress de la plaidoirie.

Lorsqu’Andrew se lève, Barbara va s’asseoir sur le fauteuil, à l’une des extrémités. Au moins, lorsqu’il reviendra, il n’aura pas besoin de la toucher s’il ne le désire pas. « Euh, oui, j’étais dans le coin. », affirme-t-elle, un demi sourire aux lèvres. Elle préfère ne pas lui expliquer que non seulement elle se trouvait à l’autre bout de la ville, mais qu’en plus elle est venue à pied, le tout dans un trop court laps de temps. Suite à l’invitation silencieuse d’Andrew, elle s’allume une cigarette à son tour, lui envoyant un regard espiègle en manquant de s’étouffer après sa question. « Je doute que tu puisses m’offrir un verre de ce que je peux boire! », s’exclame-t-elle, réellement amusée par la situation. « Mais merci pour l’offre, quand même. » Elle ne peut s’empêcher de rire doucement, imaginant à quel point Andrew doit regretter ses mots. « Ou si tu veux, on peut faire semblant. Tu peux me servir la même chose qu’à toi, et tu boiras mon verre quand tu en auras fini avec le tiens. »


_________________


« fix you. »
And the tears come streaming down your face when you lose something you can't replace. When you love someone, but it goes to waste. High up above or down below when you're too in love to let it go. But if you never try you'll never know.
Revenir en haut Aller en bas
James Batthyány
poisoned soul + drink from the cup of life
avatar
poisoned soul
√ Messages : 257
√ Date d'inscription : 30/05/2015

MessageSujet: Re: I'll be seeing you {ft. Barbara Mer 29 Juil - 20:51

I'll be seeing you.

DEATH ENDS A LIFE, NOT A RELATIONSHIP.

Oui, il fallait fêter la victoire. Après tout, c’était pour ça que je lui avais écrit un message pour qu’elle vienne. Enfin. C’était l’excuse que j’avais pris pour la contacter. Ne me sentant pas encore tout à fait prêt pour la recontacter dans un contexte normal, j’avais profité de cette victoire au procès. Mais je savais qu’au plus profond de moi-même ce n’était qu’une piètre excuse. Sortant de mes pensées, je la regardais. Elle était débout, pas très loin de moi et je sentais comme un malaise. Tout compte fait je me demandais si ça avait été une bonne idée de l’inviter chez moi. J’aurais peut-être pu trouver un endroit plus neutre qu’ici. Dans un bar.  Dans un restaurant, quoique non, ça ne le ferait pas trop … Ailleurs. Mais dès le début du procès, je m’étais promis de lui écrire. A l’époque, je ne savais pas encore ce qu’elle avait exactement. Elle était juste absente. Notre patron nous avait juste dit, un jour, en pleine réunion, qu’elle était dans l’incapacité de travailler. Selon son médecin elle était en plein burn-out et il ne savait pas quand elle pouvait reprendre son travail. J’avais donc pris en charge, totalement, le dossier sur lequel on travaillait, car je savais qu’il lui tenait à cœur. Il ne restait plus grand-chose pour le compléter. Elle avait déjà fait tout le travail. Depuis, j’avais appris la vraie raison de son absence. Le procès venait de se finir aujourd’hui même, par une victoire. Et je lui avais écrit. C’était une promesse que je m’étais fait à moi-même. Mais je savais au fond de moi qu’il y avait une part de non-dit. Sa remarque me fit bien rire. Ha Blake. Le boulet de service qui se vantait de son travail. C’était peut-être un très bon avocat, encore heureux, mais alors, il n’était jamais pris au sérieux durant les procès et souvent … il perdait. « Ça tu peux le dire. Mais je ne verrais pas pourquoi ils lui auraient refilé le dossier ». Je me levai pour m’approcher de la porte.

M’appuyant sur la rambarde, je lui demandais si elle voulait boire quelque chose. Pour ma part, j’aurais bien pris un bon verre de whisky, mais j’avais décidé de faire soft ce soir. Quoique. On verra. J’étais chez moi tout de même. Mais je n’avais pas oublié, malgré mon état, ce qu’elle m’avait dit il y a de ça deux semaines. Elle m’avait reproché mon état, c’était comme s’il elle m’en voulait. Alors que je n’avais pas fait grand-chose et que je n’avais aucun compte à lui rendre. Je ne relevai pas sa remarque. Et je ne posais aucune question, même si je me demandais ce qu’elle pouvait bien faire dans le coin. Il n’y avait pas grand-chose dans mon quartier. À part des maisons. Et à ma connaissance, elle ne connaissait personne ici. Mais je ne voulais pas me montrer curieux. Ce n’était pas mon affaire. Elle faisait ce qu’elle voulait. Elle était majeure et vaccinée. Je n’étais pas son mari, ni son copain ni encore moins son père. Elle n’avait aucun compte à me rendre et elle pouvait traîner au bon lui semblait. « Je doute que tu puisses m’offrir un verre de ce que je peux boire! », Mon sang se glaça et ne fit qu’un tour. Je sentis mon visage viré au blanc. Je devais ressembler à un cadavre et en même temps, j’avais chaud. Je fermai les yeux un moment, pour reprendre mes esprits. Son pouls reprit un battement normal quand il se rendit compte qu’elle l’avait dit juste pour le taquiner. Ce n’était pas drôle ! Ce  ne l’était pas encore. Trop récent. Je ne fis aucune remarque. Je n’avais rien à lui dire. Je risquais de devenir méchant et sur la défensive à tout moment et c’était donc bien que je m’abstenais de tout commentaire. J’arquai un sourcil à sa remarque suivante. « Tu veux me saouler c’est ça ? » J’attendis un moment avant de rajouter. « Avoue ». Je n’attendis pas sa réponse et je rentrais dans mon salon, filant tout droit jusqu’à la cuisine, cherchant un verre avec des glaçons. Je ne savais pas encore ce que j’allais boire. Pour finir, comme à mon habitude, je me ruais sur du whisky. C’était un des seuls alcool forts que j’avais et que j’aimais. Pour faire bonne figure, même si elle m’avait bien fait comprendre qu’elle ne boira rien, je sortis un deuxième verre. De retour dehors, sentant toujours un petit malsaine entre nous, je m’assis sur le fauteuil, mais à l’autre extrémité aussi. Je déposais son verre devant elle et je bus une gorgée du bien. J’avais aussi pris la bouteille avec moi, m’évitant de faire trop d’aller-retour au cas où. Je me rallumai une cigarette, mon regard allant entre elle et le ciel. Je ne savais pas comment rompre ce silence.

_________________



BANG BANG,
YOU SHOT ME DOWN.


Revenir en haut Aller en bas
Adalyn Blackwell
poisoned soul + drink from the cup of life
avatar
poisoned soul
√ Messages : 117
√ Date d'inscription : 31/05/2015

MessageSujet: Re: I'll be seeing you {ft. Barbara Mer 29 Juil - 21:30

I'll be seeing you.

DEATH ENDS A LIFE, NOT A RELATIONSHIP.

Lorsqu’Andrew revient avec deux verres, elle sourit en constatant qu’il a suivi sa suggestion. « La bouteille aussi? Peut-être que je veux te saouler, oui. Mais tu ne sembles pas rejeter l’idée. » Elle rit, puis hausse les épaules. Elle ne va certainement pas perdre le contrôle comme l’autre fois, c’est certain. Elle se contente de tirer sur sa cigarette, prenant son verre dans sa main, sans pour autant y tremper ses lèvres. Elle observe le liquide, qu’elle appréciait tellement autrefois. L’idée de ne plus jamais apprécier aucune nourriture ou alcool lui est tellement étrange, elle préfère habituellement ne pas y songer. N’en ressentant ni le besoin ni l’envie, elle ne pense presque jamais à ce genre d’élément de son ancienne vie, mais là, le fait d’avoir un verre dans sa main lui remet toute l’étrangeté de sa nouvelle vie en pleine face. Jamais elle ne pourra se calmer après une longue journée en se servant un verre de vin, jamais elle ne pourra s’amuser à concocter des recettes dénichées sur internet. La seule et unique chose qui franchira désormais ses lèvres est… le sang humain. Vraiment, c’est trop étrange d’y réfléchir.

Même s’ils sont assis sur le même fauteuil, elle a l’impression qu’il existe entre eux une énorme distance, et elle ignore carrément comment la contourner. Ce n’est pas comme si le malaise existant entre eux ne découlait pas d’une bonne raison. Elle-même se sent relativement à l’aise avec la situation, mais elle sait que tout ceci doit être très déstabilisant pour Andrew. Elle voudrait trouver la bonne manière de lui faire avaler la nouvelle, et d’enfin pouvoir rétablir leur complicité. « Dis-moi… », commence-t-elle, rompant ainsi le silence qui s’éternise. « Tu penses qu’on pourrait faire comme si l’autre soir n’était jamais arrivé? Je sais bien que c’est presque impossible, mais ça vaudrait le coup d’essayer, non? » En parlant, elle fixe le sol, n’osant pas le regarder directement. Elle a beaucoup de difficulté à assumer à quel point il est désormais important pour elle, et si elle compte rétablir leur bonne entente, elle ne tient pas nécessairement à lui dévoiler son attachement. « J’aime bien passer du temps avec toi. On s’entend bien, et tu es la seule vie sociale que j’aie en ce moment. Et puis, tu ne dois pas me détester totalement, puisque tu m’as invitée ce soir… Tu penses que c’est possible? » Elle tourne enfin le regard vers lui, étrangement intimidée par toute la situation. La pire chose qui pourrait lui arriver, ce serait qu’Andrew lui réponde qu’il ne souhaite plus la voir. Qu’il la raye complètement de sa vie. Elle a besoin de lui pour retrouver sa stabilité. « Oublie, c’est idiot.. », soupire-t-elle finalement.


_________________


« fix you. »
And the tears come streaming down your face when you lose something you can't replace. When you love someone, but it goes to waste. High up above or down below when you're too in love to let it go. But if you never try you'll never know.
Revenir en haut Aller en bas
James Batthyány
poisoned soul + drink from the cup of life
avatar
poisoned soul
√ Messages : 257
√ Date d'inscription : 30/05/2015

MessageSujet: Re: I'll be seeing you {ft. Barbara Mer 29 Juil - 22:08

I'll be seeing you.

DEATH ENDS A LIFE, NOT A RELATIONSHIP.

Tout en tirant sur ma cigarette, je bus une gorgée de ce breuvage ambré, avant de reposer le verre devant moi, poussant la bouteille un peu plus loin. Je passais vraiment pour un alcoolique là. Mais je m’en foutais. J’étais chez moi nous savions tous les deux que j’en étais pas un. Je n’étais passé pas très loin il y a que de ça 5 ans, mais j’y avais survécu et je m’en étais sorti. Sauf il y a deux semaines. Ma foi. Chaque fois à ses faiblesses et ses rechutes. Je me tournais vers la jeune fille, à l’autre bout, haussant les épaules. « Ça m’évite de faire des allers-retours ».  Je secouai la tête. « Non non. Je compte rester sombre. On ne sait jamais ce qu’i peut se passer quand on n’a plus le contrôle de nous-même … » Je laissais la fin en suspens. Je savais très bien qu’elle allait comprendre à quoi je faisais référence. C’était tellement simple de perdre le contrôle de soi-même. Je l’avais éjà perdu plusieurs fois, et c’était mieux que je ne le reperde pas. Ce qui s’était passé la dernière fois, de mon côté, c’était encore soft. Il y avait eu des fois ou c’était bien pire. A la limite de la légalité. Et je m’étais promis de ne plus jamais dépasser les bornes. Et puis en tant qu’homme, j’aimais avoir le contrôle. Pas forcément sur tout car c’était impossible, mais en tout cas sur moi. Alors non, je comptais boire mais je connaissais mes limites. Je m’arrêtais juste avant d’en avoir trop ingurgité. C’était mieux pour nous deux.

J’éteignis ma cigarette, l’écrasant dans le cendrier. Il fallait que j’aille le nettoyer tout à l’heure. Des vieux mégots y traînaient encore et ce n’était pas très joli joli. Mais on dira que ces temps-ci je n’avais pas vraiment eu le temps de m’occuper du ménage. Certes, les pièces principales étaient nettoyées, en ordre, mais le reste, ce qui était secondaire, pas vraiment. Je me tournais vers elle au son de sa voix, plantant mon regard dans le sien. Entretemps j’avais croisé mes bras, par simple reflexe, et j’avais posé ma jambe sur l’autre. Je l’écoutais attentivement. Sans l’interrompre. Je ne voulais pas gâcher le rythme. C’était mieux. Je savais par expérience qu’une fois qu’on se lançait, c’était mieux de ne rien dire. D’écouter tranquillement. Et de répondre qu’une fois que la personne avait fini de parler. Ce que je fis. Je pris d’abord une gorgée de whisky, me grattant la joue, ou apparaissait un début de barbe. Je n’avais pas pris le temps de me raser. Je réfléchis pendant un petit instant. Pesant le pour et le contre. Je savais très bien de quelle soirée elle parlait. La fameuse. D’un côté, oui, j’étais d’accord de faire comme si rien ne s’était passé. Après tout j’avais presque pas de marque et puis bon … voilà. Je n’avais rien d’autre à rajouter. Surtout que je remarquais bien que depuis cette soirée ce n’était plus la même chose entre nous. On avait fait fort tous les deux. Entre elle qui me révèle sa vraie identité en me mordant et me suçant mon sang et moi complètement cuit m’en prenant à elle. On faisait la paire ce soir-là. Et d’un autre côté, c’était impossible d’oublier. L’image s’était incrustée dans mon cerveau. Certes un jour mon cerveau stockera se souvenir quelque part, mais pour l’instant il était encore bien en évidence dans ma tête. Je pouvais très bien faire comme si de rien n’était. Après tout j’étais avocat. Le bluff je connaissais. Je jouais l’ignorent. Lui montrant que oui, j’étais d’accord de faire comme si rien ne s’était passé «  Quoi ?! », fis-je indigné. « Tu veux oublier ce qui s’est passé entre nous ? Ici-même et … et … » je désignais l’intérieur, en direction du piano. « Tu me brises le cœur là » Je tournais la tête de l’autre côté, croisant encore plus les bras, boudant. Je vidai d’un train mon verre, me retenant de rire. Je me retournais ensuite vers elle. Je n’étais pas du genre à dévoiler ce que je ressentais, à montrer mes sentiments, alors je ne répondis rien du tout sur ce côté-là. Et j’étais sûr que Barbara n’était pas conne non plus. Elle devait certainement bien savoir que je l’appréciais, en tant qu’amie … Et comme elle l’a si bien dit, je ne l’aurais pas invitée chez moi. « Oui, je pense que c’est possible ». Sans dire un moment, je me levai et je partis à l’intérieur. Je filai directement dans ma chambre, à l’étage, pour reprendre la robe qu’elle avait laissé l’autre fois. De retour dehors, je lui lançais, gentiment, la robe sur elle, avant de retourner m’asseoir. « Tiens, je crois que ça t’appartiens ».


Spoiler:
 

_________________



BANG BANG,
YOU SHOT ME DOWN.


Revenir en haut Aller en bas
Adalyn Blackwell
poisoned soul + drink from the cup of life
avatar
poisoned soul
√ Messages : 117
√ Date d'inscription : 31/05/2015

MessageSujet: Re: I'll be seeing you {ft. Barbara Mer 29 Juil - 22:56

I'll be seeing you.

DEATH ENDS A LIFE, NOT A RELATIONSHIP.

Oui, elle ne sait que trop bien ce qui peut arriver lorsqu’on perd le contrôle. Il est dommage qu’elle en ait vécu l’expérience en sa compagnie, deux semaines plus tôt. Depuis, elle a goûté de nouveau au sang frais, directement à la source. À plusieurs reprises, par ailleurs. Boire le sang froid et coagulé que lui a longtemps imposé Ksenia n’a plus rien d’appétissant, maintenant qu’elle a découvert la « vraie » chose. Elle n’a tué aucun humain à ce jour, et c’est bien parce qu’elle a utilisé tout le contrôle d’elle-même possible… Une fois que le liquide touche sa langue et coule dans sa gorge, elle n’a qu’une seule envie : saigner l’humain à blanc. Mais elle s’est toujours empêchée de le faire, par pure conscience, et il faut avouer qu’elle est plutôt fière d’elle-même. Par ailleurs, les dernières fois, l’expérience ne lui a pas semblé aussi difficile qu’au début. Avec un peu de pratique, elle deviendra une experte en la matière…

« Quoi ?! Tu veux oublier ce qui s’est passé entre nous ? Ici-même et … et … » Barbara éclate d’un rire franc, réellement surprise par la blague. Elle s’attendait à une réponse lourde, et au contraire, la légèreté de celle-ci la ravit. « Tu me brises le cœur là » Le voyant bouder en lui tournant le dos, Barbara se redresse légèrement sur le fauteuil, s’approche de lui sans bruit. Son visage n’est plus qu’à quelques centimètres du derrière de sa tête, et c’est ainsi qu’elle lui murmure à l’oreille. « Je n’oublie rien de ces moments. Même que j’y pense souvent… Pas toi? » Reprenant sa place initiale, elle hoche la tête lorsqu’il lui confirme qu’il leur sera possible d’oublier cette histoire. Une bonne chose de faite! Elle doute qu’ils y arriveront complètement, mais s’ils y mettent tous les deux des efforts, si elle arrive à contrôler ses références à sa nouvelle vie et qu’il arrive à baisser sa garde… peut-être qu’ils ont une chance de rester complices. Lorsqu’il se lève pour disparaître dans la maison, elle hausse un sourcil, ne comprenant pas pourquoi il la laisse soudainement en plan. Mais elle le voit revenir plutôt rapidement, lui lançant un bout de tissu qu’elle identifie comme sa robe. Elle sourit, observant le vêtement, avant de lever la tête vers lui. « Tu aurais pu la garder… », dit-elle avant de pouffer de rire, se demandant bien ce qu’il pourrait faire avec ce vêtement. « En souvenir, bien entendu. Par contre, je garde ta chemise. »



_________________


« fix you. »
And the tears come streaming down your face when you lose something you can't replace. When you love someone, but it goes to waste. High up above or down below when you're too in love to let it go. But if you never try you'll never know.
Revenir en haut Aller en bas
James Batthyány
poisoned soul + drink from the cup of life
avatar
poisoned soul
√ Messages : 257
√ Date d'inscription : 30/05/2015

MessageSujet: Re: I'll be seeing you {ft. Barbara Jeu 30 Juil - 18:15

I'll be seeing you.

DEATH ENDS A LIFE, NOT A RELATIONSHIP.

Je venais de finir de parler, n’étant pas sûr de comment elle allait prendre la chose qu’elle éclata soudainement de rire. Je fis quand même comme si de rien n’était et je me tournais dans mon coin, croisant encore plus les bras autour de mon torse, boudant. Ni une ni deux j’entendis Barbara se rapprocher. Même si elle avait essayé d’être le plus discrètement possible, sans faire de bruit, je sentais les vibrations du fauteuil dans mes jambes. Je savais donc qu’elle venait vers moi. Mais je fis comme si je ne le savais pas. Elle me chuchota quelque chose à l’oreille et je me retournais gentiment vers elle, lui souriant. « Je n’oublie pas non plus ». Je n’en dis pas plus. Je ne voulais pas qu’elle en sache plus, qu’elle rentre dans ma tête. La seule qui en avait eu l’occasion était ma défunte femme et je n’étais pas encore tout à fait prêt à revivre la même expérience. A m’ouvrir corps et âmes. Le corps suffisait amplement entre nous. L’âme ça sera pour plus tard. Peut-être. Un jour. Ou peut-être jamais. Seul l’avenir nous le dira. Malgré le fait que cela faisait maintenant 5 ans que ma femme et ma fille m’avaient quitté, je ne me sentais toujours pas prêt. Certes j’avais réussi à faire le deuil, et j’étais prêt à aller de l’avant, mais à ouvrir mon cœur à nouveau je n’étais pas sûr. Je regardais Barbara, chassant mes pensées de ma tête d’un revers de la main. Je n’allais pas non plus lui dire que ça m’arrivait aussi d’y penser. Il en était hors de question.

Me relevant sans dire un mot, je partis à l’intérieur pour ensuite aller directement dans ma chambre, ou j’allais prendre la robe noire qu’elle avait laissé la dernière fois. Je l’avais posé sur une chaise, dans un coin. En redescendant, je lui jetai, gentiment, bien évidemment, la robe sur elle. Je me rassis tranquillement à ma place. La regardant. M’allumant une nouvelle cigarette. « Et j’en aurais fait quoi avec ? Pas sûr qu’elle ne m’aille très bien … ». Non sérieusement, j’allais faire quoi de cette robe ? Et même en souvenirs. En souvenirs de quoi ? Je plissais légèrement les yeux. « En souvenirs ? De ? » Ma chemise ? Ha oui juste. Je l’avais presque oublié celle-là. La chemise qu’elle avait enfilée après être passé sous la douche, avec laquelle elle était censée dormir, et que pour finir elle était partie avec. Bon. Elle pouvait très bien la garder. Ce n’était pas une chemise que je m’étais toujours. « Tu peux la garder, ça ne me dérange pas ». Tout en tirant sur ma cigarette, je plantai mon regard dans le sien, me frottant les mains. « Bon bon bon … ». J’avais l’impression que l’ambiance se détendait un petit peu, mais pas encore tout à fait. Et je ne savais pas comment me comporter. Je n’invitais pas souvent mes collègues chez moi et la dernière fois qu’elle était venue chez moi … voilà quoi. Je n’avais pas besoin de faire un dessin. Un peu gêné, je lui demandais « Dis-moi, tu veux faire quelque chose ? »

_________________



BANG BANG,
YOU SHOT ME DOWN.


Revenir en haut Aller en bas
Adalyn Blackwell
poisoned soul + drink from the cup of life
avatar
poisoned soul
√ Messages : 117
√ Date d'inscription : 31/05/2015

MessageSujet: Re: I'll be seeing you {ft. Barbara Jeu 30 Juil - 20:06

I'll be seeing you.

DEATH ENDS A LIFE, NOT A RELATIONSHIP.

Le simple fait d’imaginer Andrew avec sa robe déclenche son hilarité. Certes, elle ne lui irait pas du tout, car la robe était ajustée sur son corps menu. Jamais elle ne pourrait encadrer le corps musclé d’Andrew, les coutures lâcheraient certainement. Mais la simple image mentale la fait mourir de rire. « Si tu veux, je peux te prêter des souliers, des bijoux… Peut-être même un peu de maquillage! » Son rire s’éteint doucement, et elle hausse les épaules face à la question d’Andrew. Évidemment, certaines choses lui passent par l’esprit. Renouveler les sensations éprouvées dans ses bras lors de sa dernière visite ici lui semble plutôt agréable. Mais jamais elle n’osera lui en parler, pas après ce qu’ils ont vécu. Déjà, le fait qu’ils puissent rire ensemble est un bon départ, elle n’ira pas tout gâcher en imposant une intimité qu’il ne souhaite peut-être pas. « Je pense que le travail me manque. Depuis ma séparation, c’était tout ce que je faisais, et plus je m’adapte à ma nouvelle vie… plus je réalise que j’ai envie de travailler à nouveau. » Elle a bien peur cependant que cela soit impossible. Comment pourrait-elle reprendre l’exercice de ses fonctions alors qu’elle ne peut plus sortir durant les heures habituelles de travail? Elle ne pourra plus rencontrer de clients que tard le soir, ne pourra plus participer aux procès à moins qu’ils se déroulent en soirée, ce qui est très rare. Elle soupire, s’allumant une nouvelle cigarette. « Si à l’occasion tu as besoin d’aide sur des dossiers, n’hésite pas. » Elle lance ça au hasard. Andrew étant un avocat très compétent, elle sait bien qu’il ne risque pas d’avoir nécessairement besoin de son aide. À dire vrai, c’est plutôt une faveur qu’elle lui demande en ce moment, afin de continuer à stimuler son intellect. Si ça fonctionne, tant mieux, et sinon, tant pis.

« J’ai une idée. Viens. » Elle se lève, attrapant la main d’Andrew dans un geste naturel. Elle l’entraîne vers l’intérieur, et trouve son chemin vers l’une des pièces qu’elle a déjà visité dans le passé, sans pour autant s’y attarder. « Tu veux jouer une partie? », demande-t-elle en désignant la table de billard. Elle n’a jamais été tellement douée à ce jeu, sans doute par manque de pratique. Mais il semble que sa dextérité s’est drôlement améliorée depuis sa transformation, avec un peu de chance cela paraîtra dans son jeu.


_________________


« fix you. »
And the tears come streaming down your face when you lose something you can't replace. When you love someone, but it goes to waste. High up above or down below when you're too in love to let it go. But if you never try you'll never know.
Revenir en haut Aller en bas
James Batthyány
poisoned soul + drink from the cup of life
avatar
poisoned soul
√ Messages : 257
√ Date d'inscription : 30/05/2015

MessageSujet: Re: I'll be seeing you {ft. Barbara Ven 31 Juil - 13:00

I'll be seeing you.

DEATH ENDS A LIFE, NOT A RELATIONSHIP.

Je la regardais, un peu étonné, passant de la robe qu’elle tenait maintenant en main à elle. Non non non. C’était impensable. J’aurais très bien pu la garder, mais à quoi bon ? A ressasser le passé ? Barbara éclata soudainement de rire. Je me tournais vers elle, souriant légèrement, ne sachant pas si je devais bien le prendre. Sa remarque suivante me fit comprendre le pourquoi du comment. Je pris un air sérieux avant de lui répondre, secouant la tête. « Même pas dans tes rêves, ma chère ». Rien qu’au fait déguisé je n’aimais pas me costumer, alors me vêtir de chaussures à talons haut, des bijoux, et du maquillage. No way. Jamais. Puis tout redevint calme. Pendant un petit instant. On avait changé de sujet. Tant mieux. Je ne voulais pas qu’elle me harcèle pour que je m’habille comme elle. Je ne faisais pas parti de ce genre de personne fétichistes qui aimaient s’habiller comme des filles. Je l’écoutais attentivement parler, prenant son verre encore plein, le mien étant vide pour en boire une gorgée. C’étaient les deux seuls que je m’autorisais ce soir, voire peut-être un troisième, mais pas plus. Fallait que je garde le contrôle de moi-même, pas comme la dernière fois. Elle avait parfaitement raison quand elle m’avait dit que cela ne me ressemblait plus. Fallait que je me reprenne en main, même si j’avais lâché qu’une seule fois en l’espace d’une année. Mais les vieux démons sont toujours là, pour nous ramener dans leur enfer. Fallait bien que je fasse attention. Avant que je puisse lui répondre, elle me devança, disant exactement  ce que je voulais lui proposer. Enfin, pas tout à fait pareil mais ça se rapprochait. « J’allais justement te le proposer. J’ai pas forcément besoin d’aide. Mais on pourrait dire que de temps en temps je pourrais ramener les dossiers avec moi à la maison et tu pourrais y jeter un coup d’œil ». Je m’interrompis un instant. « Ou chez toi aussi, ça irait quand même ». Je lui souris. Je n’avais pas vraiment besoin d’aide. Le dossier dont le procès venait de se terminer, était une exception. Pour les autres … je savais que mon patron me mettra avec quelqu’un d’autre, mais pas avec elle. Mais pour lui rendre service, je pouvais très bien ramener les dossiers à la maison, pour les étudier, et me donner son point de vue. Ce n’était jamais de trop.

Juste après que je lui demande ce qu’elle voulait faire, elle se leva et me prit par la main. Je la suivis avec l’impression qu’elle connaissait déjà par cœur ma maison alors qu’elle n’était pas souvent venue ici. Elle devait avoir une mémoire photographique. Je ne voyais pas d’autres solutions. Elle m’amena dans une pièce au rez-de-chaussée, au fond du couloir. Une espèce de salle de jeu si on peut l’appeler comme ça. Il y a juste un billard qui trône au milieu de la pièce, deux trois fauteuils et une bibliothèque. Le reste est un peu en bordel. Je lâche sa main et je me mets devant elle, regardant un court instant le billard. « Si tu veux oui on peut ». Je n’étais pas certain que j’en ai vraiment envie, mais bon, tout ce qui comptait au fond de moi c’est qu’elle était avec moi. Encore quelques temps. Avant que le soleil se lève. J’allais prendre deux queues, enfin, des cannes de bilalrd et je lui en tendis une. « Tiens ». J’allais ensuite sortir les boules et je les disposais dans le triangle, avant de l’enlever. Je me mis à côté d’elle, et tout en la regardant, je lui demandais « Tu es sûre ? » Ça faisait un bail que je n’avais plus joué au billard. Heureusement que je savais encore disposer les boules correctement. J’espérais juste que j’avais gardé un bon niveau, pour ne pas me ridiculiser devant une femme. « A toi l’honneur ».

_________________



BANG BANG,
YOU SHOT ME DOWN.


Revenir en haut Aller en bas
Adalyn Blackwell
poisoned soul + drink from the cup of life
avatar
poisoned soul
√ Messages : 117
√ Date d'inscription : 31/05/2015

MessageSujet: Re: I'll be seeing you {ft. Barbara Dim 2 Aoû - 22:42

I'll be seeing you.

DEATH ENDS A LIFE, NOT A RELATIONSHIP.

« Ici ce serait parfait. Je n’ai plus vraiment de chez moi… » Ça fait des mois qu’elle vit avec Ksenia. À une seule reprise seulement, elle s’est rendue dans sa propre maison, située en banlieue de la ville. Ça remonte à plus de deux semaines, c’était d’ailleurs lors de cette soirée qu’elle avait flairé Andrew, et qu’elle était venue le rejoindre ici même. Elle a l’impression que ça remonte à des siècles, déjà. Elle meurt d’envie de retourner y vivre, de manière régulière. Il ne lui serait pas tellement difficile d’aménager son sous-sol afin qu’aucune lumière ne puisse y pénétrer. Elle pourrait même condamner les fenêtres de sa chambre et installer une porte étanche, afin de retrouver tout le confort de sa vie d’avant. Mais encore fallait-il que Ksenia accepte. Bien malgré elle, Barbara était drôlement soumise face à l’enfant, exauçant le moindre de ses caprices. Même si une immense part d’elle-même la détestait à en crever, elle lui restait très attachée, l’aimant de tout son cœur. Il n’y a rien de plus étrange que de laisser la haine et l’amour s’emmêler. Le plus souvent, elle laisse son aberration prendre le contrôle, et repousse l’enfant sans cesse. « Mais c’est gentil d’accepter, ce sera un plaisir pour moi. »

Face à la table de billard, elle observe Andrew installer les boules. Elle ignore pourquoi elle lui a proposé de jouer, à dire vrai elle risque de carrément se ridiculiser avec ses techniques complètement nulles. Mais au moins, ils auront de quoi s’occuper les mains, et s’ils n’arrivent pas à se détendre complètement avec la conversation, peut-être que le fait de s’occuper également l’esprit les aidera. « Merci. », répond-t-elle simplement lorsqu’il lui offre le premier coup, et elle se positionne afin de bien casser le triangle initial. En donnant son coup, elle se dit qu’elle a raté, que c’était trop faible. Mais au contraire, la boule blanche va fracasser les autres, et celles-ci s’étendent un peu partout sur la surface de jeu, à son grand plaisir. Clairement, elle ne connaît pas encore sa force. « Pas mal… », se félicite-t-elle, un sourire aux lèvres, laissant Andrew jouer à son tour.


_________________


« fix you. »
And the tears come streaming down your face when you lose something you can't replace. When you love someone, but it goes to waste. High up above or down below when you're too in love to let it go. But if you never try you'll never know.
Revenir en haut Aller en bas
James Batthyány
poisoned soul + drink from the cup of life
avatar
poisoned soul
√ Messages : 257
√ Date d'inscription : 30/05/2015

MessageSujet: Re: I'll be seeing you {ft. Barbara Lun 3 Aoû - 18:49

I'll be seeing you.

DEATH ENDS A LIFE, NOT A RELATIONSHIP.


« Ici ce serait parfait Je n’ai plus vraiment de chez moi … » Je ne compris pas de suite ce qu’elle voulait dire par –là. Tant de choses s’étaient passées ces derniers temps que j’étais aussi un peu perdu moi-même, alors je mis un moment à comprendre qu’elle me parlait pour le travail. La proposition que je lui avais faite d’amener quelques dossiers à la maison. Soit chez elle. Soit chez moi. Apparemment elle préférait chez moi. Je pris en compte sa réponse, sans aller chercher plus loin. Je n’étais pas en état de réfléchir et si elle me disait la vérité ou pas. Je ne lui posais pas non plus la question sur son chez soi. Je trouvais que je m’étais assez immiscé comme ça dans sa vie. Pas besoin d’en faire plus. Je la regardais, en hochant la tête. « Chez moi alors ». Je lui souris, essayant de cacher le malaise qui s’installait gentiment. Mais avant qu’elle puisse remarquer quoi que ce soit, elle m’entraîna à l’intérieur pour enfin nous arrêter dans une pièce, la « salle de jeux » ou trônait un billard au beau milieu.

Je me grattai le menton, me demandant pourquoi diable j’avais accepté d’y jouer. Cela faisait des années que je n’y avais plus touché. Ca risquait d’être drôle. Je lui tendis une canne, disposais les boules dans la bonne position, au moins ça, je m’en souvenais, et je lui fis l’honneur de commencer. Toujours galant. Je lui laissais surtout une chance. Elle se positionna et visa le triangle. Chose encore assez simple. Les boules partirent dans tous les sens, mais malheureusement pour elle, aucune ne rentra. Je la regardais en souriant en coin, me moquant légèrement d’elle. Qui aime bien châtie bien comme on dit. « M’ouais. T’aurais pu faire mieux ». Je la regardais. Je me mis à mon tour en position, vers la boule blanche, avant d’en viser une, un peu au bol. Elles étaient disposées un peu partout, autant prendre la plus simple à placer. Me concentrant, je visais la boule devant moi et elle rentra. J’avais les pleines. Je regardais un petit instant Barb’ en lui souriant, ayant presque des étincelles dans les yeux. Je me positionnai de nouveau, tirait, mais cette fois-ci la boule préféra faire presque tout le tour de la table plutôt que vouloir rentrer. J’haussais les épaules. Ce n’était qu’un jeu après tout. « A toi, ma chère ». Je me posai contre le bord de la table, enlevant la veste que j'avais depuis tout à l'heure. Je n'avais pas eu le temps de me changer après le procès et je la jetai sur un fauteuil pas loin. Je montai les manches de ma chemise sur mes bras et je les croisais, tout en la regardant. « Montre moi de quoi t'es capable maintenant qu'elles ne sont plus toutes rassemblées ». Je lu fis un clin d’œil alors que ce n'était pas dans mes habitudes.

_________________



BANG BANG,
YOU SHOT ME DOWN.


Revenir en haut Aller en bas
Adalyn Blackwell
poisoned soul + drink from the cup of life
avatar
poisoned soul
√ Messages : 117
√ Date d'inscription : 31/05/2015

MessageSujet: Re: I'll be seeing you {ft. Barbara Ven 7 Aoû - 21:05

I'll be seeing you.

DEATH ENDS A LIFE, NOT A RELATIONSHIP.

« M’ouais. T’aurais pu faire mieux. » Elle lui envoie un regard meurtrier. Ce n’est jamais intelligent de se moquer d’un nouveau vampire, qui contrôle difficilement ses pulsions. Elle n’est pas réellement furieuse, disons plutôt qu’elle joue le jeu. Elle hausse les épaules, lui envoyant un sourire moqueur. « Je voulais simplement te laisser une chance. », dit-elle d’un ton léger. C’est du n’importe quoi, ils le savent tous les deux. Par chance, Andrew n’est pas un professionnel, et même s’il réussit à rentrer une boule, c’est bien rapidement à son tour. En voyant son coup raté, elle applaudit avec joie, pouffant de rire. « A toi, ma chère Montre moi de quoi t'es capable maintenant qu'elles ne sont plus toutes rassemblées. » Elle hoche la tête, et se positionne, tentant de ne pas être déconcentrée par la vision d’Andrew qui retire sa veste et remonte les manches de sa chemise. C’est pourtant sa faiblesse, à ses yeux il n’y a rien de plus séduisant qu’un homme qui porte une chemise, les manches roulées jusqu’aux coudes. Déjà qu’elle est sous le charme d’Andrew… Elle détourne le regard, se concentre sur le jeu. Elle vise, et une de ses boules entre parfaitement, provoquant chez elle un sourire ravi. « Satisfait? », demande-t-elle, avant de réfléchit à son prochain coup. Et hop, une autre boule entre dans l’un des trous. Vraiment, elle s’est améliorée, à moins qu’il ne s’agisse qu’un coup de chance. « Tu vas perdre Sandor… Je préfère te prévenir. » À son tour, elle lui fait un clin d’œil, et réalise qu’elle n’éprouve plus aucun malaise à être en sa compagnie. C’est comme si cette petite compétition apaisait toute la tension, à sa grande satisfaction. Par contre, elle rate le prochain coup, bien que sa boule reste positionnée très près du trou. Au moins, Andrew ne pourra utiliser ce trou pour son prochain coup sans risquer de lui donner un avantage. « Bon, c’est à toi. » Elle le laisse s’approcher de la table, tandis qu’elle se mordille légèrement la lèvre inférieure. « Ce serait dommage que quelque chose vienne te distraire… », lance-t-elle à voix basse, se penchant légèrement sur la table pour mettre en évidence son décolleté.

_________________


« fix you. »
And the tears come streaming down your face when you lose something you can't replace. When you love someone, but it goes to waste. High up above or down below when you're too in love to let it go. But if you never try you'll never know.
Revenir en haut Aller en bas
James Batthyány
poisoned soul + drink from the cup of life
avatar
poisoned soul
√ Messages : 257
√ Date d'inscription : 30/05/2015

MessageSujet: Re: I'll be seeing you {ft. Barbara Ven 7 Aoû - 21:55

I'll be seeing you.

DEATH ENDS A LIFE, NOT A RELATIONSHIP.


Elle a les yeux revolvers, elle a le regard qui tue. Le regard meurtrier de Barbara le fit bien rire, même s’il sourit simplement. Alala comme ça elle le cherchait. Rira bien qui rira le dernier. Dent pour dent œil pour œil. Je levai les yeux au ciel, en signe d’exaspération. Ha ces femmes. « C’est cela oui. Cause toujours ». On verra bien comment la partie allait se terminer, si bien évidemment, elle allait se finir. Ce qui n’était pas encore sûr. Mais n’exagérons rien. Ils étaient là pour jouer une partie de billard, pour détendre l’atmosphère tendue de tout à l’heure, et non pas pour autre chose. Je pris à mon cour la canne, tirait un coup, dont la boule finie sa course dans le trou, mais la deuxième ne suivit pas. Je me tournais vers Barbara, dont j’étais sûr qu’elle allait me faire une remarque. Ce qui ne manqua pas d’ailleurs. Je lui lançais aussi un regard meurtrier. Profitant pour qu’elle joue, j’enlevais ma veste que je posai sur un fauteuil un peu plus loin et je remontai ensuite mes manches, avant de revenir à son hauteur, voir ce qu’elle faisait. Sa première boule atteint assez facilement sa cible. Évidemment, elle se tourna vers moi, un grand sourire, faisant une petite remarque. « Tu ne sais vraiment pas comment me satisfaire si tu crois ça ». Je levai les yeux au ciel, juste pour rire. Pour exagérer ma réaction. J’avais l’impression de retomber enfance en me comportant de cette façon. A s’envoyer mutuellement des vannes. Sa deuxième boule atteignit de nouveau sa cible. Je pris une moue boudeuse, croisant les bras sur mon torse. « C’est ce que tu dis ça. On verra bien. Ce n’est pas fini ». lui répondis-je en souriant. Je n’avais pas réussi à rester sérieux. Heureusement pour elle que je n’étais pas un mauvais perdant. Et qui sait ? Peut-être que je faisais tout simplement semblant de mal jour pour lui faire croire que ? Et de lui laisser une petite chance. Possible. Ce n’était pas la seule à être forte à ce petit jeu. Le troisième tir elle le rata. Un sourire illumina mon visage. Je me tournais vers elle, lui faisant de nouveau un clin d’œil. « Que deux ? Et bien. Je te pensais plus forte que ça ». Je fis le tour de la table, prenant ma canne en main, calculant mon prochain coup. Ce qui était sûr, c’est qu’un trou était condamné. Je n’allais pas non plus l’aider à gagner. Jamais. Tout en regardant la disposition des billes, je remarque que la jeune fille se pose en face de moi, d’un air aguicheur, avant de se pencher, dévoilant son décollette. J’essayais de fixer ses yeux tant bien que mal. « C’est de la triche ça. Tu n’as pas le droit ! C’est plus du jeu ». Impossible de se concentrer avec elle en face. A la place, il posa sa canne à ses côtés, se déplaça derrière la jeune femme, posant ses mains sur ses hanches, avant de réussir à la soulever et de l’assoir sur la table. Il bloqua ses jambes avec ses genoux. « Et maintenant, tu fais quoi ? »

_________________



BANG BANG,
YOU SHOT ME DOWN.


Revenir en haut Aller en bas
Adalyn Blackwell
poisoned soul + drink from the cup of life
avatar
poisoned soul
√ Messages : 117
√ Date d'inscription : 31/05/2015

MessageSujet: Re: I'll be seeing you {ft. Barbara Dim 9 Aoû - 19:35

I'll be seeing you.

DEATH ENDS A LIFE, NOT A RELATIONSHIP.


Alors qu’elle constate que sa tentative de déconcentrer Andrew fonctionne à merveille, elle est on ne peut plus amusée. C’était peut-être puéril de sa part d’agir ainsi, mais ça avait au moins le mérite de fonctionner. En riant, elle le regarde tenter de ne pas se laisser distraire par la vue qu’elle lui offre. Elle l’observe poser sa canne et s’approcher d’elle, et son sourire s’agrandit. Elle sent les mains d’Andrew sur ses hanches, ce qui lui est très agréable. Ça fait déjà plus de deux semaines qu’elle n’a eu aucun contact physique avec qui que ce soit, hormis ses victimes, et elle ne peut s’empêcher de sentir un long frisson la parcourir alors qu’Andrew l’assoit de force sur la table, lui bloquant les jambes avec ses genoux. Elle baisse le regard vers leurs jambes, et rit doucement, songeant que sa force surnaturelle aurait le dessus sur celle d’Andrew si elle le voulait. Sauf qu’elle ne le souhaite pas, bien évidemment. Elle apprécie drôlement cette proximité, et ce petit jeu qui s’est installé. « J’en sais rien… », répond-t-elle, haussant les épaules. « Mais pour ma défense… toi aussi tu joues à la déloyale. » Elle laisse son regard aller vers ses manches, qu’il a roulées jusqu’à ses coudes. « C’est ma faiblesse, et tu le sais. »

Elle lève les bras, les passe autour du cou d’Andrew, son regard posé sur son visage. Elle détaille son regard, son nez, ses lèvres. Du bout des doigts, elle caresse doucement sa nuque, ses cheveux, et sourit timidement. Elle meurt d’envie de franchir la distance qui les sépare afin de l’embrasser. Mais elle n’ose pas, encore mal à l’aise de ce qui s’est produit la dernière fois qu’ils se sont vus. Certes, ils avaient terminé la soirée en assez bons termes, allongés sur ce lit, dans cet hôtel. Elle se rappelle qu’il lui avait caressé les cheveux, le visage. Elle est à peu près certaine que, si elle avait pu passer la nuit avec lui, ces marques d’affection chastes se seraient transformées en quelque chose de plus intime au matin. Elle décide donc de se ficher complètement de ses réserves, se disant que la pire chose qu’elle risque, c’est qu’il la repousse. Ainsi, elle ferme les paupières, et s’avance vers lui, posant ses lèvres sur les siennes dans un baiser égal à tous ceux qu’ils échangent. Tendre, passionné, intense.


_________________


« fix you. »
And the tears come streaming down your face when you lose something you can't replace. When you love someone, but it goes to waste. High up above or down below when you're too in love to let it go. But if you never try you'll never know.
Revenir en haut Aller en bas
James Batthyány
poisoned soul + drink from the cup of life
avatar
poisoned soul
√ Messages : 257
√ Date d'inscription : 30/05/2015

MessageSujet: Re: I'll be seeing you {ft. Barbara Dim 9 Aoû - 20:33

I'll be seeing you.

DEATH ENDS A LIFE, NOT A RELATIONSHIP.

C’était de nouveau à mon tour de jouer, mais je n’étais pas sûr que je veuille vraiment continuer. Je me mis quand même en position, mais Barbara ne me facilitait pas vraiment la tâche. Elle avait eu la bonne idée de se placer pile en face de moi, se penchant légèrement, pour que je puisse bien voir son décolleté. Bon. Il n’y avait pas grand-chose à voir non plus, fallait bien l’avouer, mais voilà. J’aimais sa poitrine telle qu’elle était et sa position me perturbait. Je n’arrivais pas vraiment à me concentrer. A la place, je posais ma canne à mes côtés avant de la rejoindre et de la faire asseoir sur la table, lui bloquant les jambes. Barbara regarda rapidement en direction de nos jambes, ce qui ne m’échappa pas, mais je ne fis aucun commentaire. Pas tout de suite en tout cas. J’attends juste de voir sa réaction, ou sa réponse, de ce qu’elle allait faire. Elle haussa juste les épaules avant de répondre. J’haussais les épaules à mon tour, feignant l’innocence. « Moi ? Mais je n’ai rien fait », je m’interrompis un instant, me mordillant légèrement la livre. « Tu m’apprends quelque chose là. Je ne savais pas »., lui répondis-je en souriant. Nous savions très bien, tant bien qu’elle que moi, que c’était un pur mensonge ce que je venais de dire.

Elle passe ses bras autour de mon cou tandis que je pose une de mes mains sur sa taille et l’autre dans ses cheveux. Les caressant légèrement. Je ne sais pas pourquoi, j’ai toujours aimer caresser ses doux et longs cheveux. Dès qu’elle fit de même avec ma nuque, je sentis un frisson parcourir tout mon corps. C’était une de mes faiblesses. Et elle savait surtout comme s’y faire pour que je craque. Ha le pouvoir des femmes. Je la regardais aussi, en souriant, comme si plus rien  n’existait autour de nous. J’étais bien là avec elle, et dire que normalement, c’était une simple collègue. Je ne voulais pas penser au reste, à ce qu’elle m’avait avouée il y a de ça deux semaines. Je profitais juste de l’instant présent, et puis bon, tant qu’elle ne me tuait pas … tout pouvait continuer normalement entre nous. J’étais perdu dans mes réflexions quand je sentis ses lèvres se poser sur le mienne. Je répondis bien évidemment à son baiser. Passionné, tendre, intense. Mais au bout d’un moment, je la repoussais. Un sourire en coin avant de prendre un air sérieux. Je la regardais. « Ecoute … », je m’interrompis, pour laisser un petit suspense avant de poursuivre « … je ne sais pas si … ». Tout en la regardant, j’enlevais mes mains de ses cheveux et de sa taille pour déboutonner ma chemise. Elle avait fait un commentaire tout à l’heure sur sa faiblesse et je voulais juste voir ce qu’elle dirait de ça. « Et maintenant, je suis toujours déloyal ? » demandai-je ayant planter mon regard dans le sien et en lui souriant.

_________________



BANG BANG,
YOU SHOT ME DOWN.


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
poisoned soul

MessageSujet: Re: I'll be seeing you {ft. Barbara

Revenir en haut Aller en bas

I'll be seeing you {ft. Barbara

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
POISONED SOUL :: RP-