Il ne faut pas oublier de laisser un petit commentaire sur prd et bazzart.
Merci de privilégier les inscriptions masculines.

Partagez|

(maelán) should you live through defeat you shall not be defeated.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Invité
Invité
poisoned soul

MessageSujet: (maelán) should you live through defeat you shall not be defeated. Lun 15 Juin - 17:51


FROM @THEDARKEUPHORIA / WILLIAM MOSELEY

dacha, maelán
… this world spins from the same unseen forces that twist our hearts.
david mitchell, cloud atlas

nom ; dacha, un nom imprégné d'histoire, bien connu de la communauté magique de budapest. depuis plusieurs décennies deja, le clan s’affaiblit. bien que le chef de famille actuel en soit démuni, la magie demeure un héritage précieux. ~ prénom ; maelán, un prénom qui lui fut attribué par sa mere, ferue de contes médiévaux durant son interminable grossesse. ~ âge ; vingt-quatre ans deja qu’il erre sur terre. ~ origines ; hongroises, sa famille est implantée dans la ville au meme titre que ses bâtiments classiques et baroques. ~ race ; humain. bien que maelán ait accepté sa condition il y a longtemps, il se sent à jamais enchainé à son existence de mortel. ~ clan les dachas, aussi étrange que cela puisse paraitre. diluée dans le sang de simples mortels, la sorcellerie s'est fait bien discrete au cours de la vie de maelán -si ce n’est au travers de sa famille. ~ pouvoirs ; le néant intersidéral. ~ métier ; bouquiniste, il a repris la petite boutique de sa grand-mere, sur les quais du danube. la librairie comporte une section spécialisée sur le paranormal. ~ orientation sexuelle ; hétérosexuel, jusqu'a nouvel ordre. dacha ne s’est jamais vraiment posé la question. ~ statut matrimonial ; maelán a eu quelques aventures, mais n'a encore jamais eu de relation sérieuse. il se considère bien trop jeune pour fonder une famille, et ce bien qu’il compte s’y mettre un jour, perpetuation du sang oblige. ~ caractère ; renferme sur lui-meme, intelligent, maniaque, discret, reveur,  loyal, sincère, ouvert d’esprit, de nature calme, secret, curieux, protecteur voire paternel, rationnel, un peu paume malgre lui, courageux et a la fois tétanisé par sa propre existence. ~ les légendes, tu en penses quoi? ; ce qu’il en pense ? maelán a été baigné dedans depuis le jour de sa naissance, l'intégralité de sa famille -mis à part son défunt père et lui, pratiquant la sorcellerie. il y a un point à partir duquel on ne se pose plus tellement de question, surtout quand on est enfant. tout le monde peut faire voler des objets, ou créer des filtres d'amour, c'est bien connu. malheureusement les questions arrivent avec la maturité, ainsi que les tourments. non, ce n'est pas si normal que ça de savoir faire voler des pots de yaourt. et c'est encore moins normal que sa petite soeur sache les faire exploser, et pas soi.


À défaut d’en être doté, Maelán est fasciné par la magie et tout ce qui touche à l’occulte. Ayant grandi entre potions et plantes de mandragore, il va sans dire que la sorcellerie joue un rôle important dans sa vie. Depuis sa naissance, sa famille l’a inclu dans ses activités farfelues, faisant de lui l’assistant parfait pour la concoction des philtres les plus inattendus. En dépit de leurs efforts, pourtant, Mae’ s’est senti longtemps senti à part. Unique, comme le répète sa grand-mere. Cela ne fait que quelques années qu’il s’accepte en tant que tel. ~ Le jeune homme n’a aucun souvenir de son enfance, effets provoqués par la disparition soudaine de ses parents. Un accident de voiture, voila l’information qu’on lui a donné. Un mensonge qu’il a préféré croire que rejeter. Il n’a jamais tout a fait senti le manque de ses parents, ses grand-parents ayant pris le relai à son plus jeune âge. Le départ de son grand-père, par contre, est un traumatisme dont il se remet silencieusement. ~ Lorsqu’il n’est pas au fond de la librairie familiale, Maelán est au bar du coin et partage une bière avec un ami, ou chez lui à jouer aux jeux vidéos. Il a également une passion pour le dessin, et il lui arrive de parcourir la ville en quête d’inspiration. ~ Il possède une connaissance remarquable de la magie et de son étendue, et rêve secrètement de faire la rencontre d’autres espèces. Il documente toutes ses découvertes dans son encyclopédie personnelle de l’Occulte, qu’il compte un jour léguer aux futures générations de son clan. ~ En dépit de son humanité il a la même odeur qu’un sorcier. Peu connaissent la condition de sa famille, cependant. La plupart du temps ceux qui savent sont soit des amis de la famille eux-mêmes sorciers, soit des créatures mystiques. ~ Il a appris à apprécier sa mortalité au fil du temps. ~ Il est tout particulièrement attaché aux valeurs de sa famille, qui plus est depuis que sa grand-mère n’est plus tout à fait elle-même. Il se considère comme chef de famille et est prêt à tout pour protéger sa soeur et sa grand-mère. ~ C’est un enthousiaste discret ; les rares qui ont remarqué sa présence en ses vingt-quatre années d'existence se souviennent surtout de sa sincérité à fleur de peau.


ton pseudo : hawking. ~ âge : vingt-trois ans. ~ pays : irlande. ~ fréquence de connexion : 5/7. ~ comment t'es arrivé ici? : par bazzart, mon amour. ~ un commentaire? : toujours aussi heureuse d'etre sur p.s. ah, et je n'ai toujours pas d'accents sur mon clavier (c'est niall).


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
poisoned soul

MessageSujet: Re: (maelán) should you live through defeat you shall not be defeated. Lun 15 Juin - 17:51



story of my life
the answer, my friend, is blowin' in the wind.

Premiere partie.

“I shambled after him as I've been doing all my life after people who interest me, because the only people for me are the mad ones, the ones who are mad to live, mad to talk, mad to be saved, desirous of everything at the same time, the ones that never yawn or say a commonplace thing, but burn, burn, burn like fabulous yellow roman candles exploding like spiders across the stars.”

― Jack Kerouac, On The Road (1957)

« Attends, tourne un peu vers la droite –voilà. Et puis retire ta veste, ça fera mieux. » « T’as encore quelque chose à redire monsieur le réalisateur ? Tu me donnes l’impression qu’on tourne un porno, là. » Elle retire sa veste et la pose sur l’herbe, hors-champs de la caméra, tandis que Maelán étouffe un fou rire difficilement dissimulable. Le jeune homme se pince les lèvres un moment, les humecte, puis regarde sa sa sœur cadette avant de se concentrer de nouveau sur l’objectif. La brunette, quant à elle, lève les yeux au ciel et pousse un long soupir. Un soupir lourd de signification. « Surtout te presse pas, Spielberg... » « Ne m’insulte pas s’il te plaît. Spielberg c’est vraiment pas ma tasse de thé. » « Tu préfères qui, les weirdos à la Coppola ? » « Hey, c’est pas un weirdo ! » « Il est complètement odd. » « Un peu. » « Complètement. Bon, tu filmes ou t’attends la vierge ? » « Une dernière mise au point et ce sera parfait… » « On s’en fiche de ta mise au point, à ce rythme là on va jamais y arriver. » Elle commence à jouer avec ses cheveux. « Non mais là t’as vraiment l’air d’une pornstar. Lâche ta mèche et tâche de te concentrer. » Il lèvre un bras et crie soudainement : « Ça tourne ! » « Merde, j’ai oublié ma formule ! » « Quoi ? » « J’ai oublié la formule j’te dis ! » « Et alors ? C'est toi la sorcière, t’as qu’à inventer un truc ! On est en train d’épuiser de la pellicule pour ta face j’te rappelle. » « …Abracadabra ? » « Tu te fous de moi, là ? » Il coupe la vieille caméra de grand-père Dacha et retire ses lunettes de soleil, lui lançant un regard chargé d’une consternation théâtrale, digne d’un réalisateur blasé face à sa vedette capricieuse. « Laisse tomber, America’s got talent c’est pas pour toi de toute façon. » « Pourquoi ? Pourquoi tu coupes ? Hey c’est bon j’m’en souviens ! Remets la caméra en marche ! » « Non. » « C’est quoi le problème ? » « C’est… Tes yeux. » « … Mes yeux ? » « On dirait que tu viens de te réveiller, pourquoi tu t’es pas maquillée ? » « Où est ma maquilleuse ? Maquilleuse ! » Elle claque des doigts tout en appelant dans le vide du jardin. Bien évidemment personne ne vient pour la peinturlurer, pas plus que la formule qu’elle a véritablement oublié. Ce sont plutôt les ennuis qui viennent vers eux, et au grand galop… « Je peux savoir ce que vous faites dans le jardin avec mes amulettes ? » Le frère et la sœur se dévisagent un quart de seconde, horrifiés, avant de dire simultanément : « C’est lui qui a eu l’idée ! » « C’est elle qui a eu l’idée ! » « Oh Maelán, ta tête est bien trop grande voyons, tu remettras aussi les lunettes de ton grand-père à leur place. » dit Marián tout en ébouriffant les cheveux de son petit-fils. « Eh bien je vois, puisque c’est lui et c’est elle, nous allons punir les deux. » « Punir ? Mais grand-mère j’te jure qu’elle m’a suppliée de la filmer, elle veut passer à la télé. » « Pardon ? » « Tu sais la télé, tu m’en as offert une pour mon anniversaire… » « Et vous comptiez montrer mes amulettes à travers cette boîte maléfique ?! » « Baah…. Ouais. » disent-ils en chœur tout en examinant avec une attention toute particulière le gazon. « Remettez-les immédiatement à leur place ou je vous change en gnomes ! » « En gnome, t'es sérieuse grand-mère ? » Elle prend le parapluie à motifs écossais censé régler la lumière et donne un petit coup sur leurs têtes, quand bien même ils se protègent avec leurs mains. « J'ai dit immédiatement ! »


Deuxième partie.

“I see nothing. We may sink and settle on the waves. The sea will drum in my ears. The white petals will be darkened with sea water. They will float for a moment and then sink. Rolling over the waves will shoulder me under. Everything falls in a tremendous shower, dissolving me.”

― Virginia Woolf, The Waves (1931)

Replaçant le coussin de velours sous la tête de sa sœur endormie, Maelán eut un sourire lointain, amer. Il éteignit le poste de télévision puis se baissa pour ramasser un centième t-shirt sale laissé en plan dans la salle de séjour, tout près d’une pile de vieux grimoires. Cela faisait plusieurs jours que la maison semblait se décomposer, noyée dans un désordre sans nom. Pour tout dire, l’ordre n’était pas la principale préoccupation de ses habitants, récemment touchés par la perte d’un des leurs. Le pilier du clan s’était effondré, emportant avec lui ses fondations les plus solides. József s’était éteint dignement, laissant derrière lui son épouse et deux orphelins, encore vierges de l'expérience cinglante de la solitude. La mort s’y était prise avec ruse, laissant le sang des deux Dacha s’imprégner lentement du poison bien connu sous le nom de manque paternel, auquel ils avaient échappé lors de la disparition de leurs parents. Il ne leur restait plus à présent que leur grand-mère, et les quelques souvenirs auxquels elle s’accrochait. Elle qui était jadis une sorcière respectée, voila que sa mémoire partait en lambeaux, ne laissant plus qu’une maigre silhouette hanter sa propre demeure. Son petit-fils lui promis de prendre soin de sa boutique, et ce bien qu'elle en avait oublié l'existence quelques mois plus tard.

Maelán s’apprêta à se courber de nouveau pour ramasser quelques amulettes, mais un violent spasme le prit et le fit défaillir. Revenant à lui suite à plusieurs secondes d’inconscience, il se couvrit la bouche de la main droite et ravala tant bien que mal ses larmes. Ses yeux demeuraient chauds et humides, et l’émotion vint grossièrement empourprer ses joues. La douleur était là, elle se terrait au fond de sa poitrine et, à l’instar d’un vers affamé, elle le dévorait de l’intérieur. Il fallait se contenir, encore et toujours. Il savait pertinemment que sa jeune soeur se réveillerait en sursaut s’il osait faire le moindre bruit, elle qui était déjà bouleversée par un millier de préoccupations. L’observant dans son sommeil, il tâcha de ne pas penser aux terribles images qui devaient colorer ses rêves. Un rapide coup d’œil à l’horloge ; une heure et quart. Il poussa un long soupir tout en détachant ses doigts de ses lèvres sèches. Maladroitement, il sortit d’un tiroir un paquet de cigarettes et en laissa tomber une dizaine avant de parvenir à en saisir une. Il l’alluma à la hâte et sortit dans la cour extérieure, traînant derrière lui un sac-poubelle qu’il balança dans la benne à ordures. C’était ses remords qu’il souhaitait jeter, pas juste du carton moisi et quelques bouteilles de bière. Des remords qu’il n’avait jamais tout à fait formulés.

« Hey, Mae... Tu fous quoi ? T'attends l'déluge ? » dit une voix familière, au loin.

Tout en s’asseyant sur les marches en pierre du perron, l'humain posa son regard sur son voisin. Un moment de silence sépara leurs deux voix. « Salut, Konrád. » Il fit de son mieux pour lui lancer un sourire, même s’il n’en avait pas le coeur. Dissimuler ses émotions était très certainement ce que Maelán faisait de mieux, surtout face aux autres sorciers. Il connaissait bien l’opinion générale des gens du quartier, et préférait encore ne pas l’aggraver. Konrád était pourtant différent des autres. Cinq ans auparavant, lui et sa tante avaient débarqué dans le quartier avec leurs valises, et surtout leurs poids dans le cœur. Ils reçurent un accueil pour le moins chaleureux de la part de leurs voisins d’à côté. Marián était une amie de longue date des Erzsébet et avait, il y a de cela bien longtemps, rejoint leur coven. Bien évidemment, étant le seul humain de la famille, Maelán s’était toujours tenu quelque peu à distance de ce rapport amical dont il ne pouvait saisir toute la teneur… Jusqu’à ce qu’à son tour, Konrád panse certaines de ses blessures. Depuis lors, l’amitié la plus improbable a vu le jour. Une amitié contradictoire avec l’opinion que le sorcier se faisait des mortels, envers lesquels il vouait une haine des plus singulières. Ne dit-on pas qu'il faut de tout pour faire un monde ? « Je crois qu’on peut dire que le déluge est passé. »
Revenir en haut Aller en bas
James Batthyány
poisoned soul + drink from the cup of life
avatar
poisoned soul
√ Messages : 257
√ Date d'inscription : 30/05/2015

MessageSujet: Re: (maelán) should you live through defeat you shall not be defeated. Lun 15 Juin - 18:18

Rebienvenue parmi nous alors I love you
J'espère que ce personnage t'inspirera tout autant que Niall santa  et bonne continuation pour la suite de ta fiche elephant  que la force soit avec toi pour les accents  king (<- Rondoudoudou doudou dou, pardon, je m'emporte Evil or Very Mad )

_________________



BANG BANG,
YOU SHOT ME DOWN.


Revenir en haut Aller en bas
Poisoned Soul
fondatrice + the dark i know well
avatar
poisoned soul
√ Messages : 725
√ Date d'inscription : 21/03/2015

MessageSujet: Re: (maelán) should you live through defeat you shall not be defeated. Lun 15 Juin - 18:19

Re-bienvenue petit I love you
Revenir en haut Aller en bas
http://poisoned-soul.forum-pro.fr
Invité
Invité
poisoned soul

MessageSujet: Re: (maelán) should you live through defeat you shall not be defeated. Mar 16 Juin - 4:21

Merci Andrew, je l'espère aussi. Pour le moment c'est bien parti. (:
Et merci la grande. I love you
Revenir en haut Aller en bas
Mircea Brâncuși
poisoned soul + drink from the cup of life
avatar
poisoned soul
√ Messages : 1108
√ Date d'inscription : 21/03/2015

MessageSujet: Re: (maelán) should you live through defeat you shall not be defeated. Mar 16 Juin - 5:25

Re-bienvenue chez les toqués
J'aime beaucoup ce début de fiche, pauvre petit né dans une famille de sorciers et qui se retrouve sans aucun pouvoir (BOUH LE CRACMOL). Tu connais le chemin pour les questions bom
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
poisoned soul

MessageSujet: Re: (maelán) should you live through defeat you shall not be defeated. Mar 16 Juin - 5:38

Rebienvenue mon roudoudou (ouais je trouve ce surnom rigolo)
J'espère que ce personnage te plaira *-*
( et puis le choix d'avatar mrrrr Like a Star @ heaven )
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
poisoned soul

MessageSujet: Re: (maelán) should you live through defeat you shall not be defeated. Mar 16 Juin - 15:50

Merci Mimi d'amour, je vais tacher de la finir ce soir et passer a notre rp pour demain. I love you

Châton !  farao Merci mille fois et heureux que William te plaise. J'ai une de ces hâtes de jouer avec. ** On va aussi pouvoir se concocter un petit lien bien comme il faut.

Edit: j'ai enfin fini. clown
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
poisoned soul

MessageSujet: Re: (maelán) should you live through defeat you shall not be defeated. Mer 17 Juin - 4:02

Un pauvre cracmol! C'est malheureux! Si tu veux je peux te mordiller! Tu verras t'en auras des pouvoirs après!
Bon, je dis ça juste pour rendre service bien sûr!

Bon courage en tout cas!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
poisoned soul

MessageSujet: Re: (maelán) should you live through defeat you shall not be defeated. Mer 17 Juin - 5:58

Haha je ne pense pas que Mae puisse techniquement etre transformé, mais Ju' peut toujours essayer. Evil or Very Mad Merci beaucoup, il ne me reste plus qu'à attendre l'avis des admins à présent. I love you
Revenir en haut Aller en bas
Mircea Brâncuși
poisoned soul + drink from the cup of life
avatar
poisoned soul
√ Messages : 1108
√ Date d'inscription : 21/03/2015

MessageSujet: Re: (maelán) should you live through defeat you shall not be defeated. Mer 17 Juin - 6:07



bravo tu es validé

Déjà, tu cites Kerouac et Woolf . Bon, ça suffit de faire de jolis personnages à chaque fois, ce petit bidule -cracmol- qui tente maladroitement de porter le poids d'un héritage familial Sleep.

La première partie m'a fait penser à un comics que je lis : "Courtney Crumrin". Le gosse qui joue avec les objets sans se soucier des conséquences  Razz  


Pour débuter ta vie dans le forum, il ne faut pas oublier de remplir correctement ton profil. C'est très important de venir voir le bottin si votre avatar s'y trouve, le staff n'est pas parfait. Il faut en profiter pour jeter un coup d'oeil au reste des demandes et pense à lire correctement les annexes parce que nos bêtes ne sont pas comme dans les films et différent de ce qu'on voit en ce moment à la télévision.

Maintenant que tu as fait toutes ces étapes ennuyeuses, nous t'invitons à te créer ta fiche de lien et à la compléter le plus vite possible. Il y a une fiche de lien à votre disposition, pour suivre les couleurs du forum et pour vos fiche tentez de ne pas déformer le forum avec vos fiche, c'est un maximum de 430px. Juste un petit rappel pour les posts rp, si vous mettez des cadre et tout, veuillez à ce que cela ne dépasse pas 430px en largeur, pour ne pas déformer le forum. merci. Une fiche a été construit pour vous ici : fiche pour les posts rp . Et surtout. Have fun.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
poisoned soul

MessageSujet: Re: (maelán) should you live through defeat you shall not be defeated. Mer 17 Juin - 9:15

Merci mon Mimi d'amour, je suis tellement heureux d'avoir Mae validé. Je vais lire ta bd tiens, elle doit être intéressante. ** J'ai presque fini l'ouverture de notre rp d'ailleurs, mais je n'ai plus d'ordinateur alors il faudra attendre encore un peu. I love you
Revenir en haut Aller en bas
Mircea Brâncuși
poisoned soul + drink from the cup of life
avatar
poisoned soul
√ Messages : 1108
√ Date d'inscription : 21/03/2015

MessageSujet: Re: (maelán) should you live through defeat you shall not be defeated. Mer 17 Juin - 9:29

J'ai placé ton personnage dans les sorciers, comme il touche aux potions et tout, mais si tu préfères qu'il soit chez les humains pas de souci I love you. OUE. elle est géniale comme BD, plusieurs tomes, et le personnage Aloysius il est génial Ne t'inquiète pas pour le rp bom
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
poisoned soul

MessageSujet: Re: (maelán) should you live through defeat you shall not be defeated. Mer 17 Juin - 9:56

Tu en as besoin pour tes quotas ? De toute façon Mae a principalement du sang sorcier, donc oui, bien sur que ça me convient. Sleep  Aaah j'ai hâte de là découvrir. Et ton idée du toît m'a trop inspiré, du coup je meurs d'envie de poster. Là tentation est graaaaande. Like a Star @ heaven
Sur ce, j'arrête de flooder. (a)
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
poisoned soul

MessageSujet: Re: (maelán) should you live through defeat you shall not be defeated. Mer 17 Juin - 11:46

Sorcier silent Nous dominerons le monde tongue *va créer son clan des bidules magiques*

Bienvenue roi de narnia bom
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
poisoned soul

MessageSujet: Re: (maelán) should you live through defeat you shall not be defeated.

Revenir en haut Aller en bas

(maelán) should you live through defeat you shall not be defeated.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Live chat MAC
» LIVE CHAT sur le site de MAC le 11 mai de 16h à 20h
» Assister "en live" à vos émissions préférées.
» Escorte live ou seulement pour le spectacle ?
» Photos en live des ports dans le monde (webcam)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
POISONED SOUL :: Fiches-