Il ne faut pas oublier de laisser un petit commentaire sur prd et bazzart.
Merci de privilégier les inscriptions masculines.

Partagez|

KWAN-MOK ± don't let the wolf into your bed

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Invité
Invité
poisoned soul

MessageSujet: KWAN-MOK ± don't let the wolf into your bed Jeu 4 Juin - 19:34


FROM @http://bigbangtop-gifs.tumblr.com / CÉLÉBRITÉ @CHOI SEUNG HYUN

park, kwan-mok
my head is a jungle

nom ; Park, que de banalité dans les contrées asiatiques lorsque dans les rues hongroises il est souligné au marqueur, comme pour étirer d'avantages ses traits et raffermir l'or de sa peau. Il est le survivant, l'unique, l'héritier d'un nom qu'on a voulu rayer de Budapest. ~ prénom ; Les traditions pour nommer les nouveaux-nés sont multiples et variées. Certaines n'ont aucun sens, d'autres en ont un qui s'oublie lui-même. L'esthétique d'une suite de lettres est souvent la justification primaire. Très peu de ça chez les Park. Très peu de ça dans leur vie, dans leur éducation, leur étiquette. Kwan pour la force, la puissance conférée au premier né, au fils, à l'héritier du nom. Mok pour l'âme, pour la bonté et la vertu. Un homme bien. Un homme bon. Mauvaise pioche.   ~ âge ; Les apparences trompent, elles jouent avec l’œil et la crédulité des profanes. A leur regard, Kwan-Mok est un jeune homme de vingt-sept ans. Mais la réalité joue, crée les illusions qui bâtissent les confiances et les jeux. Derrière sa peau a retardement il compte déjà à son actif trente-deux années d'existence. ~ origines ; il n'est pas de Budapest, à vrai dire il n'est même pas hongrois et personne n'aurait cru le contraire. Pas même lui. Lui et sa naïveté d'antan. Ses pupilles ont découverts le monde dans les rues de Séoul, en Corée du Sud. ~ race ; Son sang n'a jamais était celui d'un être lambda, de ces gens qui peuvent prétendre naître, vivre puis mourir sans sortir une seconde de leurs normes de normalité et de plausibilité. Il est né lycan, d'une mère amère et d'un père absent qui n'ont su lui léguer qu'une sœur banale et des gênes lupins. ~ clan ; Au départ, il n'y avait que lui, lui et ses parents. Lui et sa sœur. Lui et sa famille. A vrai dire, il ignorait jusqu'à l'existence de meutes. Il croyait que c'était toujours comme ça, qu'il n'y avait que cette façon de faire. Qu'elle ne fut pas sa surprise lorsqu'il découvrit la diversité des modes de vie, de survie. En s'installant à Budapest il a contacté un alpha, ils ont discutés. Depuis Kwan-Mok est un membre fidèle du clan de Gavril Paleolog. ~ pouvoirs ; ses sens sont développés, plus développés que la normal. Il sent ce que les individus lambda ne perçoivent même pas, il entend les battements d'un cœur trop agité, il ressent le danger comme un loup à l’affût en territoire ennemi. Mais de ce fait, dû à son sang de loup, il se retrouve au bord de l'implosion émotive à chaque émotion trop forte ressenti par une personne proche de lui. La colère le fera frapper de rage, la tristesse se muera en désespoir, l'amour fera naître l'intense passion. ~ métier ; Enfant il voulait être professeur, puis il fut indécis pour finir par ignorer totalement ce qu'il voulait faire de sa vie. Après des études banales il se retrouva avec un crayon à la main et la révélation se fit. Il entreprit des études de graphisme et de dessin. Aujourd'hui, Kwan-Mok est graphiste illustrateur, il donne un visage aux personnages fictifs et aux créatures de jeu vidéo, de film, d'animation, de bande dessiné. Au fil du temps il a su se créer une petite renommé dans le monde du graphisme. En parallèle et pour combler les fins de mois où son crayon n'est pas réquisitionné, il se déplace dans de vieilles brocantes, dans de vieux magasins, chez des particuliers, pour réparer leurs pianos, les raccorder et leur redonner leur voix, leur beauté. ~ orientation sexuelle ; Kwan-Mok s'est cherché pendant un long moment. Durant ces années où son corps affichait douze ans, où ses envies hurlaient et clamaient haut et fort sa majorité approchante. Puis il s'est découvert une passion pour l'être humain, pour la personne, pour son âme et sa personnalité. Tout corps est susceptible de l'attirer, il endosse donc l'étiquette de pansexuel bien qu'il n'apprécie pas réellement d'être placé dans une case. ~ statut matrimonial ; Il aime puis se lasse. La passion n'a jamais duré longtemps, elle est toujours maladroite. Il s'ennui vite. Célibataire endurci, de ceux qui aiment une nuit puis oublient. De ceux qui n'ont jamais eu de relation sérieuse, de ceux qui ne veulent pas de ça.~ caractère ; observateur - intelligent - patient - méticuleux - ponctuel - intense - protecteur - rancunier - manipulateur - fraternel - silencieux - confiant - passionné - généreux - exubérant - violent - impulsif - très empathique - cachotier.


c'est un lève-tôt, si Kwan-Mok se lève après neuf heure il a l'impression d'être passé à côté de sa journée. ~ dû aux mutations diverses et variées de son père les deux hommes n'ont jamais su se lier autrement que comme des étrangers ne croisant leurs chemins qu'une fois tout les quatre mois. ~ mal à l'aise vis-à-vis de la nudité, il porte souvent des chemises, des sweats ou des vestes à manche longue et n'enfile jamais de short. Il n'aime pas afficher son corps en public, il n'en a pas honte, mais c'est une facette de sa personnalité qu'il n'a jamais réellement compris lui-même. ~ en parallèle à ce malaise, il adore changer de style vestimentaire, de coupe de cheveux et n'hésite pas a enfiler des lentilles de couleur les jours où ses prunelles d'ébène le lassent. ~ il a perdu sa virginité à vingt-quatre ans, c'était avec une jeune humaine de dix-huit ans à peine. ~ Kwan-Mok ne boit jamais de café, l'odeur et le goût le répugnent. ~ il fume et ne se soucie guère des effets de ce poison, son corps évacuant les méfaits grâce à son sang de loup. ~ sa mère et sa soeur ont étés tués par un chasseur il y a de cela trois ans, il n'a jamais retrouvé la trace de l'assassin mais compte bien lui régler son compte un jour ou l'autre. ~ malgré la trentaine passé Kwan-Mok peut encore passer des heures devant la console ou une série télévisé. Généralement, il passe ces moments seul où en compagnie de Wi-fi, son chat. ~ il fait attention à ses habitudes alimentaires et tient à garder un mode de vie sain, malgré tout il ne dit pas non à un fast-food de temps à autre et une bonne pizza lorsqu'il n'a pas envie de cuisiner.


ton pseudo : reckless ~ âge : majeure (j'aurais rajouté un "et toutes mes dents" mais je vais éviter...oups). ~ pays : j'aime la baguette et le fromage, c'est cliché, mais c'est bon. ~ fréquence de connexion : à peu près tout les jours, mais je répond environ trois fois par semaine. ~ comment t'es arrivé ici? : par bazzart, faisons dans l'original n'est-ce pas ? . ~ un commentaire? :   → vous l'avez trouvé pour moi celui-là, c'est ça ?


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
poisoned soul

MessageSujet: Re: KWAN-MOK ± don't let the wolf into your bed Jeu 4 Juin - 19:36



story of my life
hide yourself better, I see your hair


automne 1994 ± séoul (11 ans)
la maison était sans dessus-dessous et pourtant aucune personne présente dans l'habitat ne prononçait le moindre mot, trop affairés à collecter la moindre affaire qu'ils pouvaient glisser dans leurs valises déjà pleines à craquer. Il devaient se dépêcher, le garçon ignorait pourquoi ils devaient se hâter, mais ils le devaient. Alors il obéissait, il se dépêchait, il attrapait ses t-shirt et ses bandes-dessinés qu'il empilait maladroitement dans sa valise, une valise trop grande pour lui mais qui peinait à accueillir tout ce qui faisait le quotidien du jeune Kwan-Mok. Il allait devoir laisser des affaires, il ne pouvait pas tout emporter. Il lui aurait fallu une valise supplémentaire, mais maman avait dit une, et seulement une. Que prendre et que laisser ? Devait-il emporter le dernier tome de sa série romanesque préféré et laisser cette figurine qu'il avait mis tant de temps à acquérir ? Cruel dilemme pour un enfant qui ne comprenait pas ce qu'il se passait. " Dépêches-toi Ji-woong...Et ne me regardes pas comme ça. " la voix de sa mère vint frapper contre les tympans du jeune garçon qui s'attela de façon plus pousser à fermer sa valise. Il était prêt, il n'avait pas pu tout prendre, mais il avait l'essentiel. C'est ce qu'elle lui avait dit, de prendre l'essentiel, qu'ils pourront racheter le futile plus tard, lorsqu'ils seront partis. " Je te regarde comme je veux. Je ne pars pas ! " Kwan-Mok écarquilla les yeux et sorti de sa chambre pour entrer dans celle de sa sœur aîné. Était-elle folle pour parler sur ce ton à leur mère ? Il fut rapidement bousculé par la concernée qui entra a son tour dans la chambre de l'adolescente. " Tu fais tes affaires. Tout de suite. Pas de discussion. " " Si, discussion. Pourquoi on part ? " demanda la jeune femme en croisant les bras, un air de défi collé sur la face. Le garçon se tourna vers sa mère. C'était vrai ça...pourquoi ? Madame Park se raidit l'espace de quelques instants avant de lâcher du bout des lèvres " Ton père...a eu une promotion. Nous partons. " " Arrêtes, on ne l'a jamais suivi lorsqu'il a été muté avant. La vraie raison, c'est elle que je veux. " le regard de madame Park fusilla le visage de sa fille alors qu'elle avança de quelques pas vers la concernée. " Tu auras ce que je te donne jeune fille. Tes affaires, tout de suite. Dans trente minutes nous sommes dans la voiture. " et c'est ainsi qu'ils quittèrent leur pays natal. C'est ainsi que Kwan-Mok dit adieu au lieu qu'il avait toujours connu et qu'il espérait pouvoir revoir, même si à cet âge déjà il doutait de pouvoir concrétiser ce souhait un jour.

été 1998 ± toscane (15 ans)
sa respiration était saccadé, en panique. Il savait ce qu'il se produisait, ce qu'il était en train de devenir, il l'avait attendu, il en avait rêvé et fait d'immondes cauchemars. Mais son sang était en lui, l'obligeant à incarner ces êtres infâmes des légendes et autres contes sordides. Son père aurait du être là, c'était la tradition. Mais il ne l'était pas, il ne pouvait pas l'être. Il ne pouvait plus être quoi que ce soit, si ce n'est un fantôme hantant les souvenirs des membres de sa famille. Kwan-Mok avait toujours su, ils ne le lui avaient pas caché. Jamais. Très tôt il a compris pourquoi ses parents semblaient bien plus jeunes que ceux de ses camarades à l'école. Très tôt il a su pourquoi les soirs de pleine lunes il était seul à la maison, gardé par une inconnue alors que son père, sa mère et sa grande sœur partaient "pour un ciné", ou sans raison aucune. Kwan-Mok était un loup, un lycanthrope, de ces êtres se transformant, courbant l'échine à la pleine lune. Il ne l'a pas tout de suite cru, petit enfant naïf qu'il était, il pensait à une blague, puis à un mauvais tour pour finalement réaliser que c'était vrai. Et c'est alors qu'il eu l'impression de réellement appartenir à une famille, sa famille. Cette sensation de clan, de communauté au sein même du sang partagé de veines à veines. Des discussions s'en suivirent, de longues discussions. Non, ne pas en parler. Non, ne pas même l'évoquer. Non, il ne sera pas seul lorsqu'il se transformera pour la première fois. Son père, il le lui avait promis. Il lui avait fait la promesse qu'il serait là, comme son propre père l'avait été. Mais là, en cette pleine lune d'été, en ce chaud mois d'août...Kwan-Mok était seul. Seul dans cette cave cachée dans un coin isolé de Toscane. Seul pour sa première transformation.

Son sang bouillonna, sembla faire fondre ses os. La douleur fut intense, piquante, terrifiante. Comme une brûlure léchant l'ensemble de son corps. Ses os se brisèrent sous ses hurlement qui s'étouffèrent en une douleur muette tant l'agonie était profonde. La nuit fut longue, sa solitude mordante. Lorsqu'il reprit conscience le lendemain, il se senti grandit. Il eu le sentiment d'être devenu autre chose. Kwan-Mok n'était plus un humain, il le sentait au plus profond de sa chair.  

printemps 2000 ± bristol (17 ans)
" T'es sérieux ? " aucune réponse. Seul le son de la télévision remplissant le vide verbale des deux êtres présents sur le canapé de l'appartement. Le visage de Ji-woong affichait la surprise la plus honnête qu'elle ai jamais montré. " T'es quand même pas sérieux là quand même...." répéta-t-elle alors que ses yeux couleur boisé dévisageaient le visage de Kwan-Mok. Ce qu'elle y vit ? Des larmes. Le jeune homme était recroquevillé sur le canapé, serrant un coussin contre son torse et avait replié ses jambes contre lui il y avait de cela une bonne demi-heure. Ses cheveux bruns foncés étaient en bataille, clamant leur indépendance. Et ses yeux étaient rouges, inondés de larmes. Ji-woong senti sa bouche s'ouvrir avant de se refermer. Son regard en amande croisa celui de son frère. Ce-dernier se leva, gardant le coussin contre lui. " Mais non, mais attend ! " il s'immobilisa sur le seuil du salon et se retourna. " Quoi ? " quelques secondes s'écoulèrent avant qu'elle ne pointe l'écran télévisé du doigt " C'est à cause de ça que tu pleures ? " demanda-t-elle. Il ne répondit pas, donnant ainsi raison à sa sœur aîné. Il vit le visage de la jeune femme se fendre d'un sourire, puis d'un rire. Vexé, il quitta la pièce, bousculant au passage sa mère, alerté par l'échange. Lorsqu'il fut dans sa chambre, madame Park se tourna vers sa fille " Qu'est-ce que tu l'as fait regardé bon sang pour le mettre dans cet état ? " demanda-t-elle. " Titanic. "

hiver 2006 ± paris (23 ans)
" Je suis étonnée que tu parles si bien le français, moi qui peine à bien le parler alors que c'est ma langue natale... " la jeune femme, accoudée au bord de la terrasse, regardait la ville toute illuminée s'étendre à ses pieds, les yeux pleins de flammes vacillantes. " Disons que j'ai beaucoup voyagé, j'ai habité un peu partout. " répondit doucement Kwan-Mok, son accent coréen pointant le bout de son nez sur les mots plus compliqués tels que beaucoup et plusieurs. Les filles trouvaient ça sexy, lui y était habitué, c'était un peu sa marque de fabrique dans la capitale française. Il vint rejoindre la demoiselle, Clara, près de la clôture en fer vieille d'il ne savait combien d'années. " Où es-tu allé ? " demanda-t-elle, les yeux toujours rivés sur les champs Élysées. Un doux sourire se traça sur les lèvres félines de Kwan-Mok, il se retourna, s'adossant à la rambarde. " Je suis né à Séoul, en Corée, puis j'ai habité en Toscane, ensuite en Belgique mais seulement quelques mois. Après j'ai vécu quelques années à peine à Bristol, en Angleterre. " " Et aujourd'hui, te voilà à Paris. " conclut-elle en tournant son visage vers le sien. Il fit de même, plongeant ses yeux d'ébène dans ceux éblouissants de Clara. " En effet. " Ce qu'il ressentait à cet instant pour cette jeune femme dépassait ce qu'il avait pu ressentir par le passé pour quiconque.

Là, adossé à cette rambarde, il aurait pu la regarder des heures et lui promettre le ciel. Une voix au fond de lui ne cessait de lui rappeler qu'il était jeune encore, qu'à ses yeux à elle il n'avait pas plus de dix-huit ans. Des femmes, il en connaîtrait des tas d'autres. Sa vie à Paris n'allait pas durer éternellement, il y faisait ses études, rien de plus. Une fois cela fait, il se devrait e déménager à nouveau. Et puis...il ne pouvait lui révéler ce qu'il était réellement, elle ne le croirait pas. Et même si elle se mettait à croire en ses propos, Kwan-Mok refusait de l'embarquer dans ce quotidien. Une vie de fuite, à toujours se cacher des chasseurs, à se fondre dans la masse en espérant ne blesser personne les soirs de pleine lune. Comment lui avouer qu'elle avait en face de lui une bête, un monstre ? Kwan-Mok n'était pas un homme bon, un homme bien. Il n'était rien d'autre qu'un animal tuant les soirs où la lune se faisait dominatrice de ses actes. Il n'avait que très peu de souvenirs de ces instants, et les seuls lui revenant à l'esprit n'étaient pas joyeux. Avec le temps, sa mère s'était ouverte à lui, elle lui avait raconter, expliqué. Si ils étaient partis si brusquement de Corée, c'est parce que Ji-woong avait fait des bêtises lors de sa première transformation. Puis parce qu'elle avait flirtait avec un chasseur, sans le savoir, mais le résultat en avait été inchangé. Si il étaient partis de Toscane, c'était à cause de madame Park, parce qu'elle avait accidentellement tué un jeune couple qui se promenait parmi les oliviers lors d'une pleine lune. Si son père était mort...c'était à cause de Kwan-Mok. A cause de lui, d'une pleine lune, de victimes. Et des chasseurs. Un groupe mineur, mais imprévisible, discret. Ils avaient réussis à les retrouver, et ils avaient descendu la tête de famille. Ils pensaient ainsi que le reste de la lignée se laisserait attraper et crèveraient sous leurs balles. Mais non, les Park avaient fait ce qu'ils savaient faire de mieux, ils avaient fuit. Laissant à Bristol les souvenirs et la dépouille de monsieur Park.

Kwan-Mok était alors devenu l'homme de la famille, l'héritier du nom, du titre, de leur don. Une malédiction pour tout dire. Il n'y avait aucun avantage à être né loup, à être un lycanthrope tout court. Mais c'était son sang, son identité. Il ne pouvait pas y avoir que du mauvais en lui. Clara en était la preuve, elle et son sourire, elle et ses yeux, elle et sa passion pour la photo. La française...elle le faisait sourire, elle le faisait rire, elle faisait ressortir le meilleur de lui-même lorsqu'il s'était promis de ne plus blesser personne. Il aurait du descendre de ce balcon, il aurait du la laisser là, elle n'aurait pas tout de suite compris son attitude. Elle lui en aurait voulu, elle se serait persuadée qu'il s'est joué d'elle, qu'il ne faisait ça que pour se divertir. C'était peut-être mieux, c'était surement ce qu'il y avait de plus sûr, de moins dangereux. Alors, Kwan-Mok lui prit délicatement la main. Clara se retourna. " Je vais rentrer, j'ai encore des partiels à réviser. " " Ah...et bien d'accord. A demain ? " demanda-t-elle, sa main toujours logée dans celle de Kwan-Mok. " Probablement. " répondit-il après quelques secondes de réflexion. Il déposa un baiser fugace sur le dos de la main de Clara et quitta le balcon, disparaissant. Il ne revit plus jamais Clara.

automne 2012 ± budapest (29 ans)
La brise automnale régnait sur le lieu sacré. Pas un bruit ne régnait, pas un son, pas une flamme de parole. Rien. Le silence. La peine. Les yeux du lycan étaient clos, soudés par le chagrin. La sienne. Celle de ceux autour de lui. Il la ressentait, leur tristesse. Elle se développait en lui et venait enrober son propre deuil. Une sensation des plus déplaisante, étouffante même. Kwan-Mok, désormais seul survivant de la famille Park. Il était tout seul. Elles l'avaient quitté. Un chasseur les lui avait arrachés quelques jours auparavant. Violemment, alors qu'elles n'avaient rien fait. Injustice terrible qui tailladait les écorchures du Park pour les rendre plus profondes encore. Il les vengerait, elles, son père. Il vengerait les Park tombaient à cause de la bêtise humaine. La bêtise des chasseurs. Mais pas maintenant, après, lorsqu'il en aura parlé à Gavril. Son alpha, son père de substitution plus que son patron hiérarchique. Ils s'étaient trouvé deux ans plus tôt, au détour d'une rue. Ils s'étaient jaugés, ils avaient compris qu'ils étaient de la même race. Ils avaient parlés, longuement, avec enthousiasme. Kwan-Mok avait découvert l'existence des meutes, il avait appris qu'il n'y avait pas qu'une manière de vivre la lycanthropie. Qu'ils n'étaient pas obligés de s'exclure du monde des humains. Et lorsqu'il apprit cela, il repensa à toutes ces personnes qu'il avait rejeté et il regretta. Il se jura de ne plus jamais repousser qui que ce soit sous prétexte de son sang de loup. Et plus important encore, il accepta de rejoindre la meute de Gavril. Il dit oui, le plus naturellement au monde. Une meute, une appartenance. C'est ce qu'il avait toujours souhaité trouver.

été 2014 ± séoul (31 ans)
Les flammes léchaient le bois de la maison de forêt. Une cabane, un petit habitat tout au plus. Le feu se répandait à une vitesse des plus plaisante. Un sombre sourire se traînait sur les lèvres de l'homme. Ses prunelles renvoyaient le spectacle macabre. Le silence, le feu qui crépite, le bois qui explose, l'écorce par endroit qui s'envole en un léger bruit de cassure. C'était fini pour eux. Ca y est, il l'avait fait. Kwan-Mok était en train de venger la mort de son père. Sa faute, tout avait été de sa faute. Il réparait, il fixait ses erreurs et les méfaits de l'astre lunaire.
Un peu plus tôt, il était entré dans cette cabane de chasse, un lieu sommaire peut-être même un peu trop cliché. Des armes au mur, une table, des chaises, des bières et un tas de fichiers papiers sur les loups présents dans le périmètre, à Budapest, dans les villes alentours. Mais pas que. Non, il avait pu découvrir certaines autres informations. Des vampires, des sorciers. Tiens tiens, Gavril avait donc dit vrai. Il avait attendu, longtemps. Assis sur cette chaise puant l'humidité. Et finalement, au bout de trois heures d'attente, les chasseurs avaient pointé le bout de leurs nez. Pris par surprises, pas préparés, cela avait été plus facile que prévu.

Soudain, un cri. Deux. Trois. Le sourire s'étira sur le visage de Kwan-Mok. Qu'ils brûlent. Qu'ils brûlent tous.
Revenir en haut Aller en bas
James Batthyány
poisoned soul + drink from the cup of life
avatar
poisoned soul
√ Messages : 257
√ Date d'inscription : 30/05/2015

MessageSujet: Re: KWAN-MOK ± don't let the wolf into your bed Jeu 4 Juin - 20:57

Bienvenue parmi nous I love you
Et bonne continuation pour ta fiche santa

_________________



BANG BANG,
YOU SHOT ME DOWN.


Revenir en haut Aller en bas
Mircea Brâncuși
poisoned soul + drink from the cup of life
avatar
poisoned soul
√ Messages : 1108
√ Date d'inscription : 21/03/2015

MessageSujet: Re: KWAN-MOK ± don't let the wolf into your bed Ven 5 Juin - 3:40

Bienvenue!
Un petit loup, de LA FOURRURE Razz
Il est trop choupi pour sortir les crocs

Si tu as des questions, n'hésite pas Sleep

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
poisoned soul

MessageSujet: Re: KWAN-MOK ± don't let the wolf into your bed Ven 5 Juin - 5:04

Bienvenue sur Poisoned Soul. (: Est-ce que ton pseudo est inspiré de Park Chan-Wook ? J'aime beaucoup !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
poisoned soul

MessageSujet: Re: KWAN-MOK ± don't let the wolf into your bed Ven 5 Juin - 8:52

Des yeux bridés, j'adore

Bienvenuuuuuuuuuuuuue à toi
Bon courage pour ta fiche p'tit loup Sleep
J'aime beaucoup le début déjà Razz
Revenir en haut Aller en bas
Andrija Adamić
poisoned soul + drink from the cup of life
avatar
poisoned soul
√ Messages : 389
√ Date d'inscription : 15/05/2015

MessageSujet: Re: KWAN-MOK ± don't let the wolf into your bed Ven 5 Juin - 8:59

Oh putain ce connard que tu as pris en avatar (c'est affectueux ne t'inquiète pas)
Qu'il est beau et talentueux Like a Star @ heaven
enfin bref je voudrais un lien et bienvenue clown

_________________
+we slow for no one+
Let the wind carry us, to the clouds, hurry up, alright. We can travel so far as our eyes can see. We go where no one goes.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
poisoned soul

MessageSujet: Re: KWAN-MOK ± don't let the wolf into your bed Ven 5 Juin - 9:18

Bienvenue ici Smile
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
poisoned soul

MessageSujet: Re: KWAN-MOK ± don't let the wolf into your bed Ven 5 Juin - 9:30

Bienvenue sur PS jeune homme clown
Revenir en haut Aller en bas
Joel Zsivoczky
poisoned soul + drink from the cup of life
avatar
poisoned soul
√ Messages : 146
√ Date d'inscription : 09/05/2015

MessageSujet: Re: KWAN-MOK ± don't let the wolf into your bed Ven 5 Juin - 9:38

ouh, qu'il est chou cet avatar I love you  malheureusement mon petit joel risque de ne pas bien s'entendre avec ton beau kwan-mok Evil or Very Mad  bienvenue, en tout cas Sleep

_________________
under the lights we went

come, husk your limbs to my floor, bones sucking stones, her coming storm, under the lights you went, chemical ashes head down, heart on a diamond thread, fennel and lashes wet down. young star, hanuted lynx, i want your bones inside my bones
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
poisoned soul

MessageSujet: Re: KWAN-MOK ± don't let the wolf into your bed Ven 5 Juin - 10:53

Andrew → Merci beaucoup (Oh Bale...il a une place particulière dans mon cœur cet homme).
Mircea → Mads Razz j'ai lu en diagonale ta fiche et c'est une de celle qui m'a motivé à m'inscrire je dois dire.
Niall → Je suis dois dire que je suis fan du métier que tu as choisi pour ton personnage, c'est peu fréquent. Je dois bien avouer que non, je ne me suis pas inspirée de Park Chan-wook, mais j'adore ses films (Old Boy restera à jamais ma claque cinématographique au niveau scénario).
Eden → Mais quel prénom ! Magnifique. Et je ne te parle pas de Anna, c'est du sans fautes. Ravie que tu apprécies le début, j'espère que la suite gardera ton engouement I love you
Andrija → Ça faisait un moment que j'avais envie de jouer cet enfoiré (surnom affectif également). J'ai trouvé l'endroit parfait pour (a) Je te garde une place dans mes liens mon coco !
Tobias → Un autre loup ! Mais quel bonheur. Et tatoueur en plus, je crois que Kwan-Mok risque de passer faire un petit tour dans les temps à venir silent
Gusztàv → Merci beaucoup I love you
Joel → Et que dire de Daniel hormis qu'il a la tête la plus cute que j'ai jamais croisé ? Oui en effet, la mésentente risque d'être d'avantage présente haha Je ressens d'ici l'électricité des rencontres.
Revenir en haut Aller en bas
Mircea Brâncuși
poisoned soul + drink from the cup of life
avatar
poisoned soul
√ Messages : 1108
√ Date d'inscription : 21/03/2015

MessageSujet: Re: KWAN-MOK ± don't let the wolf into your bed Ven 5 Juin - 12:01

AH. Et tes yeux sont encore en place, ils ne roulent pas sur le clavier après avoir vu ma fiche ? Smile
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
poisoned soul

MessageSujet: Re: KWAN-MOK ± don't let the wolf into your bed Ven 5 Juin - 12:14

Toujours en place et prêts à en lire d'avantage !! Like a Star @ heaven
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
poisoned soul

MessageSujet: Re: KWAN-MOK ± don't let the wolf into your bed Ven 5 Juin - 12:18

bienvenue Sleep
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
poisoned soul

MessageSujet: Re: KWAN-MOK ± don't let the wolf into your bed Ven 5 Juin - 12:31

Merci jeune homme

(oui oui je retourne à ma fiche)
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
poisoned soul

MessageSujet: Re: KWAN-MOK ± don't let the wolf into your bed Ven 5 Juin - 12:54

Oh merci, c'est chou Sleep
*repars à ses occupations*
Revenir en haut Aller en bas
Leonóra Keresztély
poisoned soul + drink from the cup of life
avatar
poisoned soul
√ Messages : 169
√ Date d'inscription : 23/04/2015

MessageSujet: Re: KWAN-MOK ± don't let the wolf into your bed Sam 6 Juin - 15:49

cyclops Un louloouuup et quel loup Razz

La bienvenue et puis je pense qu'il nous faudra totalement un lien Like a Star @ heaven (parce que ton début est grave cool -j'en oublie des phrases dis donc)

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
poisoned soul

MessageSujet: Re: KWAN-MOK ± don't let the wolf into your bed Sam 6 Juin - 17:32

Alors un lien nous aurons ! What a Face
Merci beaucoup en tout les cas.
Revenir en haut Aller en bas
Mircea Brâncuși
poisoned soul + drink from the cup of life
avatar
poisoned soul
√ Messages : 1108
√ Date d'inscription : 21/03/2015

MessageSujet: Re: KWAN-MOK ± don't let the wolf into your bed Dim 7 Juin - 12:47



bravo tu es validé

   
Il a pleuré devant TITANIC!  Smile. Information capitale que j'ai retenu Evil or Very Mad. Il garde un côté très chou malgré son côté "bête" et j'avoue que la fin m'a surprise, je ne pensais pas qu'il finirait réellement par se venger, du coup, c'était vraiment intéressant à lire bom.

Il accorde des pianos, faut qu'il passe faire un tour chez Mircea  Razz  


   Pour débuter ta vie dans le forum, il ne faut pas oublier de remplir correctement ton profil. C'est très important de venir voir le bottin si votre avatar s'y trouve, le staff n'est pas parfait. Il faut en profiter pour jeter un coup d'oeil au reste des demandes et pense à lire correctement les annexes parce que nos bêtes ne sont pas comme dans les films et différent de ce qu'on voit en ce moment à la télévision.

   Maintenant que tu as fait toutes ces étapes ennuyeuses, nous t'invitons à te créer ta fiche de lien et à la compléter le plus vite possible. Il y a une fiche de lien à votre disposition, pour suivre les couleurs du forum et pour vos fiche tentez de ne pas déformer le forum avec vos fiche, c'est un maximum de 430px. Juste un petit rappel pour les posts rp, si vous mettez des cadre et tout, veuillez à ce que cela ne dépasse pas 430px en largeur, pour ne pas déformer le forum. merci. Une fiche a été construit pour vous ici : fiche pour les posts rp . Et surtout. Have fun.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
poisoned soul

MessageSujet: Re: KWAN-MOK ± don't let the wolf into your bed

Revenir en haut Aller en bas

KWAN-MOK ± don't let the wolf into your bed

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Draculaura & Clawd Wolf - Basic II [School's Out/Back to...]
» Clawd Wolf - Sweet 1600
» Réfrigérateur
» Clawdeen & Howleen Wolf - Basic III
» (kh) Hungry like a wolf.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
POISONED SOUL :: Fiches-