Il ne faut pas oublier de laisser un petit commentaire sur prd et bazzart.
Merci de privilégier les inscriptions masculines.

Partagez|

una furtiva lagrima (xerik )

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Invité
Invité
poisoned soul

MessageSujet: una furtiva lagrima (xerik ) Lun 20 Avr - 22:25



una furtiva lagrima
ft.  xeniá zimojic & frederik kjell.

Voila bien des années, voir une décennie que la damnée n'avait pas jouis du privilège d'assister à un opéra, n'aimant pas vraiment fréquenter une salle remplis de cœurs qui battaient et qui l'empêchait par moment de se concentrer sur la musique. En cette nuit d'avril, vêtu d'une longue robe de soirée noir et dentelé dont le tissus épousait parfaitement ses courbes féminines et perchée sur des talons haut. Des lèvres teintées de rouge, scandaleusement rouge et attirant, l'immortelle peaufinait son maquillage dans les toilettes de l'opéra. Deux femmes discutaient à côté d'elle, échangeant des banalités horripilantes sur la gente masculine — ridicule. L'Élixir d'amour de Gaetano Donizetti se jouait ce soir à Budapest, l’immortelle s'étant arrangée de trouver une place pour cette représentation, ayant prit le soin de se nourrir avant. Xeniá préféra quitter les toilettes avant que les deux humaines ne finissent par remarquer que la rousse se maquillait devant un reflet invisible. Sa longue chevelure de feu tombait en cascade dans son dos, ses iris bleutés observant les couples monter ensemble les marches jusqu'à l’amphithéâtre, se moquant de passer pour une marginale solitaire. Elle venait écouter de la musique, pas draguer ou espérer trouver une compagnie pour le reste de la nuit. Sa place se trouvait sur un des balcons, s'asseyant sur le confortable siège de velours rouge, sa jambe croisée et dépassant de la fente outrageante de sa robe qui venait d'un grand couturier Français. Certains se retournaient devant cette beauté froide, comme attirés par l'aura sombre qu'elle dégageait. Séduisante, l'immortalité offrait la magnificence aux créatures de la nuit, les anciens prenant soins de transformer des beautés pour séduire et attirer plus facilement leurs proies. L'hôtesse proposa une coupe de champagne à la damnée, mais celle-ci refusa d'un regard, sans prendre la peine d'ouvrir la bouche. Ses sens éveillés captaient toutes les paroles environnantes, sans parler de son odorat qui lui piquait le nez à la vue de tous ces humains appétissants. Un couple de personnes âgés prit place sur le balcon à ses côtés, offrant un signe de tête poli aux deux sexagénaires, enviant alors leur situation. Nul besoin de lire dans leurs pensées, ils s'aimaient et vieillissaient ensemble, une chose à laquelle la rousse n'avait plus droit depuis sa mort. Les lumières clignotèrent pour annoncer le début du premier acte, posant son regard glacial sur la scène, n'ayant nul besoin d'utiliser des jumelles, ses sens étant en éveil pour écouter ces douces symphonies.

Une heure venait de s'écouler, Xeniá hypnotisée par la chanteuse et les musiciens qui faisait naître en elle d'étranges sensations. Si son cœur avait été capable de battre, il se serait emballé à chaque notes de cet opéra qui chantait cette triste romance. La fille de la nuit ne se rendit pas compte qu'une larme de sang venait de s'échouer sur sa joue, déferlant comme une vague dans son océan de ténèbres. Elle balaya celle-ci rapidement avant qu'un humain ne le remarque. Accoudée au balcon, elle se nourrissait des dernières notes et se leva ensuite pour applaudir cette magnifique représentation.

Minuit, l’amphithéâtre se vidait, mais la belle n'avait pas envie de quitter cet opéra, aimant la magie des lieux et les décorations somptueuses qui lui rappelait des époques révolues. Elle avait décidée de hanter un peu les lieux, se promenant alors dans les couloirs, se décidant à rejoindre le bar afin de prolonger l'écoute des symphonies dans une ambiance baroque et cosy. Deux ou trois personnes avaient eux aussi décidés de prolonger la soirée et s’enivrer de champagne, alcool et sang chaud, cocktail appétissant qui lui brûlait déjà délicieusement la gorge. Les douze coups de l'horloge sonnèrent alors l'arrivée d'un deuxième protagoniste dans cet opéra, elle pouvait sentir son semblable de sa table, la nuit étant le royaume des damnées. Cette pendule sonnait-elle la fin de sa solitude lancinante ? La rouquine étant l'incarnation de la froideur et de la lassitude, la représentation même de la mort. Elle imaginait pas une seule seconde que la créature qui faisant son entrée dans la scène était une personne chère à ses yeux.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
poisoned soul

MessageSujet: Re: una furtiva lagrima (xerik ) Mer 6 Mai - 23:09

una furtiva lagrima
tomorrow is another day and you won’t have to hide away. you’ll be a man, boy. but for now it’s time to run.

Les voix qui se percutent dans le fond de son crâne. Il aime traîner dans cet endroit Frederik. Il a cette impression que le passé est encore présent. Les vêtements classieux, l’apparence d’antan et les bancs rouges à perte de vue. Il aime la musique. Il a toujours su l’apprécier et ça pourrait presque émouvoir son âme s’il arrivait à ressentir quelque chose. Son regard ne quitte pas la scène. Les odeurs humaines qui se percutent et dont il tente de se défaire. Des années à lutter, maintenant il arrive à contrôler ses envies de sang. Il sait se nourrir sans tuer. Trop de temps à errer pour rester un monstre. Il n’est pas comme elle. Comme sa mère. Il se lasse. Il n’a plus envie de semer les cadavres. Il n’a plus envie de tuer sans raison. Frederik, il aimerait se souvenir du goût des aliments, des arômes, mais il n’y arrive plus. Il ne sait plus. C’est trop loin. Les siècles qui défilent et le temps qu’il ne comprend plus.

Les voix finissent par se dissiper et la foule s’emporte. Il faut dire que c’était à couper le souffle. Il se laisse emporter par l’effervescence, se demande ce qu’il pourra faire du reste de la soirée. Il ne sait pas Frederik. Rien ne lui plaît. Que le vide dans le fond de son crâne. La foule se défait lentement et il reste posé dans le fond de son siège. Il n’a pas envie de partir, parce que rien ne l’attend. Pas d’attache. Pas de vie palpitante. Qu’une vie trop longe dont il a tenté de se défaire à deux reprises. Sans succès. Il est condamné à vivre. Le silence se fait sentir et il laisse son regard filer sur les bancs vides. Les odeurs ne se percutent plus dans le fond de ses narines. Il se lève et se met en marche. Il file entre les bancs, laisse ses doigts morts se poser contre le velours.
Les bruits lointains se font entendre et le vampire, il file pour se diriger vers le bar à moitié vide. Il n’a rien à faire. Il n’a rien envie de faire alors il préfère jouer les humains, tenter de trouver un semblant de sens à sa vie.

Il laisse ses doigts se poser dans le fond des poches de son pantalon noir. Il entre et laisse son regard se poser sur la foule. Son regard qui tombe sur elle. Un sourire se dessine sur ses lèvres. Cette délicieuse rousse, il la connaît trop bien. Ça fait un moment qu’il n’a pas pu s’approcher d’elle, parce qu’ils se sont quittés par un soir. Par une nuit. Il s’approche et fait glisser sa chaise pour se poser en face d’elle. Il n’a pas la moindre idée depuis combien de temps elle erre dans cette ville, mais il est content de la voir. Elle. Elle lui ressemble étrangement. Elle et sa façon de voir le monde. Elle et sa façon de le détester. « Xenia.» Un semblant de sourire qui étire ses traits froids. Il lui est venu en aide alors qu’elle n’allait pas bien, qu’elle se laisse perdre dans la folie des âges. Va savoir pourquoi. Ca ne lui ressemble pas de jouer les gentils. Il a pourtant eu envie de venir vers elle. Une main qui se pose contre la sienne, qui se délecte de la peau froide avant de se défaire de sa semblable. « Je ne savais pas que tu étais à Budapest.» Un sourire. « Un heureux hasard.» Il le pense. Il est réellement content de la croiser.

made by LUMOS MAXIMA
Revenir en haut Aller en bas

una furtiva lagrima (xerik )

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
POISONED SOUL :: RP-