Il ne faut pas oublier de laisser un petit commentaire sur prd et bazzart.
Merci de privilégier les inscriptions masculines.

Partagez|

(iosef)L'usage exige qu'un sadique reconnaisse le meurtre mais non pas le plaisir.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Invité
Invité
poisoned soul

MessageSujet: (iosef)L'usage exige qu'un sadique reconnaisse le meurtre mais non pas le plaisir. Mer 27 Mai - 23:07


FROM @Google image / Célébrité @Alexander Skarsgard

Volkov, Iosef
Love me like you do

nom ; Volkov, ce qui veut dire "loup" en Russe, amusant pour quelqu'un qui déteste les lycans non ?  ~ prénom ; Iosef, Joseph pour ceux qui ne comprendraient pas. ~ âge ; 860 ans mais 33 ans physiquement. ~ origines ; Norvège mais Russe de cœur. ~ race ; Vampire ~ clan ; FARKAS ~ pouvoirs ; Vitesse, force, rapidité, immortalité, pouvoir de paralyser, ce qui vient de sa famille. ~ métier ; Découpeur de tête professionnel. Plus sérieusement, gérant d'un bar/boite de nuit qui vient d'ouvrir en ville.~ orientation sexuelle ; Là où le vent le porte. ~ statut matrimonial ; Célibataire, veuf ~ caractère ; Sanguinaire, joueur, manipulateur, solitaire; violent, colérique, vengeur, suffisant, patient, têtu, impulsif, gourmand, râleur, torturé par son passé, courageux, guerrier, bagarreur, chasseur, arrogant, doux, charmeur, excellent amant. ~ .


Il est un ancien viking, il se souvient de son passé dans son village, il était le fils du chef et par la suite, il a reprit le commandement du clan. ~ Malgré ça son ancienne vie lui est floue, il s'en rappelle parfois par flash mais c'est difficile 860 ans de vie lui font défaut. ~ Il aime la chasse mais pendant des années il a refusé de massacrer. Avant cela il était un chasseur hors-pair. ~ Il était un guerrier sans peur, sans reproche, qui défendait son village et les siens avec courage. ~ Autrefois il avait une femme, une épouse adorable et deux enfants magnifique. Leur visage revient souvent dans son esprit. ~ Il porte sur lui deux bracelets, un ayant appartenu a sa femme et un a sa fille. Il porte aussi un collier qui était à son fils.~ Il sait également que son créateur après l'avoir transformé l'a affamé et l'a lâché dans son ancienne demeure. Il a massacré ses enfants et sa femme, incapable de se contrôler. ~ Il a transformé son fils mais ne sait pas où est ce dernier. ~ Iosef a été transformé parce qu'il allait mourir au combat, au milieu de ses frères après avoir reçu un coup d'épée dans le ventre. Son fils de 16 était à ses côtés pendant le combat.~ La mort allait arriver vite mais son créateur lui a offert l'immortalité. Il le remercie seulement pour ça. Car l'homme enfin la créature en question était assoiffé de sang. ~ Pendant des années il a suivi son créateur, massacrant tout sur son passage et puis quand un soir ce dernier l'a forcé à regarder la transformation de la fille qu'il courtisait, il c'est détourné de son maître. ~ Son créateur, jaloux, refusait que Iosef regarde une femme et pour cela il a torturé et affamé Iosef sous les yeux de la jeune fille et l'a forcé à regarder sa transformation. ~ Alors que la transformation s'effectuait, un homme est arrivé, il a kidnappé la jeune fille après avoir tué le créateur de Iosef et de Jana. Iosef c'est enfuis sans porter secours à son maître. ~ La jeune fille en question est le portait craché de Feu son épouse. ~ Ensuite il a erré tout seul, il est le fameux Jack L'éventreur qui il a trainé à Londres quelques temps et c'est lui qui a tué ces femmes vulnérables. Il a disparu quand la population cherchait le meurtrier dans les rues et qu'il ne pouvait plus chasser tranquille. ~ Il est allé en Russie et pendant 2 siècles il est resté tout seul, à vivre dans une petite cabane et s'occuper d'un troupeau de bête. Il tuait pour le besoin et seulement ça. ~ C'est lorsque les SS sont arrivés et ont attaqués le village qu'il est intervenu. Le gout de la chasse est revenu dans son esprit, il a préféré fuir plutôt que de s'en prendre aux gens du village. ~ Jusqu'en 2015 il est a voyagé dans le monde entier, il vient de se poser à Budapest et d'acheter un bar/boite de nuit assez branché, tout neuf qui vient d'ouvrir. ~ Entre temps la jeune fille en question l'a retrouvé. Ils ne s'entendent pas, elle le déteste, lui veut la tenir éloignée. Leur relation est... Explosive. ~ Il vient de la famille des Farkas, il peut paralyser les gens qui le regardent dans les yeux. C'est un pouvoir qu'il n'a que très peu utilisé dans sa vie, seulement dans ses chasses autrefois.


ton pseudo : Musette ~ âge : 20 ans ~ pays : France ~ fréquence de connexion : 7/7 ~ comment t'es arrivé ici? : Par Perséphone ! ~ un commentaire? : Pouet.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
poisoned soul

MessageSujet: Re: (iosef)L'usage exige qu'un sadique reconnaisse le meurtre mais non pas le plaisir. Mer 27 Mai - 23:07



Bad Blood
Il était une fois... Un monstre.

Lentement il attrape un grand morceau de parchemin. Sa plume blanche posée à ses côtés tremble légèrement sous une brise d'air frais. La nuit au dessus de son corps le plonge dans une pénombre angoissante. Mais il adore ça. Alors en même temps de sa poche il sort une petite bouteille d'encre noire, l'ouvre et trempe la plume dans l'encre épais et sombre. Il ne sait pas par où commencer, l’histoire de sa vie est immense. Il a toute la nuit pour cela alors il peut prendre son temps. Il réfléchit, cherche les premiers mots accrocheurs et enfin, une fois satisfait il commence à griffonner.

Iosef Volkov. Autrefois Olaf, fils de Sigmund.

A ma femme Anna, mon fils Olaf II et ma fille Rizka. Leur sourire illumineront ma vie à jamais.


Je suis né dans un petit village Norvégien. Je me souviens des cheminées qui laissaient s'échapper une fumée blanche tous les soirs, signe que la maîtresse de maison cuisinait. Ma mère préparait des soupes et des viandes en sauce que je n'oublierais jamais. Elle était belle comme la nuit, une beauté froide et lointaine, intouchable tel un rubis égaré. Mon père était le chef du village, il était grand, fort, avec une longue barbe blonde. Il me parlait durement mais lorsque nous étions seul à seul, souvent il me caressait le sommet du crane affectueusement. Jamais en public, il devait rester un sauvage aux yeux de tous. J'avais deux sœurs jumelles qui aidaient ma mère à la maison et mon père, lui, m’apprenait la chasse, le combat, l'art de l'épée et de la lutte. Il ne supportait pas l'échec et plus d'une fois, j'ai terminé la leçon avec plusieurs bleus sur le corps. Mais je l'adorais. Notre langue était un mélange d'Allemand très brut, de Russe et de ce qui pourrait être de l'Islandais aujourd'hui. Nous vivions simplement, mon père dirigeait toute la région et son village était grand. Assez pour qu'il soit respecté dans tous le pays. Mais la guerre était fréquente et c'est lorsque j'ai eu 16 ans qui n'est pas revenu de la guerre. Ils l'ont enterrés avec ses soldats, comme il le voulait. Et tradition aidant, ils nous ont apporté son casque et son épée, ils me l'ont offert. Je devenais Seigneur le jour même.


J'étais jeune mais ce n'était pas un problème, j'avais déjà cette sagesse et ce courage qui caractérise les hommes de la maison. Le mois suivant j'avais ma propre demeure mais aussi ma femme. Une blonde magnifique aux yeux bleus, jeune, vierge, sauvage. Une véritable œuvre d'art que je devais dompter avant de pouvoir goutter à ses lèvres. Entre nous cela a été comme une évidence. Nous nous sommes mariés, le soir même elle était mienne, le lendemain sans le savoir elle portait déjà mon premier enfant. C'est 9 mois que nous avons accueillit dans le village un petit garçon, Olaf II, tel le voulait la tradition il s’appelait comme moi. Le village était prospère et calme. Cela a duré 16 ans de plus et également une fille entre temps, Rizka. Une princesse, elle m'était intouchable. Et au bout de tant d'années les tensions ont commencés à monter entre une troupe de barbare et mon propre clan. Sans attendre nous sommes partis à la guerre, mes hommes et moi même. Mon fils de 16 ans à mes côtés. J'avais son age lorsque j'ai commencé à tuer pour la première fois.

Les combats n'ont jamais cessés pendant deux ans jusqu'à cette nuit, cette fameuse nuit où je suis tombé en embuscade. Trois hommes sur moi et malgré mes capacités je n'ai pas réussi à me protéger correctement. La lame froide est venue percer mon estomac, je suis tombé à genoux. Le noir complet et ce froid, cette fraîcheur horrible qui s'empare de vous. C'est ignoble. Alors que j'ouvrais les yeux une dernière fois sur le visage marqué de mon fils, ce dernier est reparti combattre alors qu'un autre homme se penchait au dessus de moi. Il me souriait. La faucheuse ? Odin venant me chercher en personne ? Certainement pas. L'immortalité seulement. La douleur a été pire que tout ce que j'ai pu connaître. J'ai hurlé alors que le venin coulait doucement en moi et que deux crocs aspiraient la vie de mon corps par une morsure. Et un moment je ne pouvais plus hurler car mes cordes vocales avaient lâchés, se brisant sous mes hurlements de bête.

J'ai ouvert les yeux sur la vie, une seconde fois plutôt. Autour de moi les corps de mes hommes pourrissaient lentement. J'étais seul, enfin plus vraiment ; Un autre homme debout me regardait, m'attendait apparemment. Il m'a expliqué ce que j'étais, m'a laissé le choix de me jeter sous la lumière du soleil si je refusais ma condition mais je n'ai pas voulu. Je ne sais pas pourquoi, mais je voulais lui faire plaisir alors docilement j'ai baissé la tête et je l'ai suivi. Il m'a emmené chez moi, dans mon village et il est entré dans ma demeure. Ma femme et mes enfants dormaient, mon fils épuisé par son combat tremblait dans son sommeil. Il m'a ordonné de les tuer et de boire leur sang. J'ai refusé mais je n'ai pas eu le choix, la soif, de besoin me dévorait et me brûlait la gorge, c'était insoutenable. Alors la première à mourir a été ma fille, dans son sommeil juste avant de se réveiller. Elle n'a pas souffert du moins je l'espère. En deuxième ma femme qui est restée digne mais dans son regard je voyais bien qu'elle m'aurait tuée si elle le pouvait. Et enfin mon fils. Il m'a regardé dans les yeux alors que je m'approchais de lui, le sang de sa mère et de sa sœur sur les lèvres. Il m'a regardé fièrement et n'a pas baissé les yeux. Alors j'ai tenté de faire comme l'avait fait mon créateur sur moi même. Je l'ai mordu, j'ai aspiré son sang mais je lui ai donné du mien également. Je ne savais pas si cela allait marcher mais je voulais lui laisser la vie sauve, à lui si possible. Je lui ai murmuré de fuir et ensuite, je l'ai laissé tombé au sol et je suis parti avec mon maître.

Je sais que mon fils a survécu car automatiquement un lien très fort c'est développé entre nous. En revanche, je ne sais pas où il est. Une vie d’errance ensuite pendant 300 ans, sans même se poser plus d'un an au même endroit. Mon créateur adorait bouger, tuer, chasser, traquer, massacrer. Nous massacrions des villages entiers mais à chaque fois, cela m'enlevait un peu d'humanité. Je devenais comme lui, pire presque. Alors après 300 ans lorsque nous avons été à la cour Italienne, celle des Médicis, j'ai fait une découverte. Elle était pour moi une révélation. A l'époque elle s'appelait Jana et elle ressemblait tellement à mon ancienne femme, que je me suis demandé si elle n'était pas elle. Mais lorsque je me suis rapprochée, non elle ne me reconnaissait pas. Alors j'ai voulu lui faire la cour, la charmer, lui plaire. Comme l'aurait fait un homme de bonne famille à cette époque. Pourtant mon créateur avait repéré le manège et, refusant que je me lie à une femme, m'a torturé pour que j'ôte Jana de mon esprit. J'ai refusé évidemment. Ainsi il m'a traîné jusqu'au donjon sous le château des Medecis, m'a attaché à 'laide de chaîne en argent et m'a emmené Jana. Elle était effrayée, elle avait peur et ne comprenait pas ce qu'il se passait. Mon créateur m'a affamé, assoiffée jusqu'à ce que je n'en puisse plus. Ainsi tout en me torturant il est venu avec un autre de notre espèce, un autre vampire et il lui a demandé de transformer Jana. La créature a accepté, trouvant cela honorable de transformer une jeune fille aussi belle. Quelques heures après la transformation, alors que je me terrais dans un coin et que Jana ne bougeait toujours pas, aux côtés de son créateur, un autre homme très grand, fort, est arrivé. Il n'a pas cherché à discuter et aussitôt, il a sauté sur mon créateur pour le tuer avant de s'en prendre à l'autre homme. Il devait être un vampire comme nous.

Je n'ai pas défendu mon créateur, il me dégouttait au plus haut point. Il m'avait forcé à tuer ma famille mais aussi a regarder souffrir la femme que je courtisais. Ainsi je me suis enfuis, sans me retourner, comme un voleur. Et je l'ai laissée elle, en pleine transformation dans les bras de cet inconnu.

Je suis resté seul pendant 200 ans en plus, le temps que Jana, devenu Perséphone me retrouve. Elle était une vampire, cruelle, violente, pleine de haine. Et elle me détestait. La première fois nous nous sommes battus presque à mort. Quelques années après elle est revenue et à chaque fois entre nous c'était explosif, on ne pouvait pas se parler sans se déchirer. Elle voulait des explications, je n'avais rien à lui dire. J'étais devenu une bête recluse, je refusais de sortir et je vivais en marge de la société. J'ai fait un cour passage à Londres dans les années 1888, j'ai massacré 4 femmes et un nom fictif à fait le tour des journaux. Jack l’Éventreur. C'était moi et à chaque fois, on me dérangeait en plein dans mon repas. Ma dernière victime j'ai pu en faire ce que je voulais, si bien que ce fut un des meurtres les plus sanguinaires de ce fameux Jack. Ensuite j'ai migré en Russie, dans un petit village au nord du pays, j'élevais un troupeau de bête et je me nourrissais quand la soif devenait trop importante. Je tentais par tous les moyens de trouver une raison de ne pas me jeter sous les rayons du soleil. Je voyais de loin le monde changer, devenir dépendant de la technologie, chose que je ne connaissais pas. J'assistais aux guerres sans participer. Avant que dans les années, je ne vois arriver dans mon petit village un bataillon de soldats habillés de vert, portant un drapeau rouge avec un étrange motif noir sur fond blanc au milieu.

Les premiers jours rien ne ce c'est passé alors Olaf qui se faisait appeler Iosef depuis 400 ans, n'a pas vraiment réagit. Et puis une nuit, des hurlements l'ont forcés à sortir de sa léthargie. Il a foncé au village, les étranges soldats violaient et tuaient des femmes et des hommes. Il est intervenu, il les a massacré sans regarder, un bain de sang sans non. Les habitants du village l'ont acclamés. Mais il a préféré fuir avant de s'en prendre à cette population également car en effet, combattre lui avait fait remonter des souvenirs, le goût du sang, de la traque et de la chasse. Ainsi il est reparti comme un nomade, sans s'arrêter, cherchant un point d'ancrage dans sa vie. Il n'en avait qu'un seul, Perséphone mais elle le détestait de tout son être. Alors il se refusait de penser à elle, même si elle ressemblait à son épouse défunte. Il l'aimait toujours, sa femme Anna était toujours présente en lui. La nuit où il l'avait tué il avait emporté avec lui une petite bourse contenant les bijoux de sa femme et de sa famille. Depuis il portait toujours autour de son poignet droit, un bracelet ayant appartenu à sa femme et un à sa fille. Pour son fils il portait un collier autour du cour. Fin et léger, il ne se voyait pas au premier abord.

Ainsi il les avait toujours avec lui, malgré ce qu'il avait osé faire. Après plusieurs années d’errance il vient de s'arrêter à Budapest, la capitale Hongroise. Grâce à une belle fortune amassée depuis 860 ans il a pu s'acheter un local, le retaper et en faire une boite de nuit/bar assez fréquenté de la fille. Il se fait appeler Iosef, un prénom qu'on ne présente plus. Et Volkov qui veut dire Loup en Russe. Tout en sachant qu'il déteste ses ennemis de lycan. Le détail est amusant. Il ne sait pas si il sera bien ici, mais après des années seul il a besoin de se rapprocher de ses semblables. Du mieux qu'il peut.
Revenir en haut Aller en bas
Poisoned Soul
fondatrice + the dark i know well
avatar
poisoned soul
√ Messages : 725
√ Date d'inscription : 21/03/2015

MessageSujet: Re: (iosef)L'usage exige qu'un sadique reconnaisse le meurtre mais non pas le plaisir. Mer 27 Mai - 23:26

Bienvenue sur PS et j'adore Skasgard, je l'ai joué ici, mais manque d'inspi, j'ai changé I love you
Bonne chance pour le reste de ta fiche @
Revenir en haut Aller en bas
http://poisoned-soul.forum-pro.fr
Mircea Brâncuși
poisoned soul + drink from the cup of life
avatar
poisoned soul
√ Messages : 1108
√ Date d'inscription : 21/03/2015

MessageSujet: Re: (iosef)L'usage exige qu'un sadique reconnaisse le meurtre mais non pas le plaisir. Jeu 28 Mai - 3:45

Bienvenue Razz

Un VIKING silent. Mircea et Iosef ont une similitude par rapport à la famille dévorée - lui aussi, sa créatrice lui a joué un mauvais tour .

Citation :
Découpeur de tête professionnel.
Bien... bien. Un métier intéressant, et les têtes, il les conserve pour collection ? Les enterre sous un arbre ? (j'ai trop regardé Sleepy Hollow Laughing ).

Si tu as des questions, n'hésite pas I love you
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
poisoned soul

MessageSujet: Re: (iosef)L'usage exige qu'un sadique reconnaisse le meurtre mais non pas le plaisir. Jeu 28 Mai - 6:14

Ohhh Alexander Like a Star @ heaven

Bienvenue parmi nous et bonne chance pour ta fiche Sleep
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
poisoned soul

MessageSujet: Re: (iosef)L'usage exige qu'un sadique reconnaisse le meurtre mais non pas le plaisir. Jeu 28 Mai - 6:36

bienvenue ici I love you
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
poisoned soul

MessageSujet: Re: (iosef)L'usage exige qu'un sadique reconnaisse le meurtre mais non pas le plaisir. Jeu 28 Mai - 7:15

Bienvenue sur le forum Twisted Evil
Trop de bons choix entre l'avatar ( mrrr clown ), le viking ( oui parce que c'est juste tellement passionnant ) et vampire , t'es la perfection en fait Razz
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
poisoned soul

MessageSujet: Re: (iosef)L'usage exige qu'un sadique reconnaisse le meurtre mais non pas le plaisir. Jeu 28 Mai - 10:14

V'là l'autre chéwie Cool *bondit sur Manouche et l'aplatit par terre tongue *
Avec un avatar de feu en plus Smile
Hum, vu le métier, je m'approcherai pas de trop... What a Face
Bienvenueeee bom affraid
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
poisoned soul

MessageSujet: Re: (iosef)L'usage exige qu'un sadique reconnaisse le meurtre mais non pas le plaisir. Jeu 28 Mai - 11:52

Alexander... miam miam miam Sleep
Bienvenue parmi nous.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
poisoned soul

MessageSujet: Re: (iosef)L'usage exige qu'un sadique reconnaisse le meurtre mais non pas le plaisir. Jeu 28 Mai - 12:39

Merci, merci merciiiiiiiii Razz
Revenir en haut Aller en bas
Mircea Brâncuși
poisoned soul + drink from the cup of life
avatar
poisoned soul
√ Messages : 1108
√ Date d'inscription : 21/03/2015

MessageSujet: Re: (iosef)L'usage exige qu'un sadique reconnaisse le meurtre mais non pas le plaisir. Jeu 28 Mai - 14:42



bravo tu es validé

Nous avons retrouvé le fameux Jack Razz. J'ai bien aimé la traversée de toutes les époques Sleep

Une petite chose : un vampire SAIT quand son enfant est mort ou vivant. Donc que ton personnage ne sache pas si il est parvenu à transformer son fils, ce n'est pas logique. Il faut que tu modifies ça. En partant peut-être sur l'idée qu'il l'espère mais que ça ne s'est pas fait. Vider un humain de son sang et rendre la moitié du sien, ça prend du temps, ce qu'aurait remarqué le créateur de Iosef  I love you  


Pour débuter ta vie dans le forum, il ne faut pas oublier de remplir correctement ton profil. C'est très important de venir voir le bottin si votre avatar s'y trouve, le staff n'est pas parfait. Il faut en profiter pour jeter un coup d'oeil au reste des demandes et pense à lire correctement les annexes parce que nos bêtes ne sont pas comme dans les films et différent de ce qu'on voit en ce moment à la télévision.

Maintenant que tu as fait toutes ces étapes ennuyeuses, nous t'invitons à te créer ta fiche de lien et à la compléter le plus vite possible. Il y a une fiche de lien à votre disposition, pour suivre les couleurs du forum et pour vos fiche tentez de ne pas déformer le forum avec vos fiche, c'est un maximum de 430px. Juste un petit rappel pour les posts rp, si vous mettez des cadre et tout, veuillez à ce que cela ne dépasse pas 430px en largeur, pour ne pas déformer le forum. merci. Une fiche a été construit pour vous ici : fiche pour les posts rp . Et surtout. Have fun.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
poisoned soul

MessageSujet: Re: (iosef)L'usage exige qu'un sadique reconnaisse le meurtre mais non pas le plaisir. Jeu 28 Mai - 14:44

Je fais ça de suite, merci Razz
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
poisoned soul

MessageSujet: Re: (iosef)L'usage exige qu'un sadique reconnaisse le meurtre mais non pas le plaisir.

Revenir en haut Aller en bas

(iosef)L'usage exige qu'un sadique reconnaisse le meurtre mais non pas le plaisir.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» l'usage du mixing medium
» Du bon usage des commentaires dans les sources
» Ressources, usage et mésusage
» lavage avant usage
» Prytanée de La Flèche - Petit lexique à l'usage des profanes ... et des autres !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
POISONED SOUL :: Fiches-