Il ne faut pas oublier de laisser un petit commentaire sur prd et bazzart.
Merci de privilégier les inscriptions masculines.

Partagez|

Hot and cold Δ Solveig & Frederik

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Invité
Invité
poisoned soul

MessageSujet: Hot and cold Δ Solveig & Frederik Jeu 23 Avr - 18:43



hot and cold
Cause you're hot then you're cold you're yes then you're no
You're in then you're out you're up then you're down
You're wrong when it's right it's black and it's white
We fight, we break up we kiss, we make up

Le soleil vient à peine de se coucher que Solveig s’échappe des bras de Morphée. Son sommeil s’apparentant davantage au repos éternel qu’à une réelle nuit de repos, il lui faut toujours une seconde pour réapprivoiser ses sens  et s’éveiller complètement. Une seule seconde, on s’entend. Plus rapidement qu’il le faut pour un humain, elle est déjà complètement alerte, prête à affronter cette nouvelle nuit. Elle se lève donc du matelas de plumes qui l’accueille depuis plusieurs jours déjà, et ouvre les volets étanches qui lui garantissent une protection contre le soleil. Lentement, elle inspire profondément, laissant son odorat absorber les différentes odeurs de la nuit. Bien que la fraîcheur nocturne n’affecte pas particulièrement son corps de granit, elle frissonne avec délice, sentant la brise effleurer son corps nu. Elle pourrait passer des heures ainsi, perdant toute notion du temps, mais se rappelle qu’elle a des projets bien particuliers pour les heures à venir. Aussi ne perd-t-elle pas de temps, et elle s’affaire à se préparer. Elle enfile donc une robe – rouge sang, sa couleur préférée – et se maquille légèrement. Une retouche à ses cheveux, et elle est prête. Le tout ne lui a pris que quelques minutes.

Elle file dans les rues sombres de Budapest, retrouvant sans problème le lieu qu’elle a repéré quelques nuits plus tôt. Le lieu où, elle le sait, Frederik se trouve chaque jour, du moins depuis quelques temps. Si elle s’était d’abord promis de ne pas l’aborder, elle s’est ravisée. Elle sent qu’il ne va pas bien – quelle nouvelle – et a envie de se manifester à lui. Il ignore sans doute depuis combien de temps elle le traque, peut-être a-t-il un doute, mais elle est particulièrement douée pour camoufler sa présence…

Alors même qu’elle approche de son enfant, Solveig peut physiquement sentir un changement. Elle est soudainement plus détendue, plus proche de l’humaine qu’elle a déjà été. C’est que Frederik est sans doute la seule personne au monde capable de l’émouvoir, et l’idée de le revoir – réellement, pas juste l’épier de loin ou s’approcher de lui pour l’arracher à la mort – la bouleverse réellement. Si son cœur avait encore la faculté de s’exciter, il battrait sans doute à une vitesse folle. Au lieu de ça, c’est sa respiration qui est saccadée, alors qu’elle se glisse près de lui. Il dort encore, du moins le semble-t-il. Il faut dire que malgré les préparatifs et le déplacement de Solveig, quelques minutes à peine se sont écoulées depuis le coucher du soleil. Elle attend donc impatiemment qu’il daigne s’éveiller, et il ne faut qu’un frémissement de la part de Frederik pour qu’un large sourire illumine son visage. « Frederik. Je t’ai manqué? » Une voix enjouée, pourtant douce. Elle le couve tendrement du regard, détaillant chacun de ses traits avec adoration. Elle s’est souvent remémoré son visage, et sa mémoire photographique lui a évidemment permis de le concevoir avec perfection. Mais rien n’est plus réjouissant pour Solveig que de l’avoir là, face à elle. C’est qu’une image, tout aussi fidèle à la réalité soit-elle, ne peut absolument pas se comparer à la proximité, à l’odeur, à la tension…
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
poisoned soul

MessageSujet: Re: Hot and cold Δ Solveig & Frederik Ven 1 Mai - 11:12



hot and cold
Cause you're hot then you're cold you're yes then you're no
You're in then you're out you're up then you're down
You're wrong when it's right it's black and it's white
We fight, we break up we kiss, we make up

Sa vie sans sens. Son envie de se laisser mourir doucement. Deux fois. Deux foutues fois qu’il n’arrive pas à ses fins, qu’il survit. Encore. C’est trop long. Ça lui semble trop long.
Ca aurait dû se terminer, mais elle venu le tenter de se chaire douce et laiteuse. Il n’a pas pu résister, parce qu’elle lui ressemble trop. À la seule femme qu’il a aimée, l’humaine qui a été son enfant pour mieux mourir des mains de sa créatrice. Lui. Il a déserté son nom. Sa famille. Il erre en solitaire. Il n’a plus de protection et ne cherche pas réellement à survivre.

« Frederik. Je t’ai manqué? » La voix qui résonne dans son crâne. Il la connaît par cœur pour avoir été auprès d’elle pendant des années jusqu’à ce qu’elle se laisse posséder par la jalousie. Elle a l’éternité pour s’attacher à un autre, il ne l’a fait qu’une fois et elle est morte de ses mains à elle. La rage, il n’oublie pas. Frederik est relativement rancunier. Ses phalanges se lèvent pour s’enrouler autour de son poignet à elle alors qu’elle se penche vers lui pour lui parler, pour s’approcher.
« Solveig.» Un souffle. Il ouvre les yeux pour poser son regard sur elle. Ça fait des années qu’il n’a pas passé de temps avec elle, mais il n’oublie rien de ce qu’il a pu faire avec elle. Semer la mort Le chaos. Ce n’est plus le cas maintenant, il n’a plus envie de ce jeu, ça le lasse.

Il relâche la pression en la repousse de lui, se lève de son lit. Son torse pâle à la vue de la vampire. Il se souvient de tellement de choses, mais rien ne le rattachant à son vivant. C’est trop loin maintenant. Il ne se souvient plus des saveurs, de la douceur du soleil sur sa peau et des sentiments qui finissent par s’estomper avec les années.
Il se dirige vers sa commode, il attrape une chemise sombre qu’il enfile et un pantalon dans les mêmes couleurs. Il fait comme si elle n’était pas là. Pas encore.
Il ne sait pas ce qu’elle lui veut. Ça fait longtemps qu’il n’a pas passé de temps avec elle, parce qu’il a renié son enseignement et ce qu’elle a pu lui offrir. Il n’a plus envie maintenant. Trop de sang versé. Le sang qui n’a plus de saveur.
Il s’approche d’elle, laisse ses doigts se glisser dans le fond des poches de son pantalon. Détaille son visage. Observe le fond de ses iris. « Qu’est-ce que tu fais ici?» Il n’est plus le vampire qu’elle chérissait, il n’a plus envie d’être le monstre. Il a joué à ce jeu trop longtemps et ça le lasse maintenant. Il plane entre cette envie de rester et de crever. Ça le hante. Ça le ronge.
Elle reste sa créatrice. Sa mère. Aussi désirable, mais il n’aime pas lui céder comme le petit enfant qu’est est. Il n’aime pas faire selon ses bons plaisirs. Plus maintenant. Trop de rancune.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
poisoned soul

MessageSujet: Re: Hot and cold Δ Solveig & Frederik Dim 3 Mai - 13:19



hot and cold
Cause you're hot then you're cold you're yes then you're no
You're in then you're out you're up then you're down
You're wrong when it's right it's black and it's white
We fight, we break up we kiss, we make up

Solveig apprécie la vue que lui offre Frederik. Son torse d’une pâleur immaculée, les muscles fins et puissants de ses bras, le marbre qui parcoure ses longues jambes… Son corps n’est que perfection, et même si elle le connaît sous toutes ses coutures, il lui fait toujours plaisir de l’admirer. C’est donc attentive qu’elle l’observe alors qu’il s’habille, même si elle aurait préféré qu’il la laisse contempler sa sublimité plus longtemps. « Qu’est-ce que tu fais ici?» Longuement, elle l’observe, silencieuse. Même si elle comprend le détachement de Frederik à son égard, elle a de la difficulté à le tolérer, à l’accepter. Oui, elle l’a profondément blessé lorsqu’elle lui a arraché la femme qu’il aimait, mais elle ne l’a fait que parce qu’elle a la ferme conviction d’être son âme sœur. Qu’il se laisse aller aux émotions créées par le lien si particulier qu’un créateur ressent envers son enfant l’avait mise hors d’elle, et c’est pourquoi elle avait mis cette rouquine hors d’état de nuire à leur destinée. Frederik était né pour être avec Solveig, rien au monde n’était plus certain que cela aux yeux de la vampire.

« Tu as encore voulu la mort. », dit-elle comme une évidence. Son ton est à la fois inquiet et paternaliste, comme si elle le grondait. Après tout, n’est-ce pas son rôle de « mère », de veiller au bien de son enfant? « Franchement Frederik, j’aurais cru qu’avec les années, tu te serais amélioré. Il faut croire que tu es toujours dans cette passe dépressive. Tous les vampires semblent passer par-là, cette perte d’humanité qui vient vous ronger… » Elle soupire bruyamment, avec entrain. « Évidemment, je n’ai jamais rien vécu de tel moi-même. C’est d’un ridicule! » Comment pourrait-elle s’en vouloir de céder à la torture, au sang? C’est l’essence même de sa vie. Et les hommes ne valent rien, son existence humaine bien lointaine le lui a prouvé. Elle garde une telle rancune face au genre humain qu’elle prend un réel plaisir à leur être supérieure. Il ne s’agit pas simplement de tuer pour subvenir à ses besoins, mais bien de détruire pour prouver à tous sa propre suprématie. « Bref. Je me suis dit que je t’avais déjà laissé trop aller, je suis là pour t’aider à rentrer dans le droit chemin. » Elle s’approche de lui, tend les mains pour repositionner le collet de sa chemise. Tout est d’un naturel, avec lui. « Que tu le veuilles ou non. », se sent-elle obligée de préciser.


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
poisoned soul

MessageSujet: Re: Hot and cold Δ Solveig & Frederik Jeu 7 Mai - 15:09



hot and cold
Cause you're hot then you're cold you're yes then you're no
You're in then you're out you're up then you're down
You're wrong when it's right it's black and it's white
We fight, we break up we kiss, we make up

« Tu as encore voulu la mort. » Il a envie de rire. C’est sa lutte. C’est sa vie depuis des années, depuis trop longtemps. C’est fade la vie de vampire. Il n’aime pas les siècles qui se dessinent et il aimerait ressentir à nouveau, vivre à nouveau, mais il sait que c’est impossible. Il sait qu’il sera un monstre pour l’éternité. Sa peau est fade. Pas comme la sienne. Preuve qu’il ne se nourrit pas assez. Preuve qu’il évite de s’approcher des humains pour les vider de leur sang. Il le fait. Il le fait encore. Il survie, mais tente de ne pas se laisser happer par la violence. Avec les décennies, il a fini par contrôler la faim, il sait faire fit de ses ressentis. Il n’a pas envie de répondre, il n’a pas besoin de répondre parce qu’elle sait parfaitement ce qui le ronge, ce qui le brise. Ce qu’il fait. Elle le connait trop bien pour ne pas deviner.

« Franchement Frederik, j’aurais cru qu’avec les années, tu te serais amélioré. Il faut croire que tu es toujours dans cette passe dépressive. Tous les vampires semblent passer par-là, cette perte d’humanité qui vient vous ronger… » Ça fait pourtant longtemps qu’il y traîne et il ne trouve pas la force de s’en défaire. Il roule les yeux et se retourne vers elle sans s’approcher. Sans faire un pas en sa direction. Il n’en a pas envie. Il n’a pas envie qu’elle soit là. « Je n’ai pas besoin de toi pour venir me faire la morale. Je suis libre de faire mes choix comme bon me semble.» Il a oublié tant de choses, mais il n’a pas pu oublier le geste qu’elle a pu poser. La jalousie. Il méprise ça. La mort de sa tendre enfant, de sa moitié. « Évidemment, je n’ai jamais rien vécu de tel moi-même. C’est d’un ridicule! » - « Évidemment.» Il n’a pas envie d’elle. Pas autour de lui. Leur temps ensemble est révolu, il a besoin d’espace. Il a besoin qu’elle ne gravite pas autour de lui. Elle ne lui apporte rien de bon. Que du mal. Que des conneries. « Bref. Je me suis dit que je t’avais déjà laissé trop aller, je suis là pour t’aider à rentrer dans le droit chemin. » elle s’approche. Il ne bouge pas. Il ne s’approche pas d’elle. Elle laisse ses doigts ajuster son col et il finit par repousser cette étreinte et se détacher d’elle. Il n’aime pas qu’elle fasse irruption dans son monde. « Que tu le veuilles ou non. » - « Je ne pense pas que tu sois dans la mesure à me forcer à faire quoi que ce soit Solveig. Certes, tu as fait de moi en vampire, mais ce ne te donne aucun droit sur ma personne.» Il n’aime pas qu’elle lui dise quoi faire, qu’elle lui donne des ordres, qu’elle se glisse dans sa vie sans lui demander son avis. Il se dirige vers la porte de sa demeure pour s’en extirper, il n’a pas envie de rester ici, encore moins avec elle. « Je ne vais pas recommencer ce petit jeu avec toi. J’ai quitté le clan, la famille. Je n’ai pas envie de suivre tes méthodes d’enseignement. Ça n’a pas changé.» Froid. Le froid dans le fond de la voix.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
poisoned soul

MessageSujet: Re: Hot and cold Δ Solveig & Frederik

Revenir en haut Aller en bas

Hot and cold Δ Solveig & Frederik

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» cold play
» Cold case
» You brought a fire to a world so cold [Adonis & Gwayne]
» Glossybox édition limitée "It's cold outside"
» Quelles sont vos series preferées ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
POISONED SOUL :: RP-