Il ne faut pas oublier de laisser un petit commentaire sur prd et bazzart.
Merci de privilégier les inscriptions masculines.

Partagez|

Esperia ▬ Cover your eyes, the devil inside

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Invité
Invité
poisoned soul

MessageSujet: Esperia ▬ Cover your eyes, the devil inside Mer 8 Juil - 19:42


   FROM @CREDIT ICI / CELEBRITE @Victoria Justice

Selvaggio, Esperia
    Whatever you do, don't be afraid of the dark

   
nom ; Selvaggio, écho nostalgique des terres quittées, lointain des origines qu'il ravive.  ~ prénom ; Esperia, le prénom qui résonne mélodieusement aux oreilles, rapprochement délicat avec l'espoir qui naît au creux du palpitant des géniteurs. ~ âge ; Vingt années qui défilent, monde qui voit évoluer la fragile poupée de porcelaine dans le décor hostile~ origines ; Italiennes, on le sent dans l'accent charmant, les mots qui s'échappent, vestiges du pays qui s'éloigne. ~ race ; Lycane, les griffes qui lacèrent l'esprit précaire, sauvagerie incontrôlée du canidé qui sommeille. ~ clan ; Aucun, si ce n'est celui de la famille tristement célèbre restée près des racines, protectrice de la progéniture par l'envoi en terre inconnue. Hongrie. ~ pouvoirs ; Les pouvoirs lycans ; le temps qui ralentit sa prise sur le corps qui change, le corps à la force nouvelle qui coule dans les veines, le corps qui voit les blessures se soigner d'elles-même, la magie qui opère, les sens qui s'éveillent à leur apogée. ~ métier ; étudiante en journalisme, écrire pour dévoiler la vérité, découvrir les secrets enfouis, les cadavres dans les placards. ~ orientation sexuelle ; Hétéro, l'expérience d'un seul côté ; les hommes qui font naître le désir dans l'abîme de la poitrine, charme de la stature masculine qui s'élève, supérieure, protectrice. La peur de l'autre côté. ~ statut matrimonial ; Libre, sans attache. Le cœur frivole qui n'appartient à personne, ou qui appartient à tout le monde. ~ caractère ; Esperia, c'est un rayon de soleil ; sourire lumineux pour un rien, rire cristallin qui s'élève sans raison sont baume aux cœurs meurtris. Pureté de l'âme qui conduit parfois à la naïveté, éducation qui chasse les ténèbres, écarte le péché de l'enfant. Elle croit, elle croit à la rédemption de chacun, à la faille dans la carapace ténébreuse qui amène la lumière. Le monde est bon, elle le voit ainsi, aveugle, peut-être. Inconsciente du mal profond qui ronge, croyante de l'impossibilité du danger, non par la protection, mais par l'intérêt inexistant d'accomplir acte funeste sans raison. Elle y croit, l'ingénue aux yeux bandés par la protection étouffante d'une famille qui l'écarte de la cruauté de l'humanité, celle qui peint le monde de couleurs imaginaires. Cause de la confiance trop facilement accordée à ceux qui la tordent selon leurs désirs affligeants. Elle parle trop, sociabilité candide qui mène parfois aux situations inconfortables, franchise stupéfiante qui suintent des paroles abruptes et spontanées. Réaliste, tout de même, limite à l'imagination débordante, impossibilité du fantastique qui, inconsciemment, a déjà refermé ses mâchoires acérées sur son âme. Maladresse qui s'empare des membres fébriles, objets qui se brisent sur le sol, pied qui dérape de lui-même. Inconfortable inadvertance. Elle est l'extravertie qu'on lit comme un livre ouvert, émotions palpables qui s'expriment sur les traits de son visage, incapables de s'abriter derrière un masque, sensibilité avouée, faiblesse angélique. Maligne, la jolie qui peut-être aussi silencieuse que malicieuse, son des pas qui ne trouve plus d'écho, ouïe qui se tend aux mots interdits, fuite adroite. Elle est audacieuse, celle qui laisse les mots et les pensées s'élever pour ne faire qu'un, qui ose dire ce qui n'est pas dit, cassante droiture. Loyale, l'abandon n'est pas permis, c'est la fidélité à toute épreuve qui trône, soutien inébranlable de la fragile poupée inconnue des limites qui s'opposent à la générosité bienveillante. Et puis il y a cette énergie qui se brûle dans les veines, donnant naissance à la passion brûlante qui se transforme en la fureur violente du canidé qui s'éveille. ~

   

Née de la famille italienne, réceptrice du gène canin depuis des générations, maintient de l'apparente humanité, camouflage de la bestialité, enfance mensongère. Désir d'épargner les combats sanglants des meutes, aide de la faiseuse de magie pour repousser la première transformation, cacher plus longtemps la part lupine de la dernière enfant ~ Jeunesse partagée entre les géniteurs inquiets et l'oncle qui protège. Frère renié qui convoite, loup sanguinaire affligé des ténèbres qu'on écarte de la cadette, celle que les ombres qui rampent et corrompent n'atteignent pas. Liens du sang responsable de l'exil de la terre natale ~ Amour de la poésie qui s'empare des rêves et de la réalité, carnet toujours emporté, griffonné au feutre des mots qui se déversent de l'âme au papier ~ Doigts qui se resserrent sur l'archer glissant contre les cordes, mélodie harmonieuse qui s'élève de l'instrument en bois appartenant à la lignée du paternel. Violon qui entre dans sa vie du haut de ses huit ans, technique parfaite aujourd'hui, résonance de la sensibilité qui se transmet à l'instrument. ~ Jouet de l'amour, poupée brisée par les relations compliquées, raison sensée qui pousse à arrêter le massacre, adverse du cœur mué par l'envie impérieuse de continuer à aimer malgré les blessures ouvertes ~ Peur insensée de l'orage qui éclate, du tonnerre qui résonne brutalement, cacophonie destructrice qui lui prend les tripes, indicible phobie qui dévoile l'étendue de sa vulnérabilité ~ Décision du régime végétarien, refus de la consommation des bêtes, méthodes cruelles d'abattage qui dégoûtent. Ironie de la viande sanglante rejetée, l'unique qui apaise l’appétit du loup. ~ Transformations à la pleine lune qui s'effacent de l'esprit, rêves sanglants où la silhouette lupine tue. Réveils angoissés, ignorance des gouttes de sang qui perlent sur le plancher.  ~ Les os qui craquent, laissent place à la majestueuse louve ; fourrure d'un gris nuancé, parsemé de taches immaculées, neige qui glisse sur le pelage argenté, pattes sombres qui émergent de l'obscurité vers le poitrail, prunelles azures sauvages qui dévisagent ~ Incompréhension des crises de violence, maîtrise qui s'échappe, destin qui rattrape la manipulée des ascendants, seule à affronter la malédiction

   

   ton pseudo : HoneyReckless ~ âge : 17 piges ~ pays : France. ~ fréquence de connexion : Hmm, j'dirais 4/7 en moyenne Sleep . ~ comment t'es arrivé ici? : Grâce à la pub sur Bazzart, il me semble~ un commentaire? : Hier soir, j'ai fais une blague à mes vêtements, ils étaient pliés drunken


   
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
poisoned soul

MessageSujet: Re: Esperia ▬ Cover your eyes, the devil inside Mer 8 Juil - 19:43



I don't wanna live a lie that I believe
  Do or Die

 
Il tombe à terre, genoux qui s'entrechoquent au contact de l'herbe rougie. Il n'est plus supportable, le regard familier brillant de la folie haineuse que le fils porte sur le père. Le temps est passé trop vite, il a glissé entre ses doigts comme l'amour s'est évadé du cœur calciné qu'est le sien, le leur. Il le voit sans le voir, le cadavre du cadet que ses doigts agrippent, griffent d'un pouvoir qu'il ne possède pas, celui d'en appeler à la vie. La vie qui s'échappe, qui laisse le vide béant, la mort douloureuse. La mort qui lui montre la corruption de sa chair, grandiloquentes ombres grimpant insidieusement, racines ténébreuses qui s'emparent de l'âme de l'aîné.
Il perd deux fils, cette nuit-là.    


♆♆♆

Elle n'avait pas été prévue, elle n'aurait pas dû l'être. Douleur indicible à la pensée des deux autres qui sont tombés à leur façon. Elle a peur, la mère, d'aimer à nouveau l'enfant, de prendre le risque de perdre encore. Mais c'est trop tard, elle est là, la poupée de porcelaine qui repose dans le berceau, paisible d'un sommeil qu'elle espère rêveur. Elle caresse son visage, ses cheveux à peine visibles, avec la maternelle douceur. Une larme perle le long de son visage pâle. Elle sait qu'il viendra. Il vient toujours. Le fils qui tue les autres, le fou qui a trop aimé, ou trop haï. Elle ne le reconnait plus, incertaine de la place de leur malédiction dans sa corruption. Le gène lupin. Il est perdu, pour elle, pour le père, pour tous. Il est monstre, dévoreur de chair innocente, sanguinaire aux crocs d'ivoire qui hurle à la lune. Le mari persuadé que c'est le loup, toujours le loup, qui détruit l'âme fragile, qui la corrompt sauvagement. Il ne veut plus de ça, pas pour la dernière. Elle non plus, elle ne le veut pas. Repousser la nature profonde, oublier les os qui se brisent, le sang qui coule indépendant de la volonté. Oui, elle fera tout pour préserver l'âme pure.

♆♆♆

Sourire tordu qui se dessine sur l'expression diabolique du visage dément lorsque les yeux du fou rencontrent ceux de l'enfant. Inconnue du lien fraternel qui les unis, imperméable au danger qui émane, à la folie qui ronge, ange lumineux dans la robe immaculée. Il se fige, le lycan névrosé, lorsqu'il comprend que le sourire ingénu lui est adressé, dénué de la peur qu'il attendait. Pas à pas, il avance, s'accroupit devant le spectre angélique, glisse sa main dans la crinière d'ébène soyeuse. Il l'aime, la gamine, il l'aime et il la déteste. Il veut la faire sienne autant qu'il veut la détruire. Elle est sa contradiction, la belle, son oxymore. Bras qui glissent contre la silhouette fragile, qui enlacent la sœur, étreinte des ténèbres et de la lumière. Puis, bruit sourd qui rompt l'harmonie du tableau. Le temps presse, il entend le tic tac de l'horloge qui ne sonne que pour lui. Geste limpide de la lame qui s'élève, qui fend la chair, écho aux cris qui résonnent simultanément. Il le sent, le liquide vermeil qui s'écoule, le corps qui s'effondre, son poids qui est emporté par la tornade paternelle. Il fuit, le fou, il a terminé. Il est le seul, sera le seul, toujours. Possesseur de l'unique place dans le cœur des géniteurs.  

♆♆♆

« Partir en Hongrie ? » Incrédulité face à la nouvelle annoncée. Mère qui regarde, desséchée des larmes déjà versées de l'obligation d'envoyer sa fille à l'étranger pour la préserver. « C'est pour ton bien ma chérie. ta cousine t'attendras là-bas. » Elle l'enlace, frôlant de ses doigts la cicatrice qui coure sur le bas du dos de la descendance. Sourire amer qui étire les lèvres, rappel constant du mensonge qu'elle a tissé, araignée obstinée, créatrice du cocon utopique qui berce l'enfant inconsciente de la dureté du monde réel. Elle l'a oublié, le jour où son frère fit couler son sang, où les lumières froides de l’hôpital ont éclairé le visage mortellement pâle, où les cris des infirmiers furent moins douloureux que les tuyaux qui jaillissaient du corps enfantin. Elle l'a oubliée aussi, la sorcière, celle qu'ils appelèrent pour retarder la première transformation, celle qui sacrifia ses pouvoirs pour emprisonner le loup, celle qui rappelle les liens du sang, cousine éloignée qui méprise la façon de faire. Ignorance des frères qui existent, l'un mort, l'autre qui traque. Elle regrette, la mère, d'avoir bâti le monde de sa fille sur des chimères, de l'avoir fait grandir dans l'ignorance de la cruauté. Elle est faible, fétu de paille trop facilement emporté par la violence de la vérité. Mais vivante, elle l'est. Protégée des démons, enfance ensoleillée malgré les dissimulations, les artifices de la réussite du bonheur. Elle est lumière, sa fille, c'est le plus important. D'un geste sûr, elle lui tend les billets, certaine du choix égoïste qu'elle fait. Loin d'elle, dans l'incapacité de voir si le sortilège sera rompu, délicieux aveuglement du moment inévitable. Elle est égoïste, elle est blessée. Elle l'envoie là-bas pour elles deux, pour leur survie.

♆♆♆

Les crocs d'ivoires qui reflètent la lumière lunaire, prunelles azurées brillantes de la sauvagerie primitive, corps lupin animé par les instincts primaires. La chair qui cède sous les griffes acérées, la peur qui enfle au visage du démon, cris qui s'étranglent dans la mort qu'il sert avec acharnement. Le pelage argenté noyé sous la pluie de sang. Elle est fureur incarnée, la louve qui s'élève par delà les cadavres sanguinolents, libérée de la prison humaine, maîtresse de l'âme qui lui appartient au nom de l'astre brûlant dans la voûte nocturne.
Et elle regarde. Elle se regarde elle-même.


Réveil en sursaut, doigts qui s'agrippent aux draps avec frénésie. Cauchemar nocturne qui survient régulièrement, louve meurtrière qui hante ses pensées. Rêveuse de monstre, originalité détestée, source de l'insomnie qui la prend les nuits suivantes. Peur du massacre, peur des azurs qui la dévisagent avec insistance. Surgit le manque des racines, de la famille. Des visages familiers. Cousine partie depuis plus de deux mois, abandon traître qui laisse ses cris résonner en vain à l'aube.

A qui appartiennent les crocs qui déchirent la nuit ?
A qui le rôle de fuir/surgir ?
Personne la louve, Personne la fille
Personne ne le voit, juste personne ne s'en soucie
A qui appartient qui ?

Journées qui passent, qui trépassent. Sourires qui défilent, rire qui s'effilent. Impossibilité et refus de la compréhension, la rationalité qui triomphe, les rêves qui s'estompent, jusqu'à ce qu'il se rappellent d'eux-même. La vérité qui trace son chemin, qui se détourne par la volonté du déni, qui finira par atteindre son but.
Revenir en haut Aller en bas
James Batthyány
poisoned soul + drink from the cup of life
avatar
poisoned soul
√ Messages : 257
√ Date d'inscription : 30/05/2015

MessageSujet: Re: Esperia ▬ Cover your eyes, the devil inside Mer 8 Juil - 20:29

Bienvenue parmi nous jeune lycane I love you
Bonne continuation pour ta fiche santa, en tout cas j'adore déjà ce que t'as écrit Sleep

_________________



BANG BANG,
YOU SHOT ME DOWN.


Revenir en haut Aller en bas
Elvira Szabó
poisoned soul + drink from the cup of life
avatar
poisoned soul
√ Messages : 1180
√ Date d'inscription : 05/04/2015

MessageSujet: Re: Esperia ▬ Cover your eyes, the devil inside Jeu 9 Juil - 0:45

Bienvenue petite boule de poil Smile
Bonne rédaction, et n'hésite pas si tu as des questions!

_________________

I'm radioactive
I'm waking up to ash and dust, I wipe my brow and I sweat my rust. I'm breathing in the chemicals. I'm breaking in, shaping up, then checking out on the prison bus. This is it, the apocalypse. I'm waking up, I feel it in my bones enough to make my systems blow. Welcome to the new age, to the new age...
Revenir en haut Aller en bas
Mircea Brâncuși
poisoned soul + drink from the cup of life
avatar
poisoned soul
√ Messages : 1108
√ Date d'inscription : 21/03/2015

MessageSujet: Re: Esperia ▬ Cover your eyes, the devil inside Jeu 9 Juil - 3:07

Bienvenue Razz Ce début de fiche est juste fou, j'ai hâte de lire la suite car ta plume a un quelque chose de dingue I love you. Si tu as des questions, n'hésite pas bom
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
poisoned soul

MessageSujet: Re: Esperia ▬ Cover your eyes, the devil inside Jeu 9 Juil - 5:08

Merci à tous pour votre accueil, vous êtes adorables bom
Je suis super contente que le début vous plaise et j'espère que la suite le fera tout autant Sleep
Revenir en haut Aller en bas
Abraham Racz
poisoned soul + drink from the cup of life
avatar
poisoned soul
√ Messages : 242
√ Date d'inscription : 06/06/2015

MessageSujet: Re: Esperia ▬ Cover your eyes, the devil inside Jeu 9 Juil - 5:21

Bienvenue jolie lycane :DD
Bienvenuuuue /o/ J'adore ce prénom :3 bon courage pour la suite de ta fiche Sleep j'ai hâte d'en savoir plus :D

_________________


    don't trust a smile
    BICTH PLEASE byfantasy
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
poisoned soul

MessageSujet: Re: Esperia ▬ Cover your eyes, the devil inside Jeu 9 Juil - 5:51

Merci beaucouuup No clown
Juste ... ton avatar ... Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
poisoned soul

MessageSujet: Re: Esperia ▬ Cover your eyes, the devil inside Jeu 9 Juil - 7:27

bienvenue jolie demoiselle I love you
Revenir en haut Aller en bas
Poisoned Soul
fondatrice + the dark i know well
avatar
poisoned soul
√ Messages : 725
√ Date d'inscription : 21/03/2015

MessageSujet: Re: Esperia ▬ Cover your eyes, the devil inside Jeu 9 Juil - 9:23

Bienvenue ma belle, j'aime le début de ta fiche Smile
Revenir en haut Aller en bas
http://poisoned-soul.forum-pro.fr
Invité
Invité
poisoned soul

MessageSujet: Re: Esperia ▬ Cover your eyes, the devil inside Jeu 9 Juil - 11:55

Bienvenue parmi nous petite louve, et bon courage pour la suite de ta fiche. Like a Star @ heaven
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
poisoned soul

MessageSujet: Re: Esperia ▬ Cover your eyes, the devil inside Jeu 9 Juil - 14:20

Merci vous trois bom
Revenir en haut Aller en bas
Mircea Brâncuși
poisoned soul + drink from the cup of life
avatar
poisoned soul
√ Messages : 1108
√ Date d'inscription : 21/03/2015

MessageSujet: Re: Esperia ▬ Cover your eyes, the devil inside Jeu 9 Juil - 14:43



bravo tu es validée

Avant tout, je veux juste saluer ta plume qui est juste superbe. ça cogne. y'a un rythme. c'est beau  Sleep et puis ce personnage que tu as façonné, petite louve qui m'intrigue. J'ai hâte de voir tout ça en RP  bom

Pour débuter ta vie dans le forum, il ne faut pas oublier de remplir correctement ton profil. C'est très important de venir voir le bottin si votre avatar s'y trouve, le staff n'est pas parfait. Il faut en profiter pour jeter un coup d'oeil au reste des demandes et pense à lire correctement les annexes parce que nos bêtes ne sont pas comme dans les films et différent de ce qu'on voit en ce moment à la télévision.

Maintenant que tu as fait toutes ces étapes ennuyeuses, nous t'invitons à te créer ta fiche de lien et à la compléter le plus vite possible. Il y a une fiche de lien à votre disposition, pour suivre les couleurs du forum et pour vos fiche tentez de ne pas déformer le forum avec vos fiche, c'est un maximum de 430px. Juste un petit rappel pour les posts rp, si vous mettez des cadre et tout, veuillez à ce que cela ne dépasse pas 430px en largeur, pour ne pas déformer le forum. merci. Une fiche a été construit pour vous ici : fiche pour les posts rp . Et surtout. Have fun.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
poisoned soul

MessageSujet: Re: Esperia ▬ Cover your eyes, the devil inside Jeu 9 Juil - 15:03

Merci, ça me fait plaisir ce que tu dis là Smile bom
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
poisoned soul

MessageSujet: Re: Esperia ▬ Cover your eyes, the devil inside

Revenir en haut Aller en bas

Esperia ▬ Cover your eyes, the devil inside

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Cover your eyes, the devil's inside ♔ Néron&Harriet
» PERCY ▼ cover your eyes, 'cause I don't know what this is
» Glossy smoky eyes???
» ELF (Eyes Lips Face)
» Les bases du Smokey eyes ??

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
POISONED SOUL :: Fiches-