Il ne faut pas oublier de laisser un petit commentaire sur prd et bazzart.
Merci de privilégier les inscriptions masculines.

Partagez|

( Vassjolf ) ▬ addicted to you.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Invité
Invité
poisoned soul

MessageSujet: ( Vassjolf ) ▬ addicted to you. Dim 3 Mai - 14:32

addicted to you ✩
VASSILY & BRYNJOLF
La nuit est tombée. Les ténèbres ont englouti la ville, comme elles ont englouti ton cœur. Assis sur un banc non loin de ton habitation, tu observes la lune à demi pleine ce soir. Tu sais que bientôt, tu retrouveras ton apparence de loup. Le corps dans lequel tu te sens le mieux, tu te sens toi. Dans l'obscurité du soir, tu observes les gens passer. La ville est plus calme, mais des soirées battent leurs pleins. Tu entends de la musique non loin et tu vois des jeunes passer. Tu les observes, tes pupilles ont viré au jaune topaze pour mieux voir dans l'obscurité. Chaque mouvement qu'une personne fait, tu le repères alors qu'une personne normale ne verrait qu'à moitié. Lorsque des gens s'approchent de toi, tes pupilles reprennent leur couleur verte. Tu ne tiens pas à ce que les gens se posent des questions. Parmi les gens qui passent non loin de toi, tu repères une louve. Tu la sens à l'odeur. Tu as plus facile à remarquer tes semblables. Tu ne sais pas si les autres loups ont la même faculté que toi: de décerner qui est quoi. La seule "espèce" que tu n'arrives pas à distinguer, ce sont les sorciers et les sorcières. Impossible pour toi de faire la différence entre eux et les humains sans les voir en action par tes propres yeux. Ils n'ont pas une odeur particulière et ça te frustre. Tu aimerais les repérer comme tu repères tes semblables ou les vampires.

En parlant de vampire... Une odeur te parvint. Tu la reconnaissais, mais tu n'arrivais pas à savoir d'où. C'était celle d'un vampire que tu avais déjà croisé, sans hésiter. Tes pupilles redevinrent jaunes pour essayer de trouver ce fameux vampire. Tu te levas et le flairas par la même occasion et ce que tu vis te fis lâcher un léger grondement. C'était ce vampire... Bien sûr. Comme si tout était écrit d'avance. Une de tes conquêtes d'un soir, bien que tu préférais en général éviter de le faire avec les vampires. Quelque chose t'avais attiré chez lui et le lendemain, cette chose n'avait pas disparue. Ca changeait pas rapport à d'habitude. En général, tes conquêtes d'un soir ne restait que pour un soir et pourtant, tu aspirais à une nouvelle nuit avec ce vampire. Tu ne savais pas trop pourquoi d'ailleurs. Il marchait seul et semblait se diriger vers le cimetière. Ta voix se fit murmure. « Mais que fait-il? »    Tu te mis en route sans t'en rendre compte, le suivant tout en gardant tes distances, mais ne te cachant pas non plus. Est-ce qu'il comptait se faire un casse croute avec un humain? Tu ne voulais pas le savoir.
electric bird.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
poisoned soul

MessageSujet: Re: ( Vassjolf ) ▬ addicted to you. Dim 3 Mai - 16:03



Addicted to you
  ft. Brynjolf & Vassily

 
La nuit s'éternisait presque, tandis qu'il s'esquivait de cette ruelle où il s'était nourri à la gorge d'une catin qui n'avait eu pour seule concession qu'à lui offrir son sang au lieu de simplement écarter les cuisses. A vrai dire, il n'avait pas éprouvé l'ombre d'un désir pour la femme déjà trop vieille pour ce sombre métier qui ne lui convenait plus et qui la conduirait sans doute à la morgue. Car si elle avait réchappé de sa morsure, que son cœur battait encore, il avait remarqué ses tremblements et devinés les traces de piqûres qui devaient se perdre entre ses doigts de pieds. Une junkie... l'overdose n'était pas bien loin, et peut-être même venait-il de financer cette ultime dose. Il n'avait pas pour habitude de payer pour obtenir son repas, mais l'idée de contribuer à sa déchéance lui plaisait infiniment. D'autant plus qu'il avait été suffisamment généreux pour que la gourmande ne dise rien de ses pratiques, même s'il avait senti ses bras l'enlacer comme si elle cherchait à étreindre une fois au moins, un type assez séduisant pour lui offrir la cruelle illusion qu'elle était encore jeune et désirable. Mais d'un plis mesquin à ses lèvres qui s'abreuvaient à son sein, il l'avait laissé faire, le temps de s'abreuver, de se sustenter à sa poitrine flétrie, sa langue ayant même l'audace de lécher la dernière larme rubescente. Trop propre... trop... plus personne ne voulait d'elle et elle n'en était que plus immaculée en cette nuit éternelle où elle avait pris grand soin de tenter de l'être, de prouver qu'elle valait mieux qu'une gamine à peine débarbouillée. Expiant un soupir de plaisir, il s'était alors écarté, croisant le regard embué d'un désir trop sourd pour être avoué de vive voix, tandis qu'il se détachait d'elle, la laissant clamer un Rien de plus ? et cette main qu'elle chercha à tendre dans sa direction. Elle aurait aimé l'entraîner pour nul billet entre ses reins, mais le vampire esquissa un rire moqueur, mesquin, presque cruel et s'éloigna sans même un regard pour celle qui finirait sans doute dans un caniveau prochainement. Si elle n'était pas encore morte une autre nuit, il reviendrait à elle, pour sa propreté et le désespoir qui ruisselait sur son être à mesure qu'il s'éloignait en cet instant, et dont il pourrait goûter la saveur à même sa langue s'il se tournait pour un dernier regard, mais cela lui offrirait l'espoir qu'il cherchait à étouffer entre ses doigts.

Le teint légèrement rosé, il esquissa quelques pas dans cette rue, ce quartier dont les moulures rappelaient qu'il avait été l'un des premiers à crever le sol pour s'ériger en direction du ciel. Il flânait à présent avec cette saveur familière d'avoir mille fois arpenté ces rues avant sa nouvelle venue. Budapest, ville désirable pour un millier de raisons et où il se contentait de flâner sans but précis. Peut-être trouverait-il celle qui ressemblait à sa sire et qu'il prenait grand soin d'observer depuis son arrivée en Hongrie. Mais alors qu'il continuait son chemin, humant les fragrances parfois familières et parfois non, il aperçut son reflet dans une vitre... Ce loup, cette aventure d'une nuit. Vassily avait de toute évidence l'avantage, puisque lui n'avait aucun reflet et Brynjolf ne s'était sûrement pas rendu compte qu'il l'avait remarqué, outre son odeur qui s'incrustait à ses pas. Ils avaient partagé une nuit... tandis que le vampire à présent se concentrait sur le bruit des pas du loup tout en poursuivant ses flâneries qui, si autrefois n'avaient pas de réels buts, avaient bel et bien revêtu la direction du cimetière sans l'ombre d'une hésitation. Il aurait pu s'arrêter, le confronter... mais quel intérêt si le jeu s'arrêtait si brutalement ? S'ils se contentaient de s'observer en chien de faïence. Néanmoins il ne faisait aucun doute qu'il ne le mènerait ni chez lui, ni vers qui ce soit de sa connaissance.

Aussi pénétra-t-il dans le cimetière, s'avançant parmi les tombes, alors que les autres fragrances s'évaporaient, que le vent refusait de charrier la moindre odeur à ses narines, soufflant dans le sens inverse qui devait noyer le lycanthrope sous son parfum. Il continua à cheminer, puis bifurqua à hauteur d'un caveau... juste le temps de l'attendre pour le plaquer contre le mur de pierre, ses doigts autour de la gorge de Brynjolf, ses ongles narguant sa chair, prêt à la lui arracher, alors que son visage se retrouvait si proche du sien qu'il pouvait sentir son souffle sur ses lèvres. "Qu'est-ce que tu cherches petit loup ?" souffla-t-il à l'obscurité troublée par la lueur d'une lune pas encore assez pleine, et l’odeur qui s'égarait à ses narines n'avait rien de prédatrice, elle était ambrée de quelque chose de plus primaire, de plus... "Je croyais que tu ne voulais plus me revoir." insinua-t-il en se souvenant de ses pensées lors de l'unique nuit qu'ils avaient partagée, alors qu'il cherchait à présent à incruster son regard dans le sien pour y trouver de nouvelles réponses, y déterminer la vérité sur sa présence en ces lieux, à le suivre comme il venait de le faire. "Que me veux-tu ?" interrogea-t-il pour faire naître les pensées désirées en celui qu'il tenait toujours à cette gorge dont ses lèvres connaissaient la saveur, laissant leurs odeurs s'entremêler au milieu de la brume vaporeuse qui entourait leurs pieds.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
poisoned soul

MessageSujet: Re: ( Vassjolf ) ▬ addicted to you. Lun 4 Mai - 5:07

addicted to you ✩
VASSILY & BRYNJOLF
Pourquoi agissais tu de la sorte? Pourquoi te mettais tu à suivre un vampire et surtout... Pourquoi il te faisait de l'effet comme ça, au point que ton cœur se soulève un peu plus de sa place? Tu n'aimes pas les vampires. Tu ne peux pas les encadrer. De temps en temps il y a une exception à la règle, mais le lendemain tu sors de leur vie. Tu ne les garde jamais près de toi. Tu sais ce qu'ils sont capables de faire. Toi, sous ta forme de loup, tu as déjà tué des gens, mais tu es inconscient à ce moment là. Eux, lorsqu'ils tuent, ils sont conscients. Tu revois sans cesse le corps de Svenja inerte sur le sol. Tu ne pourras jamais oublié cette image, ni l'odeur du vampire qui avait commis cela. Tu le reconnaitrais entre mille et si ce jour arrivait par hasard, tu ne priais pas chair pour la peau de ce gars. Tu serais incapable de le laisser vivre sa petite vie tranquillement. Non. Il mérite le même sort que celui qu'il a donné à Svenja. La mort. Alors pourquoi tu suis cet autre vampire? Ne devrais-tu pas le fuir comme tous les autres avant? Tu voudrais, mais tu n'y arrives pas. Tu es attiré par lui plus que tu ne voudrais bien l'admettre. Il t'intrigue. Tu n'arrives pas à le laisser tranquille. Tu dois en savoir plus sur lui. Essayer de savoir pourquoi il t'attire comme un aimant.

Tes pas martèlent le sol. Tu le suis toujours à distance, tes pupilles restant de couleur topaze. Vous ne croisez personne. Ca ne te fait pas peur. Au pire, il essayera de t'attaquer, même si ça t'étonnerait en quelque sorte. Tu n'utilises plus trop ton flair, n'aimant pas nécessairement l'odeur des vampires. Tu te concentres juste sur la vue. Il bifurque vers le cimetière et tu arques un sourcil, sceptique. Que peut-il bien aller faire au cimetière par une heure pareille? Pas pleurer ses morts, ça c'est sûr. Tu décidas tout de même de le suivre avec une mauvaise impression cependant. Un piège? Non, tu ne penses pas. Tu ne penses pas qu'il va s'en prendre à toi. Tu n'es déjà pas sûr qu'il a remarqué que tu le suivais. Enfin... Tu n'as pas autant de doutes. Tu sais qu'il t'as entendu au moins et sentis. Ce n'était pas le but de te cacher. Il tourne derrière un caniveau et tu ne vois plus sa silhouette. Tu accélères un peu le pas et prends le virage. Sous l'effet de surprise, tu te mis à gronder lorsqu'il te plaqua contre le mûr de pierre. Le grondement n'avait rien de gentil. Tu te ressaisis néanmoins. Tes yeux jaunes se posèrent sur les siens. Qu'est ce que tu cherchais? Bonne question. Tu n'y répondis pas, ne sachant pas toi même la réponse. Lorsqu'il te rappela que c'était toi qui ne voulait plus le voir, tu grimaças légèrement. « Peut-être que j'ai changé d'avis. »    Ta voix n'était qu'un murmure, comme si tu avais peur de le crier trop fort et de réveiller les morts. Lorsqu'il te demanda ce que tu voulais, tu n'hésitas pas longtemps pour la réponse, faute de mieux. « Que tu me lâches déjà. » Ta main se referma autour de son bras. T'avais envie d'un côté qu'il te lâche et de l'autre non. Tes idées étaient confuses et toi, tu l'étais aussi.
electric bird.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
poisoned soul

MessageSujet: Re: ( Vassjolf ) ▬ addicted to you. Lun 4 Mai - 8:11



Addicted to you
  ft. Brynjolf & Vassily

 
Il avait perçu ce grondement qui ne dura qu'un temps, s’égarant dans les prunelles plus animales qu'humaines, mais ce n'était qu'un détail qui indifférait le vampire. La race n'avait aucune importance, et l'éclat jaunâtre qui palpitait dans ces billes qu'il braquait sur les siennes faites d'ambre, possédaient une incomparable beauté, cette différence qui avait attiré son attention cette première nuit partagée. Pourtant les doigts menaçaient de briser les chairs, contredisant la proximité de ses traits, affirmant cette maudite assurance... parce qu'il foulait cette terre depuis si longtemps, alors qu'il n'en restait pas moins prévoyant et observateur, il scrutait le lycanthrope, il s'attardait à ses iris, à la veine palpitante de sa gorge, à ces pensées qu'il peinait à organiser. Il ne savait pas ce qu'il cherchait... intéressant. Et la remarque de Vassily ne fut qu'un frêle rappel du fait que le petit loup n'avait pas voulu le revoir, qu'il avait réclamé de son esprit retord que cela ne soit qu'une fois, déjà presque surprenante de par ce qu'il vouait aux vampires. « Peut-être que j'ai changé d'avis. » murmura-t-il si bas que le vent lui-même peina à percevoir ces mots qui sonnèrent pourtant distinctement à l’ouïe fine du prédateur qui le retenait encore. Changé d'avis... vraiment ? Et qu'est-ce qui l'aurait fait changer d'avis ? L'intérêt qu'il portait au lupin venait de grandir, s'épanouissant au gré de ses pensées, alors que l'aveu sonnait comme quelque chose qui n'aurait jamais dû s'esquiver de ses lèvres. L'opinion empoisonnée de celui qui devenait un animal les soirs de pleine lune concernant ses semblables, il la connaissait, il l'avait lue, entendue, lorsqu'il avait compris que cela ne serait qu'une nuit épinglée sous l'égide de la luxure.

Aussi posa-t-il une question de plus pour cerner les pensées qu'il désirait connaître, car s'il ne savait pas ce qu'il cherchait, s'il avait peut-être changé d'avis, que lui voulait-il à lui ? « Que tu me lâches déjà. » répondit le lupin en venant saisir le bras qui retenait sa gorge. Mais il ne se concentra pas sur ces mots, sur ce geste, mais sur ces pensées qui semblaient plus indécises que cette assurance que son "prisonnier" semblait vouloir afficher en cet instant pernicieux. Cette toile où il s'était égaré, celle de l'araignée qui pourtant n'avait même pas veillé à l'y coller, ce désir narquois d'avoir envie de faire cesser ce contact et à la fois de le préserver. Un sourire chargé d'une ironie moqueuse étira ses lèvres tandis qu'il ne perdait l'éclat de ses prunelles des siennes, ses doigts se détendirent, perdant de leur âpreté pour une douceur mille fois plus venimeuse, tandis que sa main glissait sur sa gorge de cette ombre lascive et suggestive. "Vraiment ?" souffla-t-il contre ses lèvres, tel un démon tentateur d'un autre temps, d'une autre époque, il n'était pourtant pas un incube, mais il semblait que toute son attitude s'en rapprochait avec détermination. "Pourquoi alors ai-je l'impression que c'est précisément mon contact que tu recherches ?" soupira-t-il presque en venant effleurer ses lèvres des siennes à travers ses mots, avant d'y faire glisser brièvement sa langue, presque sous cette invitation sournoise que le lupin pouvait alors deviner. Le joueur, le cruel, dont les doigts semblaient presque l'effleurer comme s'il tenait un archet venant arracher des larmes à un violon, une languissante promesse qui vous harponnait pour mieux vous étourdir sous une sensation de tournis. Il était là le virtuose, le musicien qui savait faire naître cette musicalité, cette ardeur, cette beauté aux étreintes charnelles, beautés éphémères d'un art différent. Inspiration malsaine qu'il venait nicher à des chairs qu'il n'ébauchait parfois que superficiellement, à ces artistes qui n'en étaient parfois pas mais qui à ses yeux revêtaient le statut d’œuvre.

"Mais si tu préfères que je te relâche mon petit loup, qui suis-je pour te retenir, n'est-ce pas ?" ajouta-t-il de cet éclat joueur crépitant dans son regard, tandis qu'il esquissait ce pas de recul, brisant le contact de ses doigts sur sa chair, celui plus vaporeux de ses lèvres contre les siennes. Pourtant il sentait le désir crépiter, comme une mélodie nécrosée qui se languissait du moindre geste, de la moindre attention, de ce qui pourrait sans doute se reproduire, ici-même, au milieu de ces tombes, comme une injure aux âmes reposant en ces terres. Mais il se moquait de la morale, cette dernière s'était noyée dans son propre sang, égorgée aux mœurs impies des siècles passés, ne relâchant nullement son regard du sien, il le narguait presque d'oser réclamer ce qu'il était venu chercher, cette nuit, à le suivre jusqu'ici, dans les méandres d'un désir inavouable pour celui ayant été victime du meurtre d'un vampire. Et Vassily était loin d'être l'ange, ses ailes avaient été noircies au contact de Licinia, du monde, et de sa propre déchéance. Pourtant, jamais il n'avait tué sans raison, laissé mourir peut-être, conduit au suicide sûrement, par jeu où par faim sans doute, mais jamais assassiné sans une motivation profonde, tant il se mêlait au commun des mortels depuis toujours. D'ailleurs, les derniers siècles ne le poussaient en aucune manière à tuer sans d'excellentes raisons. Ainsi... approche, je ne suis pas si monstrueux que tu sembles le croire.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
poisoned soul

MessageSujet: Re: ( Vassjolf ) ▬ addicted to you. Mer 6 Mai - 5:02

addicted to you ✩
VASSILY & BRYNJOLF
Sous l'effet de surprise, tu avais laissé échapper un grondement involontaire. Ton instinct animal étant bien plus développer que ton instinct humain, il était normal que tu réagisses comme cela. Tes yeux avaient légèrement changé de couleur, une fraction de seconde ou peut-être plus. La couleur topaze relaissa place à tes yeux océans rapidement. Non, décidemment, l'effet de surprise et toi ça faisait deux. Alors comme ça, il avait remarqué ton petit manège... Cela ne t'étonnais pas plus que ça. Tu connais un temps soit peu les vampires pour savoir qu'ils possèdent des dons, comme les lycans. Deux races ayant quelques similitudes, mais un gouffre les séparait. Eux, créatures de la nuit, incapables de sortir le jour, avaient besoin de sang humain pour survivre. Les lycans n'avaient pas besoin de sang humain pour se nourrir. Non. Ils mangeaient comme un être humain classique, bien que tu aies une préférence prononcée pour la viande. Manger des légumes; c'était pas trop ton truc. Ce n'est pas vraiment le régime alimentaire d'un loup à vrai dire. Et toi, qui fuyait les vampires comme la peste, te voilà face à face avec un que tu avais déjà croisé dans ta vie. Un avec qui tu avais échangé une nuit de plaisirs charnels, chose qui n'arrivait qu'une seule fois de temps en temps et ne se reproduisait jamais par la suite. Mais avec lui, c'était différent. Tu n'arrivais pas à savoir ce que tu voulais. Tu étais indécis, perdu. Tu n'avais plus ressenti une attraction pareille pour quelqu'un depuis longtemps. Très longtemps. C'était sans doute ce qui t'avais poussé à le suivre dans ce cimetière glauque sous la demi lune.

Tu sentis sa main se desserrer légèrement et tu en fus soulagé immédiatement. Tes muscles se décrispèrent, petit à petit, alors que tes veines étaient toujours saillantes sous l'effet de la tension. Ta respiration se calma aussi. Elle s'était accélérée sous l'effet de surprise et sous un autre effet que tu ne voulais pas analyser maintenant. Du désir, peut-être? Tu chassas cette idée de ta tête, l'enfuyant au plus profond de ton être. Sa main glisse légèrement sur ta gorge et de nouveau tu te contractes. Que va -t-il faire? Te tuer? Jouer avec toi comme avec ses proies? Tu n'avais pas pensé que ces choses pourraient arriver. Sa voix te décocha un léger frisson, frisson qui te parcourut jusque dans le bas de ton ventre. Il est proche de toi, trop proche. Tout ton être te crie de te dégager de là, mais quelque chose te retient. Son regard t'hypnose pendant que ton envie te submerge petit à petit. Ses lèvres effleurent les tiennes. Ton sens son souffle se mêler au tient et sa voix t'effleure comme une caresse. Sa langue vient se mêler à ce petit jeu, mais tu restes inerte. Tu ne bouges pas. Tu es incapable de le faire. Si tu le fais, tu sais comment la suite va se passer. Tu ne sauras pas lui résister. Depuis quand ça t'arrivais de perdre le contrôle de tes envies à ce point? Avec un vampire en prime? Il se recule et tu te détends enfin totalement. Sa voix joue de nouveau avec toi. Ta voix tremble légèrement. « Qu'est-ce que tu m'as fais? »    Il ne risque pas de comprendre, tu le sais. Mais peut-être comprendra-t-il dans l'état qu'il te met. Tu essayes de le repousser, mais tous tes gestes te trahissent. Tu joues nerveusement avec tes doigts et tu te mordilles la lèvre inférieur, signe clair et précis qui signifie que tu as envie. Que le désir surpasse toutes les autres émotions et qu'il se pourrait bien que tu craques, dans peu de temps.
electric bird.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
poisoned soul

MessageSujet: Re: ( Vassjolf ) ▬ addicted to you. Jeu 7 Mai - 9:19



Addicted to you
  ft. Brynjolf & Vassily

 
Immobile sous l'air frais de la nuit, sous cette brume s'entortillant à leurs pieds enfoncés dans l'herbe fragile. Immobile, sous les gestes du vampire, à ses lèvres trop proches des siennes, de sa langue venant sinuer contre sa peau. Immobile, comme l'unique réponse qu'il était capable de lui donner parce qu'il savait, que tout geste provoquerait l'irrémédiable désir, cette hydre qui divaguait sous sa chair, qui hurlait dans sa tête sans qu'il ne veuille l'écouter, la percevoir, la saisir. Ce monstre insatiable du vampire, qui n'attendait qu'un geste du loup pour le mordre, puis enfoncer ses crochets venimeux dans la chair des deux êtres présents dans ce trop sinistre lieu. Vassily en avait conscience, il lisait dans ses prunelles ce qu'il se refusait à admettre, les questions de la suite qui n'attendait que son bon vouloir. Il devinait l'impossible désir que le loup se refusait à entrevoir comme possible et qui pourtant... de ses iris qui le suivaient simplement, tandis qu'il reculait, le délaissait sous ce jeu qu'il pratiquait depuis tant d'années... et qui n'avait jamais perdu de sa saveur aux lèvres de la créature ténébreuse. Un tremblement s'esquiva des lèvres de sa "proie", un tremblement qui ne fit qu'accompagner une étrange accusation... « Qu'est-ce que tu m'as fais? »   ... qui arracha un rire moqueur à celui qui se pourlécha ensuite ses lippes délicieusement ourlées d'un amusement certain.

Il aurait adoré être capable d'une telle chose, de parvenir à provoquer un désir brûlant chaque parcelle d'un être d'un simple toucher, d'une simple caresse, mais il n'était qu'un vampire. "Ce que je t'ai fait ? ronronna-t-il pourtant, faisant sinuer ce poison lancinant sur sa langue acérée. Mais rien de plus que ce qui brûle ta mémoire... fit-il remarquer, laissant sa main effleurer vaporeusement la sienne. La fraîcheur de ma peau contre la tienne, la sensation de ma langue, de mes lèvres cherchant à t'arracher un gémissement d'abandon." soufflait-il de cette trop courte distance que le loup ne parvenait à faire s'agrandir sous la contradiction de ces lippes qui se mordillaient de cette envie tenace, de ces doigts cherchant à s'occuper à autre chose plutôt qu'à le toucher, qu'à frémir de la sensation de ce contact fuyant. "Crois-tu que je possède le don de rendre les êtres prisonniers de la saveur de mon être ?" souffla encore le Virag en ne perdant nullement l'éclat de ses prunelles des siennes. "Peut-être as-tu raison." laissa-t-il s'échouer comme s'il venait de sonner le glas de ces instants. "Peut-être qu'effectivement je suis différent." ajouta-t-il, mais ses lèvres s'étiraient déjà une nouvelle fois de ce jeu sournois qui palpitait à l'intérieur de ses iris. Il n'avait nullement ce talent, et aucun vampire à sa connaissance ne le possédait. Non, les quatre familles ne possédaient ce genre de faculté, mais l'électricité tacite persistait farouchement. "Mais peut-être es-tu simplement trop lâche pour reconnaître que tu n'aspires qu'à une autre nuit... Murmures audacieux qui s'exhalèrent de ses lèvres, de ce maigre pas les séparant, de cette main qui se mit à gravir son bras. ... sans aucune explication logique et que cela te ronge comme un besoin insidieux qui se glisserait dans tes veines... Sournoise, sa main s'esquiva de ce qu'elle effleurait pour redescendre comme s'il abandonnait, mais profitant de cette errance pour venir effleurer, ébaucher le renflement de sa virilité. ...pour venir se nicher entre tes reins."

La caresse insidieuse et volage ne dura que quelques instants, quelques secondes trop fugaces... il avait tout son temps, l'éternité pour jouer, pour attiser ces flammes qui rongeaient et dévoraient le loup de ce besoin de le rejoindre, de le toucher, de goûter une nouvelle fois au plaisir de son corps. Et malgré le besoin tenace de le posséder une nouvelle fois, de sentir la chaleur de sa chair contre la sienne, le claquement de leurs peaux s'élever dans le calme sinistre de ce lieu qui commençait à brûler son bas-ventre, il cessa le contact trop précis de ses doigts. Il se contenta de combler ce pas qui les séparait, le vampire venant positionner sa main sur la pierre, à hauteur des hanches de Brynjolf, tandis que ses traits scrutaient les siens... que son être tout entier frôlait le sien comme pour lui murmurer que l'attrait était partagé. "Fais-moi signe quand tu ne seras plus un petit chaton apeuré par ce que sa bête réclame." glissa-t-il, moqueur pourtant, avant de se reculer une nouvelle fois, signe, cette fois-ci, de son prochain départ, puisqu'il ne se contenta pas seulement d'un pas, mais d'un deuxième, puis...

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
poisoned soul

MessageSujet: Re: ( Vassjolf ) ▬ addicted to you. Dim 10 Mai - 11:23

addicted to you ✩
VASSILY & BRYNJOLF
Les vampires... Tu connaissais les pouvoirs qu'ils avaient, ou du moins une partie. Tu avais cependant compris que Vassily était capable de savoir ce que tu penses et tu avais l'impression qu'il était en permanence dans ta tête. Cette sensation te déplaisait grandement, mais tu ne pouvais rien faire pour stopper ça. C'était impossible. Tu connaissais ce don que certains avaient de persuader les gens. Cette facette te terrifiait et tu te demandais si c'était à cause de cela que tu désirais autant le vampire qui se trouvait en face de toi. Il t'avais peut-être persuadé que tu devais le désirer ou alors tu ne cherchais que des excuses, fuyant ton envie, ton désir. Tu sais que la fuite n'est pas le meilleur moyen et que tu ne résisteras pas éternellement. La bête en toi proteste déjà. La retenue n'est pas ton fort, tu agis sans te soucier des conséquences. C'est la bête qui domine ton aspect humain. Tu n'as pas ton mot à dire. Tu dois assouvir ses envies... Mais... C'était un vampire. La bête ne devrait pas réagir comme cela. Tu étais perdu. Tu ne savais pas quoi faire. Immobile contre le mûr; tu ne pouvais que rester piéger de ce regard qui t'ensorcelle. Devais-tu abandonner? T'abandonner à lui pour une nouvelle nuit? Pour d'autres nuits encore? Parce que visiblement, le vampire semblait en avoir envie aussi au sinon il t'aurait déjà planté depuis un bon moment. Etait-ce normal? Un vampire et un loup? Etiez vous les seuls? Surement pas... Tu fermas une fraction de seconde les yeux pour essayer de faire le vide dans ta tête.

Tétanisé. Voilà dans quel état tu es. Tes yeux se sont rouverts et ont retrouvés leur couleur topaze, prouvant que la bête commence tout doucement à prendre les devants, ne te laissant plus le choix. La voix de Vassily te fait trembler légèrement. Rien que le ton de sa voix fait grimper l'envie qui se niche dans le bas de ton ventre. Tu sens la défaite toute proche, toi qui n'aime pas perdre face à la bête. Son récit te fait revenir quelques temps en arrière, lors de cette fameuse nuit que vous aviez échangé. Tu te souviens le désir que tu avais éprouvé, de cette envie débordante que tu n'avais su freinée. Habituellement, tu te contentais d'une nuit avec tes conquêtes. Tu évitais particulièrement les nuits en compagnie de vampires. Mais Vassily était différent. Ca avait été différent avec lui. Lors de ces nuits d'abandon total, tu te contentais d'assouvir tes instincts primaires. Mais ça avait été différent. Tu avais pris du plaisir. Et maintenant te voilà à en redemander encore et encore, avec lui. Cela n'était jamais arrivé avant. Le vampire ne le savait pas. Il ne pouvait pas comprendre. Il ne savait pas qu'il était en train de bousculer toutes tes petites habitudes. Qu'il avait effrité ta carapace. Tu restes suspendu à ses lèvres, le souffle court. Ses doigts caressent ton bras et tu ne le repousses pas. Le contact t'électrise et tu aimerais qu'il continue, bien que tu veuilles toujours fuir d'un côté. Ta tête tourne et tes lèvres s'entrouvrent légèrement sous l'effet de l'envie. Et tu sens sa main glisser à l'endroit ou ton envie se fait le plus ressentir, ou tu commences à être à l'étroit aussi. Tu te mords violement la lèvre pour contenir un grognement. Pas un grognement animal, quelque chose de plus... Humain. Il rompt le contact et se recule légèrement. Il va partir, te laisser en plan avec ta tête qui tourne. Tu dois le rattraper, parce que tu en as envie. Il commence doucement à s'éloigner. Ta peur s'évapore et la bête hurle dans tout ton être. « Hey! »    Plus vite qu'un humain normal, mais pas aussi rapide qu'un vampire, tu te retrouvas près de lui. Dans un mouvement rapide, tu le collas à toi, une de tes mains serrant sa hanche et l'autre venant s'agripper dans ses cheveux. Tes lèvres s'écrasent contre les siennes. Aucune douceur. De manière bestiale, qui prouve l'être insatiable que tu es.
electric bird.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
poisoned soul

MessageSujet: Re: ( Vassjolf ) ▬ addicted to you.

Revenir en haut Aller en bas

( Vassjolf ) ▬ addicted to you.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» (M) I'M ADDICTED TO YOU - hemmings, tomlinson, payne

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
POISONED SOUL :: RP-