Il ne faut pas oublier de laisser un petit commentaire sur prd et bazzart.
Merci de privilégier les inscriptions masculines.

Partagez|

What the hell are you doing here? {ft Ágnes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
James Batthyány
poisoned soul + drink from the cup of life
avatar
poisoned soul
√ Messages : 257
√ Date d'inscription : 30/05/2015

MessageSujet: What the hell are you doing here? {ft Ágnes Mer 1 Juil - 20:57

What the hell are you doing here?
I heard there was a secret chord hat David played and it pleased the Lord but you don't really care for music, do you well it goes like this the fourth, the fifth. The minor fall and the major lift the baffled king composing hallelujah.

J’étais à mon bureau, en train de me tourner les pouces. Je n’étais pas très motivé à bosser aujourd’hui, et heureusement pour moi, je n’avais aucun client à aller voir. La seule chose que j’avais à faire, c’était me débarrasser de la paperasse qui jouxtait mon bureau, mais cela pouvait très bien attendre.  Pourquoi faire quelque chose aujourd’hui alors qu’on pouvait le remettre au lendemain ? Je savais très bien que la formule était fausse, mais je l’avais refaite à ma sauce. En balayant mon regard sur les piles de dossiers, je pensais sérieusement à engager une secrétaire. Je n’avais pas le courage de m’occuper de tout cela. Ce n’était pas le genre de travail que j’aimais. Je n’étais pas devenu avocat après toutes ces années pour m’occuper du classement ! Merde à la fin. Attendant qu’il soit 16 h, je m’occupais comme je pouvais, jouant sur mon ordinateur, de toute façon personne me voyait et j’avais bien le droit de faire ce que je voulais, mon patron n’étant pas à son bureau. Je passais donc le temps comme je le pouvais, ayant l’impression que les minutes se changeaient en heures. Finalement, je décidais de partir plus tôt qu’à l’heure prévue. De toute façon, que je reste ici à en foutre pas une ou ailleurs, revenait exactement à la même chose. J’éteignis mon ordinateur, pris ma veste et je partis, saluant quelques collègues au passage.

Arrivé à la maison, quelle ne fut pas ma surprise d’y trouver Judith. Je soupirais devant sa vue et je restais planté dans ma voiture, ne voulant pas la voir. Mais c’était trop tard, elle m’avait déjà vu et je n’étais pas du genre à fuir. Judith. Je me demandais encore ce qui me prenait de traîner avec elle de temps en temps. Il fallait vraiment que je lui dise ce que je pense. Un jour. En tout cas, fallait l’avouer, elle avait bien joué son coup-là. Cela faisait quelques jours que je filtrais ses appels, pour ne pas la voir et voilà qu’elle se pointait directement chez moi. Impossible de l’esquiver. Je sortis donc de la voiture, soupirant et m’allumant une cigarette, me préparant à la suite. Tout ce que j’espérais, c’est qu’elle n’allait pas passer des heures et des heures à jacasser, à se plaindre de tout et de rien, comme à son habitude. Elle ne savait faire que ça. J’allais donc à sa rencontre, lui fis deux bises sur la joue et je la fis rentré dans la maison, espérant toujours qu’elle n’allait pas faire tard. Je n’étais pas parti du bureau plutôt pour devoir faire face à elle. A ce point-là le classement était plus passionnant qu’elle. J’eus juste le temps de poser ma mallette dans un coin du salon qu’elle me sautait déjà dessus, arrachant au passage la moitié des mes vêtements. Je dus me retenir pour ne pas lui foutre une gifle, mais après tout je me laissais faire.

J’entendis un bruit provenant de la porte. Je me levai du fauteuil, poussant au passage Judith qui atterrit un peu plus loin, et je me mis debout, me posant des questions. J’avais pourtant fermé la porte. Qui ça pouvait-il bien être. Surtout que cela faisait quelques temps que j’avais l’impression d’être suivi. Je devais devenir paranoïaque. Mais non. Voilà qu’Agnes débarquait dans mon salon comme une furie. Ha oui, juste, je l’avais oublié elle. Ma filleule. Judith alla se cacher derrière un meuble, essayant de se cacher, tandis que je regardais la jeune fille, me demandant ce qu’elle fichait là.

« Ágnes », dis-je d’un ton ferme. « Qu’est-ce que tu fous ici ?! » Je n’avais rien contre ma filleule, loin de là, mais qu’elle débarque comme ça, à l’improviste, sans avertir et surtout sans sonner, je ne l’acceptais pas.

_________________



BANG BANG,
YOU SHOT ME DOWN.


Revenir en haut Aller en bas

What the hell are you doing here? {ft Ágnes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» 2nd Armored "Hell On Wheels"
» Marche du 5 juin : Hell's corner
» Quelques photos d''Etendard
» In Vino Veritas ( Jub' Amy) Le Hell Angels ( Salem City : 12 Km de l'Institut)
» Danyboy ✤ « What the hell is a Hufflepuff ? »

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
POISONED SOUL :: Habitations-