Il ne faut pas oublier de laisser un petit commentaire sur prd et bazzart.
Merci de privilégier les inscriptions masculines.

Partagez|

Don't hide the madness || feat. Lipót & Elvira

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Elvira Szabó
poisoned soul + drink from the cup of life
avatar
poisoned soul
√ Messages : 1180
√ Date d'inscription : 05/04/2015

MessageSujet: Don't hide the madness || feat. Lipót & Elvira Mer 15 Avr - 21:43



Don't hide the madness
    ft. Lipót & Elvira

   
Assise dans la salle d’attente, Elvira feuillette paresseusement une revue qui traînait sur la table adjacente. Elle est en avance, fidèle à ses habitudes. Pourtant, elle ne cesse de jeter des coups d’œil à l’horloge murale, se promettant que s’il est en retard ne serait-ce que d’une seconde, elle quittera les lieux. Elle est nerveuse, c’est évident. Cela fait plus de cinq cent ans qu’elle n’a pas consulté de psychiatre, et la dernière expérience a été très… marquante. Enfermée par sa famille pour cause de folie, elle avait retrouvé une certaine stabilité émotionnelle en fréquentant son docteur. Puis, celui-ci avait été assassiné, par celui qui deviendrait son créateur. En lui offrant cette seconde naissance, il avait fait d’elle une femme forte, assurée, nouvelle. Mais il l’avait quittée, sans une seule explication, et elle était retournée à la case départ. Elle s’était repliée sur elle-même, incapable de rester au meilleur d’elle-même sans son soutien. Il lui avait fallu quatre cent ans avant de finalement vouloir passer à autre chose, d’où sa présence ici, aujourd’hui. Elle avait besoin de parler, besoin d’être comprise. Et surtout, elle avait besoin d’outils pour tourner la page sur une histoire vieille de cinq cent ans.

La porte s’ouvre. Trois minutes d’avance, c’est bien. Elle se lève, franchit les quelques pas qui la séparent du bureau où elle se confiera réellement à quelqu’un pour la toute première fois depuis des siècles. Elle s’assoit sur le fauteuil qui lui est destiné, et enfin lève le regard vers Lipót. Ils ont déjà discuté au téléphone, et le ton de sa voix lui a plut. Elle a longtemps cherché le psychiatre parfait, et elle est à peu près certaine que le docteur Kavinsky répondra parfaitement à ses critères, pour la bonne raison qu’il est comme elle. Il appartient aux légendes, au surnaturel. Avec lui, aucune cachotterie. « Bonsoir.. C’est gentil d’accepter un rendez-vous aussi tardif. Quoique, je n’ai pas vraiment le choix. » Esquisse de sourire. Elle est tendue, timide, ignore comment agir. Il faut dire que ses anciennes consultations étaient forcées, aujourd’hui elle est ici de son plein gré, et préfère laisser le contrôle à son interlocuteur.

_________________

I'm radioactive
I'm waking up to ash and dust, I wipe my brow and I sweat my rust. I'm breathing in the chemicals. I'm breaking in, shaping up, then checking out on the prison bus. This is it, the apocalypse. I'm waking up, I feel it in my bones enough to make my systems blow. Welcome to the new age, to the new age...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
poisoned soul

MessageSujet: Re: Don't hide the madness || feat. Lipót & Elvira Lun 20 Avr - 6:37



don't hide the madness
give yourself over to the wolf. let it eat the parts of you that are sick, that are damaged beyond salvage. let the wolf in and let it clean house, and let it leave again. the wolf knows which parts must be swallowed. you do not need what it takes, and where it bites you the wounds will heal. let the wolf in and let it eat you, and let it leave again.

Lipót aime son métier, peut-être trop.

Il travaille dans un petit cabinet du centre historique de Budapest. Il y a deux autres psychiatres dans l'étage et ils partagent leur salle d'attente, si bien qu'ils se retrouvent souvent à boire du café ensemble quand personne n'a de patient en vue et qu'ils ont du temps à perdre. Ils disent tous que Lipót est trop investi dans son métier, dans ses patients.

Mais il n'a jamais su faire quelque chose sans y aller à cinq cent pourcents.

Il y a dans la tête des autres des choses auxquelles il n'aurait jamais pensé seul. Des choses incroyables. Des choses qui méritent d'être entendues et chéries.

Lipót aime définitivement trop son métier.

Au point qu'il reste tard, le soir, jusqu'à ce que le soleil se couche, pour attendre une cliente bien spéciale. Il lit dans son agenda: Elvira Szabó. À côté, il a dessiné rapidement une bouche avec des crocs, pour se rappeler de la chose. Szabó est un vampire. Mais Lipót n'en a jamais eu peur.

Il lui ouvre la porte quand l'heure sonne à son horloge (il oublie toujours qu'elle est en avance) et elle est plus belle qui ne l'imaginait. À chaque fois, dans la tête, il a cette image de Camilla ou de Dracula, les vampires que tout le monde connaît; à chaque fois il est surpris par la beauté magnétique de ces morts-vivants, l'élégance de leurs gestes, leurs corps immobilisés dans le temps. Il les jalouse parfois, de tout ce qu'ils ont vu, de tout ce qu'ils ont fait. Il ne lui serre pas la main, soudain intimidé, s'efface pour la laisser entrer à l'intérieur, prend place sur le fauteuil en face du sien. Plus par tradition que par thérapie, il la laisse commencer:

« Bonsoir.. C’est gentil d’accepter un rendez-vous aussi tardif. Quoique, je n’ai pas vraiment le choix. »

Il esquisse un petit sourire d'apparat, poli et courtois.

Ne vous en faites pas pour ça, miss Szabó. Je n'aimerais pas avoir rendez-vous avec un tas de cendre.

Il glousse à sa propre blague, puis reprend le visage sérieux du thérapeute.

Vous n'êtes pas la seule avec cette… affliction, si je puis me permettre. Donc vraiment: rien de grave.

Il se redresse sur le bord de son siège, lui adresse un sourire destiné à la rassurer (il sent sa nervosité comme un parfum sur sa peau), l'observe avec des yeux nouveaux.

Je vais vous expliquer ma manière de procéder en tant que psychiatre mais d'abord, vous devez me dire ce que vous attendez de nos rendez-vous mais aussi ce de quoi vous êtes confortable pour parler. Bien entendu, tout ce que vous direz restera entre nous, miss Szabó.
Revenir en haut Aller en bas
Elvira Szabó
poisoned soul + drink from the cup of life
avatar
poisoned soul
√ Messages : 1180
√ Date d'inscription : 05/04/2015

MessageSujet: Re: Don't hide the madness || feat. Lipót & Elvira Dim 26 Avr - 13:39



Don't hide the madness
    ft. Lipót & Elvira

   
Ne vous en faites pas pour ça, miss Szabó. Je n'aimerais pas avoir rendez-vous avec un tas de cendre. ” Elle-même pouffe de rire, réellement amusée par la blague. C’est un tel soulagement de ne pas avoir à camoufler sa réelle identité, pour une fois. Certes, elle a quelques amis avec qui elle peut être elle-même, mais de manière générale, elle se fond sous le masque humain qu’elle arbore face à tous, et malgré ses siècles de pratique, il est toujours agaçant de devoir contrôler ce qu’on peut dire ou faire. Ici, elle n’a pas de barrière, elle peut être elle-même. Pour une fois. “ Vous n'êtes pas la seule avec cette… affliction, si je puis me permettre. Donc vraiment: rien de grave. ” Elle hausse un sourcil, passablement intriguée par l’information nouvelle. Elle avait toujours cru qu’elle était une vampire « à part ». L’état dépressif qui l’avait assaillie durant la majorité de son existence n’était pas une chose rare pour ses semblables, mais elle s’imaginait mal un vampire en consultation psychiatrique. Elle croyait réellement être une exception, il faut croire qu’elle s’était trompée.

Je vais vous expliquer ma manière de procéder en tant que psychiatre mais d'abord, vous devez me dire ce que vous attendez de nos rendez-vous mais aussi ce de quoi vous êtes confortable pour parler. Bien entendu, tout ce que vous direz restera entre nous, miss Szabó. ” Elle hoche la tête, puis les épaules. En effet, qu’attend-elle de ce rendez-vous? C’est davantage l’impulsion qui l’a poussée à prendre rendez-vous, et non une réflexion poussée. Maladroitement, observant ses mains nerveuses qui s’affairent à gratter ses cuisses, elle tente de mettre de l’ordre dans ses idées. « J’ai parfois l’impression… de ne pas vivre comme je le devrais? Je suis pleine de contradictions, comme si je n’arrivais pas à tout à fait assumer qui je suis. Ou ce que je suis. » Elle lève le regard vers le psychiatre, évitant légèrement son regard. « J’ai envie de faire la paix, avec tout cela. Mais j’ignore comment m’y prendre… d’où la raison de ma visite. » Elle a presque envie de croiser les doigts, pour qu’il exauce son souhait : réussir à se retrouver. Évidemment, elle ne le fait pas, parfaitement immobile maintenant que ses gratouillements ont cessés.

_________________

I'm radioactive
I'm waking up to ash and dust, I wipe my brow and I sweat my rust. I'm breathing in the chemicals. I'm breaking in, shaping up, then checking out on the prison bus. This is it, the apocalypse. I'm waking up, I feel it in my bones enough to make my systems blow. Welcome to the new age, to the new age...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
poisoned soul

MessageSujet: Re: Don't hide the madness || feat. Lipót & Elvira

Revenir en haut Aller en bas

Don't hide the madness || feat. Lipót & Elvira

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Madness is not state of mind... Madness is a place... Let's go there... Shall We ?
» Le tatouage de hide
» [un peu urgent]Besoin d'info/Anecdote sur hide
» Les guitares de hide - Modèles, Prix, Sites
» Photos de Hide

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
POISONED SOUL :: Centre historique-