Il ne faut pas oublier de laisser un petit commentaire sur prd et bazzart.
Merci de privilégier les inscriptions masculines.

Partagez|

I become afraid.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Invité
Invité
poisoned soul

MessageSujet: I become afraid. Lun 15 Juin - 8:04


FROM @TUMBLR / CELEBRITE @BOYD HOLBROOK

Toth, László
Angel, angel what have I done.

nom ; Toth. ~ prénom ; László. ~ âge ; 33 ans en apparence, 38 en réalité. ~ origines ; Hongroises. ~ race ; Lycanthrope (mordu). ~ clan ; Meute de Vasile Grămadă. ~ pouvoirs ; uc.  ~ métier ; Garagiste. ~ orientation sexuelle ; Indéterminée. ~ statut matrimonial ; Inconnu. ~ caractère ; Mutique et distant. Maladroit, angoissé, lâche, colérique, violent. Curieux, enfantin, serviable, poli, très obéissant.~ les légendes, tu en penses quoi? ; Vestiges des siècles oubliées. Erreurs de jugements, affreux gargouillis de vieilles sans dents.


Il cherche les odeurs, il cherche les regards. Ne les trouve que très rarement, difficilement. Dans son crâne, c'est un capharnaüm aux notes disparates et aiguës, une mélancolie à vous déchirer les tympans. Des cris et des chuchotis qui vont et viennent et la mélodie de son cœur pourrait bien le rendre cinglé. Tambourinements incessants qui parfois le font pleurer. Alors, László, il baisse les yeux. Couché, couché j'ai dit, couché. Le corps s'allonge, se recroqueville et dans la soumission il se complet. Ça le rassure, ça l'attache à quelques esquisses d'une tangibilité qui s'évade, là, aux creux de ses paumes offertes. Il inspire, expire et inspire encore jusqu'à noyer les poissons dans sa matière grise et molle. Jusqu'à les y étouffer et qu'aucune bulle de savon ou de pus n'explose à sa surface. Les choses se superposent les unes aux autres et les visages se déforment. Les cauchemars se dévoilent à ciel ouvert – ciel bleu, bleu turquoise et nuages gris. Il soupire. Et sur son cahier aux coins cornés, qu'il trimbale partout avec lui ; l'enfant sale note et dessine les trognes qu'il rencontre, ceux qui ne lui font pas peur. Car le noir, le noir vraiment le noir noir si noir qu'on n'y distingue que les immenses globes ouverts et les dents trop longues, ça le fait devenir nerveux et agressif. Et le sombre des hommes se répand partout, et László, László, appelle ses démons au fond de sa torpeur méphitique. Il a beau plisser les paupières et rouvrir ses pupilles droit sur la lumière, il ne distingue rien. Rien d'autre que les monstres tapis dans les ténèbres, leurs parfums de terre et leurs rires. László assure qu'il n'est pas fou, non, je ne suis pas fou. C'est ce monde, qui tourne à l'envers. Et les perceptions à son âme écorchent ses sens et les images à sa cervelle se percutent et s'enfoncent, lui trouent la boîte crânienne et la raison.


ton pseudo : Lou. ~ âge : Un quart de siècle, bientôt. ~ pays : Exilée en Belgique, une fois. ~ fréquence de connexion : Variable. ~ comment t'es arrivé ici? : Votre pub prd. ~ un commentaire? : Bonjour.    


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
poisoned soul

MessageSujet: Re: I become afraid. Lun 15 Juin - 8:04



story of my life
And still you'll cry to be back in her bosom.

Lune ronde et bout de viande.
Les souvenirs s'échappent et la vie d'avant n'a peut-être jamais existé et les existences passées ne sont que des chimères, acouphènes à son palpitant malade. Il chavire. Les poings pressés à ses tempes, la mine détruite par le rictus de l'agonie. Le chien agonise, agonise comme tant de fois. Quand la chose serpente et dévore la tripaille au-dedans son ventre brûlant. Des fragrances de pourritures et de bordel ambulant. Il est un bordel ambulant. Une mauvaise herbe cueillie au bord d'un fossé et le fossé il s'en souvient. La boue sous ses omoplates et le liquide ferreux glissant à travers la gorge. Le rouge écarlate sur les doigts, des mains qu'il tend vers un soleil déclinant. L'envie de mourir et la certitude d'y survivre. Car la vermine ne doit être anéantie, car la vermine doit substituer et détruire.
Gueule béante et crocs luisants. De ces monstruosités difformes qu'on tabasse au coin des ruelles dégueulasses, le soir. Très tard. Lorsque les lucioles sont de sorties, que les lampadaires vomissent leurs lueurs pisseuses sur le trottoir, contre les murs de briques.  Lui, il avance. Longues pattes branlantes  et buste trop large. Des yeux de flotte stagnante à la surface des lacs bordés de grenouilles. Il sourit. Un sourire qui lui fait mal ; c'est que la chose n'existe pas, sous cette peau-là. La chose est incongrue et dévoile des rangées de chicots encrassées par la barbaque précédemment arrachée. D'où vient-elle et puis pourquoi. Effet de meute, folie partagée dès qu'aboie l'heure de la traque et de la faim assouvie. Cette faim qui le dévore jour et nuit jour et nuit jour après nuit et soudain la lune ronde et fantomatique s'élève et se suspend à une voûte céleste incrustée de diamants. László, il a demandé d'où venait Mère, d'où venait cet organisme, d'où venait l'absence à sa conscience. Mais on ne lui répond pas, on le repousse d'un coup d'épaule et on lui dit de suivre ; Suis et tais-toi. Puisqu'il est de chair et de sang et de mort. Rien que de chair et de sang ; progéniture d'une faucheuse enragée.

L'enfant dormira bientôt.
Fatigue, assourdissante fatigue qui le rend aphone et branlant. Les guibolles tremblent et les côtes le font souffrir. Des douleurs dans les articulations après chaque transformation. Combien combien, il tape sur son front de ses pognes rageuses. Une moue de môme en miettes, de garçon perdu. Il lui faut savoir combien, pour se souvenir d'exister, que le temps ne recule pas – ils lui ont dit que c'était foutrement impossible. Alors il cogne plus fort, pour se souvenir. Que l'esprit se mette à l'endroit, que l'univers tourne plus vite. Léthargie chronique. Les poches grises sous ses prunelles sont les heures et les heures à ne pas dormir. Des insomnies qui lui font perdre les pédales. Pousse-toi, chien. Qu'on lui claque s'il reste trop longtemps droit et immobile au centre d'une pièce pourtant vide. Pousse-toi, j't'ai dit. Et au chien de se mouvoir d'un pas ou deux sur la droite, laissant ainsi circuler librement l'autre. L'autre,  l'inconnu. Multitude d'inconnus qui l'encerclent et de famille il suppose n'avoir pas eu et de clan il s'en sent dépourvu. Errant parmi les erreurs, il bat des cils et passent ses phalanges noirâtres sur sa face blême. Essaye d'enlever les marques d'épuisements, de lassitude. Combien combien, il se répète. Des années ou des mois et de destinée il sait qu'il n'aura plus.

Au bonheur du chaos.
Ne pas relever la tête, ne pas confondre son regard à l'opposé. Car si le regard se croise la violence se déclare et la violence l'ennuie, et la violence fait naître le dogue tenu en laisse. Cette laisse au bout de laquelle il sait être protégé, assez pour ne pas fléchir. En dehors de lui même. Il n'aime pas, ça. Il n'aime pas oublier qu'il existe, juste un peu.
Bouge ton cul chien.
Mord, mord chien mord.
Ça éclate de rire devant l'absolue aphasie de l'angelot sous hallucinogènes. Fragmentation de la mémoire et des bruits qui n'existent pas. Une perte des vérités, un vertige du cauchemardesque. Il s'étrangle et geint un ça va. Ça va aller.
Ses bras le portent et il se traîne sur un mètre. On ne l'écoute toutefois pas, ça n'a aucun intérêt. Un heurt finit de le mettre au sol et d'écorcher sa pommette. Le carmin tranche sur le laiteux de sa peau. Les poumons se gonflent et se vident. La trachée serrée, une envie de chialer.
Alors la haine monte, la colère envenime ses sensations. On hausse le ton et les mouvements se font rapides et les corps se mélangent et s'enlacent. Les coups sont portés à qui les reçoit. Ils sont aveugles, des bêtes pas plus que des bêtes balancées au fond d'une ridicule arène. Et au milieu de ce cercle de silhouettes qui beuglent, László devient seigneur, László est tueur. La volonté d'être sage et calme disparue au profit de l'extase des os contre la carne, du contact de l'autre à son derme. Et il l'adore, à cet instant. D'un amour inconsidéré, d'un amour sans bornes. Il l'aime et frappe. Frappe sans plus pouvoir arrêter et les autres ne réalisent pas encore tout-à-fait, les autres encouragent et leurs queues se tend et leurs pupilles se dilatent.
Il saccage l'être mis à sa portée, le poing s’abat encore, encore, encore, pour ce qui semble une éternité. Ses os à lui commencent maintenant à se disloquer et la face dans laquelle il enfonce les jointures n'est que misère et destruction.
On l'écarte, on le tire et le combat de chiens n'a plus rien d'amusant. Non, ce n'est plus amusant.
On l'oblige à lâcher et il rigole. Hilare il remue et tente de s'évader. Il bouge les hanches et tourne la nuque, essaye de mordre celui derrière, celui à sa gauche. Se marre et articule : je l'ai broyée.
On lui crache de la fermer et il répète, je l'ai broyée. Je l'ai broyée regarde, regarde je l'ai broyée.
Sa main droite a les doigts de travers, des plaies ouvertes et l'ivoire d'une canine qui pointe, d'ongles retournés. Son avant-bras bizarrement orienté. A force de cogner la face de l'autre, à force de chercher la vie derrière les plissures et les cavités.
Revenir en haut Aller en bas
Mircea Brâncuși
poisoned soul + drink from the cup of life
avatar
poisoned soul
√ Messages : 1108
√ Date d'inscription : 21/03/2015

MessageSujet: Re: I become afraid. Lun 15 Juin - 8:17

Bienvenue I love you Je peux juste dire que j'aime beaucoup ta plume ? Alors je réclame immédiatement la suite . Et puis, avatar et pseudo sont juste parfaits santa. Si tu as des questions, n'hésite pas Sleep
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
poisoned soul

MessageSujet: Re: I become afraid. Lun 15 Juin - 8:26

Oh... merci pour cet accueil.  Embarassed
Normalement la suite va arriver rapidement, oui !!
Pour le pseudo, sache que j'ai galéré. Les prénoms hongrois sont vraiment chelous et... les... accents. bounce J'ai quand même fini par trouver mon bonheur !! Et franchement, lorsque mon petit loup m'ait venu dans la tête, j'ai direct songé à Boyd H. j'adore ce type.

Merci merci, en tout cas. Et question avatar, tu n'as pas non plus choisi le plus dégueulasse...  Razz Mircea mange aussi les gens ? flower

Sinon, oui, j'ai une question. Je ne vois pas exactement ce qu'on me demande dans la partie pouvoir, pour un lycan. Je suis allée relire les annexes, mais en dehors des capacités propres à la race, il n'y a rien en plus. Si ? Ou alors, je me suis perdue (ce qui est possible aussi).
De plus, L. étant un mordu, je suppose qu'il y a quelques différences notoires par rapport à un sang-pur non ? Déjà l'instabilité, forcément, vis-à-vis de sa bête. Mais par exemple, son âge, son apparence physique, elle est également ralentie ? Comparable à celui d'un sang-pur ? Dernière question que je me suis posée, sa régénération, elle est aussi efficace que pour un sang-pur ou bien amoindrie ? Puis-je la faire foireuse d'ailleurs ?

Je crois que j'ai à peu près tout dit ce qui me venait à l'esprit.
Revenir en haut Aller en bas
Mircea Brâncuși
poisoned soul + drink from the cup of life
avatar
poisoned soul
√ Messages : 1108
√ Date d'inscription : 21/03/2015

MessageSujet: Re: I become afraid. Lun 15 Juin - 8:44

Je sais pour les prénoms, c'est un peu la galère, pour ça qu'on dit souvent aux gens de piocher dans les prénoms de l'Est Sleep. Mircea ne mange pas les gens... pas vraiment Razz

Alors, la partie pouvoir concerne plus exactement les sorcières et vampires (on ne voulait pas proposer plusieurs exemples juste pour une question). Du coup, tu peux juste mentionner les capacités d'un loup. En 2/3 lignes c'est réglé cherry

Ensuite, pour le fait qu'il soit un mordu, il gagnera moins de respect que les autres, que les purs. Pour ce qui est de son apparence physique, c'est la même chose que pour les purs, avec le ralentissement. Sinon, la question de la régénération, j'avoue ne pas y avoir pensé mais c'est une bonne idée! Elle peut tout à fait être foireuse, pauvre petit Crying or Very sad
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
poisoned soul

MessageSujet: Re: I become afraid. Lun 15 Juin - 8:50

Ah oui, c'est vrai. J'étais allée voir du côté des prénoms "slaves" puis... je suis tombée sur le calendrier hongrois. XD

Okay pour les capacités des loups. Je vais donc faire ça tout de suite.

Et okay pour son vieillissement. Je ne change donc pas ce point-ci. Pour ce qui est du respect, oui, j'imaginais bien ça. C'est ce qui me plaisait dans l'idée du mordu (en dehors du côté paumé), c'est ce côté un peu misérable, même au sein de la race. (mais non je ne suis pas sadique avec mon personnage, quelle idée !). Pour ce qui est de la régén, okay également. Cool. Je vais donc pouvoir créer un vraie petite vermine à poils. What a Face


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
poisoned soul

MessageSujet: Re: I become afraid. Lun 15 Juin - 8:51

Bienvenue chez toi l'ami! Tu as la fritte? *sort avec sa blague*
En tout cas j'espère que tu trouveras ton bonheur parmi nous, et puis avec une bouille pareille tu vas chopper de la donzelle! Ton statut maritale restera pas longtemps inconnu!

*part loin loin en s'esclaffant!*

Ahem!
Courage!
Revenir en haut Aller en bas
Poisoned Soul
fondatrice + the dark i know well
avatar
poisoned soul
√ Messages : 725
√ Date d'inscription : 21/03/2015

MessageSujet: Re: I become afraid. Lun 15 Juin - 9:00

Boyd. J'aime beaucoup et c'est tout beau ce que tu as écris Smile Bonne chance pour la suite.
Revenir en haut Aller en bas
http://poisoned-soul.forum-pro.fr
Invité
Invité
poisoned soul

MessageSujet: Re: I become afraid. Lun 15 Juin - 9:45

bienvenue I love you
Revenir en haut Aller en bas
James Batthyány
poisoned soul + drink from the cup of life
avatar
poisoned soul
√ Messages : 257
√ Date d'inscription : 30/05/2015

MessageSujet: Re: I become afraid. Lun 15 Juin - 9:55

Bienvenue parmi nous I love you ,
je ne connaissais pas du tout ta tête, mais j'avoue que ... il a une belle gueule Evil or Very Mad

Bonne continuation pour ta fiche, au cas ou tu ne l'aurais pas encore finie, vu qu'elle m'a l'air bien avancée santa et j'espère que tu t'y plairas Sleep

_________________



BANG BANG,
YOU SHOT ME DOWN.


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
poisoned soul

MessageSujet: Re: I become afraid. Lun 15 Juin - 10:02

Judah... XD
Cette blague... bon tu me diras, j'ai quand même souri. Suspect
Merci !!

Narcissa : Merci jolie demoiselle. cherry

Mihali : Merci. (:

Andrew : Merci Batman.
J'espère aussi !!
Revenir en haut Aller en bas
Mircea Brâncuși
poisoned soul + drink from the cup of life
avatar
poisoned soul
√ Messages : 1108
√ Date d'inscription : 21/03/2015

MessageSujet: Re: I become afraid. Lun 15 Juin - 10:40



bravo tu es validé

Je le répète, ta plume est superbe  I love you et puis, la façon dont est menée l'histoire, j'ai beaucoup aimé. Tout reste à l'imagination. Un personnage que j'ai hâte de voir évoluer  bom

Pour débuter ta vie dans le forum, il ne faut pas oublier de remplir correctement ton profil. C'est très important de venir voir le bottin si votre avatar s'y trouve, le staff n'est pas parfait. Il faut en profiter pour jeter un coup d'oeil au reste des demandes et pense à lire correctement les annexes parce que nos bêtes ne sont pas comme dans les films et différent de ce qu'on voit en ce moment à la télévision.

Maintenant que tu as fait toutes ces étapes ennuyeuses, nous t'invitons à te créer ta fiche de lien et à la compléter le plus vite possible. Il y a une fiche de lien à votre disposition, pour suivre les couleurs du forum et pour vos fiche tentez de ne pas déformer le forum avec vos fiche, c'est un maximum de 430px. Juste un petit rappel pour les posts rp, si vous mettez des cadre et tout, veuillez à ce que cela ne dépasse pas 430px en largeur, pour ne pas déformer le forum. merci. Une fiche a été construit pour vous ici : fiche pour les posts rp . Et surtout. Have fun.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
poisoned soul

MessageSujet: Re: I become afraid.

Revenir en haut Aller en bas

I become afraid.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» I'm too afraid of my heart to let you go [Arya]
» People shouldn't be afraid of their government. Governments should be afraid of their people.
» SKYE ϟ Not afraid of me ? You probably should.
» Wendy Darling ~ Don't be afraid, I promise I won't bite.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
POISONED SOUL :: Fiches-