Il ne faut pas oublier de laisser un petit commentaire sur prd et bazzart.
Merci de privilégier les inscriptions masculines.

Partagez|

You must be frightened [Elspeth]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Invité
Invité
poisoned soul

MessageSujet: You must be frightened [Elspeth] Dim 12 Avr - 19:31


  Elspeth Storset & William Anders

You must be, frightened

 


William inspira profondément avant de refermer son livre à la couverture encore bien trop poussiéreuse. Il l'avait fini avec un peu trop de passion et il regarda les rayons de soleil qui traçait une ligne si légère sur le sol. Il respira le parfum du feu qui ouvrait les fleurs, écouta les rires des humains au loin. Le brun approcha sa main de cette douce chaleur qu'il ne pourrait plus jamais toucher et cette dernière se marbra de croutes rouge en quelques secondes. Il l'enleva, brulé et ouvrit à la volé un nouveau livre. Il voulait revoir le soleil. Il voulait à nouveau sortir en pleine journée et pourquoi pas se mêler aux humaines, venir transformer leurs vies si tranquilles. Mais cette maudite malédiction le maintenait enfermé durant toute la journée. Si durant sa vie humaine, William était un animal nocturne, il rêvait pourtant de sentir à nouveau les caresses du soleil. Alors il cherchait cette magie qui envahissait le monde et ses doigts firent tourner les pages du livre qu'il tenait à une vitesse qui manqua les déchirer. Son portable vibra au même moment et, alors qu'il allait l'envoyer voler à l'autre bout de la pièce, les mots firent se redresser les commissures de ses lèvres. parfait. Vraiment parfait. Il n'y avait pas d'autre terme pour la bonne nouvelle qui venait de lui parvenir.

Remplissant un verre de sang, il se laissa aller à un bain, réfléchissant au message qu'il allait envoyer. Le vampire avait le nom, le prénom et le numéro d'une jeune demoiselle sur qui les soupçons s'étaient portés. Il devait la rencontrer. Son envie de les voir enfin de ses propres yeux devenait presque obsessionnelle. Il se laissa aller quelques minutes qui se transformèrent en heures à la caresse de l'eau. L'après midi était déjà bien entamée quand enfin il se décida. Il devait savoir, il devait la rencontrer, lui parler, la toucher, la mettre dans son camps. C'était un animal sauvage qu'il devrait séduire. Le brun n'avait que très peu d'information sur la personnalité de la demoiselle. Les échos des légendes, les échos de son ennemie mais rien d'autre que des paroles rapportées par d'autre et qui avait tôt fait de tout transformer. Si les légendes étaient réelles, il se baladerait sous les feux du soleil en se contentant de devenir un boule disco.

Spoiler:
 

Il appuya sur la touche d'envoi sans vraiment relire ses mots et sortie de l'eau. Il choisit avec application ses vêtements, regardant patiemment l'horloge dont les aiguilles prenaient un malin plaisir à étirer leur durée. William n'en pouvait plus d'attendre. Enfin, enfin seulement il allait en rencontrer une. Si les fabulations de cette femme qui rêvait de se pavaner à son bras étaient réelles, il allait enfin connaitre une sorcière.

A 20 heure précise, alors que le soleil s'était couché avec une flegme de l'astre qui n'a que trop vécu, le brun entra dans sa voiture de sport italienne et prit la direction du bar. A 10 il était arrivé et il commanda un whisky double pour concerver les apparences. Lui qui avait toujours aimé le whisky ne trouvait plus aucunes saveurs à l'alcool mais ne rien boire était bien trop suspect. Une sorcière aurait directement compris et il ne voulait surtout pas lui faire peur, bien au contraire. Elle était comme une créature de zoo qu'il découvrait avec l'application d'un scientifique. Il devait la mettre dans sa poche. Il devait l'obliger à chercher des solutions, à lui permettre de sortir. De vivre avec ses humains qui n'étaient que de mignonnes petites fourmis qu'il se plaisait à regarder.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
poisoned soul

MessageSujet: Re: You must be frightened [Elspeth] Dim 12 Avr - 21:00



You must
be fightened.

ft. William Anders & Elspeth Storset.

Cela faisait depuis 11 heure 30 de ce matin, dès qu'elle avait reçu le message, qu'elle se demandait qui était cette personne et ce qu'elle voulait d'elle. Au début, elle avait pensé que ça concernait une de ces enquêtes en cours, un quelconque témoin qui avait des informations, mais comme le message était tourné, surtout le : « mes questions pourraient doublement vous intéresser qu'elles vous concernent directement » prouvait que ça ne pouvait pas être un témoin. Mais qui ? Et comment connaissait-il / elle son nom et son numéro? Dès qu'elle fut à la maison, elle alla promener sa chienne, Misty, un Berger Allemand âgée de 4 mois, qui faisait sa joie. Sa balade lui changea les idées quelques temps et oublia un court instant ce mystérieux message. De retour à la maison, elle remplit la gamelle de pâté à Misty, qui se rua dessus comme si elle n'avait pas mangé depuis une semaine. Elspeth, elle, se déshabilla, dévoilant sa peau blanche, presque pâle et très douce et fila se doucher. Ce petit moment lui fit du bien. En sortant, elle enroula une serviette de bain autour de sa poitrine et de sa taille et alla se servir un verre de vin rouge. Elle se dirigea ensuite vers le balcon, sortit, et s'alluma une cigarette. Tout en contemplant le soleil couchant, elle repensa au message. Elle luttait intérieurement avec elle-même: il y avait une part d'elle qui voulait rester rester à la maison, dans son confort, en sécurité, et un autre côté qui voulait aller à la rencontre de cet inconnu. Elle regarda l'heure. 20 heure 15 . Et elle prit sa décision. Elle ira à sa rencontre. Tant pis si elle sera en retard, il aura qu'à attendre ou mentira. Ce n'était pas son problème. Elle finit son verre de vin et alla s'habiller. Pour l'occasion, elle mit un simple jeans, un pull blanc avec un décolleté en V, se maquilla légèrement, juste un trait d'eye-liner, laissa ses cheveux tomber sur ses épaules et se mit une touche d'Alien, de Thierry Mugler au creux du cou. Avant de sortir, elle caressa la tête de sa chienne, et, par précaution, on ne sait jamais, accrocha son holster à s ceinture et y rangea son Colt 9 mm. On n'est jamais assez prudent. Elle enfila ses rangers, son perfecto, qui recouvrait, bien évidemment, son arme, et sortit.

Arrivée dans le centre historique, elle galéra à trouver une place de parc. Tout était pleins, les gens marchaient partout, les trottoirs étaient déjà bondés, ... Et elle ne supportait pas ça. Elle trouva enfin une place, et gara sa BMW 750. Elle regarda l'heure, il était déjà 20 heure 45. Etant déjà en retard d'un quart d'heure, elle ne se pressa pas  pour aller au Yellow Zebra Bar. Un coin qu'elle connaissait. Arrivée au bar, elle y entra et remarqua qu'il y avait déjà quelques personnes, certaines assises aux tables et quelques-unes au bar. Elle inspecta la foule du regard, essayant de trouver son correspondant secret, mais ne reconnut personne. Elle se dirigea alors vers le bar. Tant pis pour lui, c'était lui qui voulait lui parler, il avait qu'à venir vers elle, surtout qu'Elspeth n'avait aucune idée à quoi il ressemblait. Elle s'assit sur un tabouret de bar à côté d'un beau jeune homme brun {héhé} et s'accouda et se commanda à boire. Une bière s'il-vous-plaît.Une fois que le serveur la servit, elle lui murmura un merci et pivota sur elle-même, regardant de part et d'autre de la salle.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
poisoned soul

MessageSujet: Re: You must be frightened [Elspeth] Lun 13 Avr - 12:14


  Elspeth Storset & William Anders

You must be    frightened

 



Avec le temps, William avait apprit à devenir patient. Le garçon autrefois si impulsif avait laissé la place à l'homme qu'il était aujourd'hui, sirotant lentement son whisky en ne lâchant pas de yeux la porte qui allait s'ouvrir d'un instant à l'autre sur le corps de la jeune sorcière qu'il avait invité. Il ne voulait pas la blesser ou la brusquer. pour une fois, il voulait même se montrer galant jeune homme, ressortant du placard la galanterie qu'il avait apprit alors si jeune. Elspeth pouvait lui apprendre tant de chose qu'il ne devait la perdre de vue.

Son corps se détendit à l'instant même où il la vit entrer et il replongea dans son verre alors qu'elle s'asseyait, si proche de lui qu'il aurait pu l'enfleurer en bougeant de quelques millimètre sur son tabouret. William inspira, regarda le serveur apporter sa bière à la jeune femme et la détailla du coin de l’œil. Elle était belle, d'une beauté qui respirait la pureté. Le vampire ferma durant une seconde qui lui sembla une éternité ses yeux, écoutant les battements de cœur de la demoiselle et le bruit des tissus qu'elle portait alors qu'elle se retournait. Il sentit dans sa respiration qu'elle cherchait quelqu'un, sans aucun doute lui. Trempant une dernière fois ses lèvres dans son verre, il laissa ses lèvres s'armer d'un doux sourire et se tourna dans sa direction.

Mademoiselle Storset ? demanda-t-il, un sourire doux aux lèvres, pas trop charmeur pour une première approche. William Anders, c'est moi qui vous ai donné rendez-vous ici ce soir. Il la regarda quelques secondes de plus, cherchant une réaction négative de sa part. S'assurant qu'il avait son attention, il continua, entrant directement dans le vif du sujet. Je sais que mon entrée en matière sort un peu des convention mais je peux vous en apprendre d'avantage sur les corps. Ils portaient tous des marques étranges à ce qu'on m'a dit ? 

Le jeune homme la regardait droit dans les yeux, sans pour autant chercher à utiliser son pouvoir. Mais il savait bien que ses prunelles savaient lui ouvrir les portes de bien des coeurs et c'était l'unique raison de sa visite. Il pouvait bien vendre ses semblables que cela ne l'aurait pas dérangé. Des sagouins incapables de faire disparaitre les corps derrière eux ne méritaient pas de vivre. Ils mettaient leur monde en danger. Les humains, bien que beaucoup plus faibles que les créatures ne devaient être sous estimé. Ils étaient trop nombreux pour être laissé de côté et la simple présence des chasseurs dans leurs rangs expliquait qu'ils ne devaient être oublié. Mais pour l'heure, William s’intéressait à ce plan fou qui avait eu le temps de germer dans ses pensées. Une sorcière en était la clef et Elspeth remplirait à merveille ce rôle.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
poisoned soul

MessageSujet: Re: You must be frightened [Elspeth] Lun 13 Avr - 16:20



You must
be fightened.

ft. William Anders & Elspeth Storset.

Elspeth eut un petit sursaut. Elle ne s’attendait pas que le beau jeune homme assis à côté d’elle avec un verre de whisky puisse être William Anders, son mystérieux inconnu. Elle resta bouche bée quelques secondes puis revint à elle. Elle se tourna lentement vers lui, but une gorgée de sa bière et le regarda droit dans les yeux, essayant de pénétrer dans son âme. « Elspeth Storset. Mais ça je crois que vous le savez déjà. Enchantée ». Elle avait utilisé un ton sec. Elle lui sourit quand même, mais très faiblement et tenta de le cerner. Toutes sortes de questions se faufilaient dans sa tête. Qui était-il exactement ? Comment me connaît-il ? Comment a-t-il eu mon numéro ? Sait-il vraiment qui je suis ? Elle balaya d’un revers de main ses pensées, tout en continuant de le regarder. Il la fascinait. Il y avait aussi quelque chose. Quelque chose qui la mettait mal à l’aise, mais elle n’arrivait pas à mettre le doigt dessus. Elle palpa discrètement, par simple reflexe, sa ceinture. Le contact du métal sur la paume de sa main lui procura une sensation d’être en sécurité. Fallait juste qu’elle réussisse à rester maître d’elle-même. Elspeth s’étrangla quand William lui expliqua la raison de sa venue ici. Quel culot ! Et comment pouvait-il savoir pour les marques ? Elle n’était au courant d’aucune fuite par les médias, peut-être un collègue ? Mais lequel … fallait qu’elle enquête de son côté pour savoir qui était la « taupe ». Ce qu’elle était sûre, c’est qu’il n’était pas policier. Elle ne l’avait jamais vu au commissariat et il n’y avait pas eu de nouveaux depuis longtemps. Elle se mit à réfléchir. Elle n’avait pas le droit de parler, de surcroît à un inconnu, de ses enquêtes en cours,  pour ne pas la compromettre. Mais, si en même temps, il pouvait les aider ? Elle se trouva en plein dilemme. Rien qu’une petite bourde, et elle en aura certainement déjà trop dit. Fallait qu’elle pèse ses mots si elle voulait en savoir plus.  Elle rebut une gorgée de sa bière, qui était devenue tiède. Elle grimaça. « Hum … tout d’abord, je voudrais savoir comment vous avez eu mon numéro ? Et aussi comment vous avez su que c’était moi que vous attendiez ». Elle fit une pause. « Peut-être qu’après je vous répondrais ».

Elle finit sa bière d’une seule traite, de toute façon elle était dégueulasse. Elle se leva. « Je vous prie de m’excuser ». Et elle partit aux toilettes. Elle avait besoin d’être un peu au calme. Elle avait besoin de réfléchir. Qui était exactement William ? Tout ce qu’elle savait, c’est qu’il lui faisait un effet bizarre. Et le ton de sa voix … et ses yeux. Mon dieu. Fallait vraiment qu’elle se ressaisisse. Et vite. Elle s’aspergea le visage d’eau froide pour revenir sur terre. Elle se refit une petite mise en beauté et remit une petite touche de parfum. Elle se regarda dans la glace, pensive. Elle retourna ensuite à sa place, heureusement inoccupée. Elle se tourna momentanément vers le serveur. « Une autre bière s’il-vous-plaît ».  Elle se tourna vers William, sortit un paquet de cigarettes de sa poche – oui on pouvait encore fumer dans cette établissement, encore heureux – et s’en alluma une. Sans lui en proposer. Elle le regarda dans les yeux. « Je vous écoute ». Elle avait utilisé une voix plus douce que celle de tout à l'heure.
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
poisoned soul

MessageSujet: Re: You must be frightened [Elspeth] Lun 13 Avr - 18:25


Elspeth Storset & William Anders

You must be frightened




Hum. Un rien méfiante la demoiselle. William gardait pourtant sur ses lèvres son sourire, évitant de le rendre trop charmeur. Son ton était sec et le vampire savait qu'il ne devait pas trop forcer. Elle était humaine mais par-dessus tout elle était sorcière. Il ne pouvait se permettre de la perdre alors qu'elle était là, à quelques centimètres d'elle. C'était un gros poisson qu'il devait faire glisser dans ses filets mais l'enjeu en valait largement la difficulté. Il la regardait droit dans les yeux, essayant de sentir une garde qui se baisse et des prunelles qui se perdent dans les siennes

Il écouta toutes ses interrogations, son visage ne perdant à aucun instant de sa superbe. Il porta son verre à ses lèvres alors qu'elle lui demandait comme il avait eu son numéro et William termina d'une traite le whisky. Que le goût ambré de ce dernier lui manquait. La cendre n'avait aucune saveur mais il fallait conserver les apparences. Dans les légendes, les vampires étaient incapables de s'alimenter. Elspeth ne savait pour l'instant qu'il ne sortait que la nuit tombée.

Le brun allait répondre mais il préféra l’excuser quand elle lui demandait. Commandant un nouveau verre, il se contenta de lever les yeux au ciel lorsqu'il le serveur lui fit une blague salace sur la beauté si pure de la jeune femme avec qui il buvait. Ce dernier ne pouvait savoir à quel point bon nombres de choses dépendaient de cet entretien. William eu un petit sourire moqueur à la pensée qui lui vient en parlant d’entretien mais il la garda pour lui, attendant bien sagement que les battements du cœur de la sorcière dans les toilettes proches ralentissent, la laissant prête à l'écouter. Il pouvait jouer, grandement jouer avec ce petit cœur qui s’accélérait quand elle croisait son regard.

Daniella Kovacs. Une de vos connaissances, une des miennes aussi. Elle m'a dit que je pourrais vous parler, que je pourrais vous aider. L'une... L'une des victimes étaient l'une de mes plus poches amies. Cette affaire me tient à cœur, je suis désolé de vous importuner si c'est le cas.

Jouer la carte de l'homme fragile était si facile. Et bon nombre de femmes rêvaient un homme fort qui gardait cette part de douceur enfantine au plus profond de leur âme. Les yeux sont les portes de cette dernière et dans les prunelles du vampire s'était installée une détresse profonde. Son sourire avait disparu alors que l’ombre des souvenirs flottait dans son regard et qu’il détourna ses yeux de la sorcière, comme s’ils étaient trop durs à supporter. Il savait des noms des victimes et il pouvait se servir de toutes les petites informations qu'il avait glanées pour l'aider à élucider ce mystère. Vampire et loups qui chassent sur le même territoire, les humains ne sauraient trouver. Et elle, malgré son statut de sorcière, pouvait ne pas savoir pour les créatures qui hantaient ses nuits. William était un tendre ami qui voulait sauver d'autre vie. Rien d'autre qu'un gentil garçon. Jouant sur la carte de la pitié.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
poisoned soul

MessageSujet: Re: You must be frightened [Elspeth] Lun 13 Avr - 21:02



You must
be fightened.

ft. William Anders & Elspeth Storset.

Elspeth l’écouta attentivement.  Daniella Kovacs. Ce nom lui disait vaguement quelque chose. Elle se détourna de William pour réfléchir. Pour fouiller dans sa mémoire. C’était qui déjà celle-là ? En tout cas, ce qui était sûr, c’est que si elles étaient amies, c’était fini. Mais non. Ça ne pouvait pas être une de ses amies, elle s’en rappellerait quand même.  Elle n’avait quand même pas perdu la mémoire en quelques secondes non plus. Elle jura intérieurement. Elle but une gorgée de bière pour la peine et se ralluma une cigarette. Le stress.

Ha, elle se souvint de cette Daniella. Cette sale petite peste. Ce n’était pas une de ses amies. Encore heureux. Elle ne pouvait pas la voir et c’était apparemment réciproque. Tout ce qu’elle savait de Daniella c’était qu’elle allait coucher à droite à gauche et qu’elle s’en vantait en plus. Elle devrait se faire payer. Elle serait riche au moins. « Hum … je vois. Tu as donc couché avec cette cher Daniella ou je me trompe ? ». Elle voulait le mettre mal à l’aise. Elle n’attendait pas non plus une réponse. C’était juste pour le déstabilisé et lui faire comprendre qu’elle l’avait cerné. C’est ce qu’elle pensait en tout cas.  Elle avait aussi passé au tutoiement car ils étaient les deux jeunes, il avait l’air juste un tout petit plus âgé qu’elle et que le vouvoiement la dérangeait. Elle était aussi curieuse de savoir comment il réagirait à ça. « Je verrai pas pourquoi elle t’as dit ça. Elle t’a bien eu ! Elle ne peut pas me voir et je ne sais même pas comment elle a eu mon numéro ». Une petite lumière se fit dans sa tête. Et si … Et si c’était plutôt elle qui s’était fait avoir. Et si Daniella s’entendait bien avec William et qu’ils avaient monté un coup ensemble ? Pour l’humilier, la ridiculiser. Ou alors. Encore pire. William était un tueur en série et elle la victime. Elle se voyait déjà enfermée dans une cave, attachée au mur sur une crois, un bandeau sur les yeux, en train de se faire violer et torturé, en suppliant qu’il la tue. Elle déglutit et se mit à transpirer. Heureusement, ça ne se voyait pas. Elle tenta de reprendre ses esprits et fini cul-sec sa bière. Tant pis, elle passera pour une alcoolique. Elle était tellement ailleurs qu’elle avait oublié qu’elle avait pris son arme avec. Elle se recommanda à boire. Cette fois-ci elle prit aussi un whisky. Elle avait besoin de quelque chose de fort. Heureusement pour elle, elle supportait encore assez bien l’alcool. Elle prit son temps pour lui répondre.

« Toutes mes condoléances  pour ton amie ». Elle était sincère quand elle lui disait ça, ayant elle-même perdu ses parents à cause d’une certaine créature – elle ne savait pas encore par laquelle – elle pouvait compatir à sa perte. « Malheureusement il faut s’adresser au directeur de l’enquête. Je ne suis qu’une enquêtrice. Il faut voir ça avec lui ». Elle réfléchit un instant. Surtout qu’il avait dit qu’il avait des indices tout à l’heure, et elle aimerait bien savoir de quoi il s’agissait. « Mais si tu veux, je peux essayer de voir si je peux faire quelque chose … ». Puis elle laça, faisant semblant de rien. « Oui il y avait des marques. Non visibles à l’œil nu. Ensuite, dépend tout de ce que vous entendez par étrange ». Elle refinit son verre cul-sec et en recommanda un, alors qu'il n'était que 21 heure 30.
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
poisoned soul

MessageSujet: Re: You must be frightened [Elspeth] Mar 14 Avr - 8:33


 Elspeth Storset & William Anders

You must be    frightened

 



William manqua recracher son verre complet sur la table alors qu'elle lui énonça cette simple vérité. Mais sur son visage, rien d'autre qu'une profonde stupeur s'était affichée. Coucher avec elle ? Mais bien sur que non. La vérité était tout autre. Daniella avait mit ses petites mains dans des affaires un peu trop louche et s'était offert au corps du brun pour que ce dernier la protège. Si elle ne savait la vérité sur la race du vampire, il était bien certain qu'elle avait de nombreux doutes quand à ses mensonges permanent.

Toujours était-il qu'il fit comme si de rien n'était, ne répondant pas à la question qu'il savait purement rhétorique, se contentant d'afficher un regard interrogatif et innocent. " Cette fille ne me tient pas vraiment à cœur tu sais. Elle couche avec l'un de mes proches et je la connais par son intermédiaire. " par contre, la sorcière allait se montrer un peu trop méfiante à partir de ce moment. pourquoi grand diable Daniella lui avait juré qu'elle était amie. L'envie de lui faire payer ses paroles s'inscrivit dans le sang du vampire mais il gardait son air triste de chien battu. L'une de ses amies était morte, il ne pouvait se permettre grands sourires charmeurs et accolades serrées.

Il l'écouta bien sagement, mordillant dans sa lèvre inférieure, pis lui coula un nouveau regard triste. William se maitrisait du mieux qu'il le pouvait, utiliser les années de manipulation qu'il avait connu en compagnie de sa soeur puis des femmes qui l'avaient toujours aidé à parvenir au sommet. Il but une gorgée de wisky, la regardant commander encore et encore. Si elle buvait, elle lui facilitait d'autant plus la tache. pas très prudent de sa part, il n'avait pas envie de se mettre à protéger une humaine, qu'elle soit sorcière ou non. Mais il devait veiller sur sa vie maintenant qu'il l'avait enfin rencontré.

" Des marques de crocs pas vrai ? Comme si de minuscules aiguilles avaient été enfoncées dans leurs chaires. Cou et cuisses ? Des marques animales aussi, comme si les corps avaient été déchiqueté par des chiens, en un peu trop gros. "

Il savait trop de détail. Elle allait le suspecter. Mais il s'aventurait sur la pente glissante du début de son plan. Si Elspeth le laissait l'approcher... il pourrait enfin réaliser ses rêves. Si seulement elle ne prenait pas peur.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
poisoned soul

MessageSujet: Re: You must be frightened [Elspeth] Mar 14 Avr - 9:21



You must
be fightened.

ft. William Anders & Elspeth Storset.

Elspeth savait pertinemment que quelque chose clochait chez William. Et comment diable connaissait-il tous ces détails ? Elle prit soudainement peur. C’était lui. Elle devait être devant le tueur tant recherché. Mais lequel ? Elle se commanda un coca-cola. Elle avait beau supporter l’alcool, ça ne faisait jamais bon ménage avec ses réflexions. Et elle devait rester maître de sa situation. Elle murmura un simple « Hum, c’est cela », rempli de sous-entendus, concernant sa remarque sur Daniella. « Tu parles de ton jumeau maléfique ? ». Elle devenait méchante. C’était sa réaction face à une situation qu’elle n’arrivait pas à contrôler totalement et elle détestait ça.

Voyant son air de chien battu elle failli éclater de rire. Mon dieu. Il aurait dû faire comédien. Rien qu’à sa façon de la regarder avec cet air elle avait deviné qu’il ne disait pas que la vérité. C’était un mélange entre vérité et mensonge. Mais elle décida de rentrer dans son jeu. Elle voulait en apprendre plus. Elle devait certainement avoir un côté maso pour rester assise là tranquillement à l’écouter lui mentir ouvertement et vouloir en savoir plus. « Toutes mes condoléances en tout cas. Pour votre amie ». Elle but une gorgée de son sac. Que ça passait bien. Elle l’observa droit dans les yeux, voir sa réaction. Puis, elle eut une idée. Elle voulait essayer de le percer à jour. « J’ai deux propositions à te faire », elle tira sur sa cigarette, « la première est que tu retournes coucher avec Daniella, ou avec qui que ce soit d’autre, qui pourra te donné des informations. Ça ne sera pas moi, sache-le » puis elle ajouta « ou comment je te l’ai dit tout à l’heure, il faut voir ça avec mon chef. Si tu y tiens vraiment on se donne rendez-vous demain vers 10 heure au commissariat ». Elle le regarda en souriant. Elle avait hâte qu’il réponde. Rien que pour voir sa réaction. Concernant ce qu’il venait de dire, sur les détails des cadavres, elle ne fit aucun commentaire et ne laissa rien paraître. Elle n’allait pas lui faire cette joie. Plusieurs idées flottaient déjà dans sa tête et elle essayait de savoir laquelle était la bonne.

« C’est à toi de choisir maintenant ». Elle finit son verre de coca, écrasa sa cigarette dans le cendrier et se leva. Elle regarda un moment William, mémorisant son visage, ses traits. Il avait quelque chose de malsain et de doux en même temps. « Bon, il se fait tard. Ravie d’avoir fait ta connaissance William. Quoique tu choisisses, tu as mon numéro ». Elle lui fit un de ses plus beaux sourires. « Bonne fin de soirée ». Elle se dirigea lentement vers la porte, attendant une réaction de sa part. Confirmant ou non son idée.

 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
poisoned soul

MessageSujet: Re: You must be frightened [Elspeth] Mar 14 Avr - 10:23


 Elspeth Storset & William Anders

You must be    frightened

 



Wo wo wo ! Il perdait le contrôle là, il devait rêver ou elle se glissait entre les mailles du filet qu'il avait cru s'entourer un peu plus autour de son corps. William gardait le contrôle sur son visage mais, à l'instant même où elle se leva, ses dents se serrèrent imperceptiblement. Il avait écouté sa tirade, sans mot dire, son regard toujours triste. Mais lorsqu'elle amorça un geste pour sortir, toute peine disparu de ses yeux. Ok. Très bien. Elle voulait jouer à ça, elle s'entrainait dans un jeu plus quand dangereux. Car si il la protégerait des autres, il ne la protègerait pas de lui même. Il était un vampire, pas un mignon caniche qui fait le beau quand on lui demande. Dans le vide qui lui servait de coeur bruissait un vent terriblement puissant.

Il se leva à son tour, payait rapidement pour ses verres et ceux de la jeune femme et la rattrapa par le bras à l'instant même où elle passait la porte. " Attend. Ne part pas. S'il te plait. Reste. " Son regard était tout ce qu'il y avait de plus honnête. Il ne laissait rien paraitre de ses pensées et seule l'envie qu'elle reste brillait. Son regard était comme perdu, son visage inquiet.

" Ok. Je t'ai mentit. Je ne t'ai pas fait venir pour les meurtres. Je... Tu ferrais mieux de partir enfaite. Je n'aurais pas du te faire venir. Je n'aurais pas du te dire tout ça. "

Il baissa les yeux, mordant dans sa lèvre inférieure comme un enfant prit en faute. Elle devait le croire, il voulait sa confiance, pas la briser pour qu'elle obéisse. Mais s'il devait le faire alors tant pis. William savait qu'il était prêt à tout pour parvenir à ce but fou qu'il s'était fixé. Elspeth était la clef de ce plan alors, qu'elle le veuille ou non, elle le serait. Même s'il la préférait consentante. Mais pour l'heure, son air triste d'acteur s'était transformé en un bien plus réelle. Elle devait rester avec lui. Le vampire ne devait se faire envelopper par ses émotions, réussir à rester aussi glacial que si le plan n'avait eu de telles répercussions sur sa vie.

" Je suis désolé, je n'aurais pas dut t'envoyer ce message. "

Si elle faisait ce qu'il lui demandait, si elle passait le pas de cette porte, William risquait bien plus gros qu'il n'aurait jamais pensé. Il se laissait envahir par les sentiments, par son rêve qu'il pouvait presque toucher et il perdait le contrôle pour le première fois de tous ses mensonges. Non. Il était un Anders, un homme manipulateur. Il ne se laisserait pas détruire par des sentiments qu'en tant que vampire il ne devait plus jamais ressentir. L'impatience, toutes ses conneries n'étaient que des balivernes bonnes pour les humains. Pas pour lui.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
poisoned soul

MessageSujet: Re: You must be frightened [Elspeth] Mar 14 Avr - 10:58



You must
be fightened.

ft. William Anders & Elspeth Storset.

Elspeth se sentit tirée en arrière. William venait de la rattraper au bras gauche. Elle avait gagné. En tout cas le début de la partie. Il venait de faire exactement ce qu’elle voulait qu’il fasse. Il ne fallait pas qu’elle le montre, mais elle jubilait intérieurement. Elle leva son bras droit en l’air, la paume de la main ouverte et simula une gifle. Elle ne voulait pas le faire. Juste le lui faire comprendre. « Ho, lâche-moi ! ». Son ton devint glacial. Elle arriva à se libérer et le regarda droit dans les yeux. « En quelle honneur je devrais rester ? ». Elle le considéra de la tête au pied. C’était un beau jeune homme, fallait se l’avouer, mais elle ne craquera pas facilement. « Tu m’as fait que mentir depuis le début. Explique-moi comment je te croirai à partir de maintenant ? ». Ah. Calme-toi Elspeth. Elle était en train de perdre pied et la rage prendre le dessus. Il fallait qu’elle inverse la situation.

« Et en plus, tu te contredis. Faudrait savoir. Tu veux que je reste ou que je parte ? ». Le ton de sa voix s’adoucit. Fallait qu’elle joue un rôle aussi. Qu’elle soit plus forte que lui. Elle prenait ça comme une compétition. Et en plus, elle était curieuse et voulait connaître la vraie raison de cette rencontre. Et puis, soudainement, sans rien dire, elle franchit la porte et se trouva dehors. Elle ne comptait pas partir. Mais elle ne le lui avait pas dit. Elle voulait toujours voir comment il réagirait. Elle était sortie tout simplement car elle ne supportait plus d’être à l’intérieur. Elle avait besoin de respirer un peu d’air frais, de rafraîchir ses idées. Elle s’appuya contre le mur, se ralluma une cigarette et regarda pendant quelques instant la lune. Puis, elle regarda la porte à côté d’elle qui était restée fermer et commença à réfléchir à William. Quel personnage étrange. Que lui voulait-il exactement ? Il avait dit que ça ne concernait pas les meurtres, mais quoi ? Et puis, il en savait beaucoup trop pour quelqu’un qui est en dehors de l’enquête. Elle ne savait pas quoi faire. Elle était tiraillée de deux côtés. Celle de la raison, qui lui disait de partir, de s’enfuir à toutes jambes ou de le maîtriser avec les techniques qu’elle avait apprises à l’école de police. Ou bien de rester. Ecouter ce qu’elle avait à dire et prendre sa décision ensuite. De toute façon, se dit-elle, elle pourrait très bien changer d’avis plus tard. Elle décida donc de finir tranquillement sa cigarette et de prendre encore l’air pendant 5 minutes. Si William ne la rattrapait d’ici-là, elle retournait dans le bar et ira de nouveau à sa rencontre. Elle s’excusera peut-être de son comportement. Peut-être. Mais elle n’était pas encore prête à la pardonner lui. Par contre elle lui fera bien comprendre qu’en effet, il n’aurait pas dû lui écrire.  
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
poisoned soul

MessageSujet: Re: You must be frightened [Elspeth] Mar 14 Avr - 15:54


 Elspeth Storset & William Anders

You must be    frightened

 



Il la regarda fixement alors qu'elle levait sa paume, son regard, l'espace d'une seconde devenant aussi froid que la glace. Qu'elle le frappe et elle risquait très très gros, plus encore que si elle s'était retrouvé face au plus sanguinaire des vampires. William ne se laisserait pas marcher sur les pieds, encore moins par une femme. Il avait gardé les restes de son éducation, où, malgré la puissance de sa sœur, ses dernières n'avaient aucune importance.

La sorcière partie et il grogna légèrement, trop bas pour que les stupides humains puissent l'entendre. Il avait perdu, elle s'était tirée... Et William n'aimait pas la défaite. Dans les toilettes des hommes, ses poings creusèrent un trou. La rage déformait ses traits, laissant des marques sombres tracer ses sillons dans son visage. Il mordit violemment dans son poignet pour faire disparaitre la rage, remplacée par la douleur. La plaie se referma immédiatement mais le vampire inspira un peu plus calmement.

Il commanda un nouveau whisky, sentant toujours la respiration de la jolie sorcière à l'extérieure. Tant qu'elle restait à proximité, il ne sortirait pas. William la voulait à ses côtés, mais il ne se trainerait pas à ses genoux pour autant. Il préférait encore la faire sombrer dans la plus profonde des paralysies que de se trainer à ses pieds comme le dernier des imbéciles. Il avait trop d'honneur, un honneur qui finirait peut être par le bouffer mais peut lui importait. Il n'était pas non plus près à tout. Mentir oui, trahir oui. Mais rompre avec son honneur d'Anders, jamais.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
poisoned soul

MessageSujet: Re: You must be frightened [Elspeth] Mar 14 Avr - 17:20



You must
be fightened.

ft. William Anders & Elspeth Storset.

La jeune fille écrasa sa cigarette, se recoiffa à la va vite et dirigea son regard vers la lune. Pendant un bref instant, elle repensa à ses parents et surtout à son frère. Il lui manquait terriblement. Depuis le jour de sa mort, il y avait un grand bide dans son cœur, qu’elle n’arrivait plus à combler. Elle dirigea ensuite son regard vers la porte. Les gens y entraient et sortaient à leur guise. Elspeth avait besoin d’un autre remontant. Tant pis si elle finirait à quatre pattes. De toute façon le lendemain elle avait congé et ça faisait longtemps que la jolie jeune femme n’était plus sortie s’amuser, se mélanger avec les humains. Elle préférait quand même être seule, ou alors en petit comité. Des fois elle se demandait si elle ne serait pas agoraphobe. C’était une possibilité. Mais à l’instant présent, elle avait surtout besoin d’un autre verre. Elle prit une grande inspiration, profita une dernière fois de la fraîcheur de l’air sur son visage et rentra dans le bar.

Elspeth regarda autour d’elle, un peu mal à l’aise. Ce n’était pas du tout sa tasse de thé ces endroits. Elle préférait le silence des bibliothèques ou le calme du bord du lac. Elle se voyait être chez elle, tranquille, caressant sa chienne, couchée dans son lit. Mais elle était là et ne voulait pas faire marche arrière. Fallait qu’elle prenne le dessus sur son malaise et qu’elle s’amuse. Un jeune charmant s’arrêta à sa autour et lui demanda ce qu’elle voulait voir. Elle n’allait pas refuser une offre si généreuse et lui commanda un whisky. Le charmant blondinet partit en direction du bar et Elspeth l’attendit là où elle était, tripotant sa bague. Quand il revint avec son verre, elle le remercia et discuta un petit quart d’heure avec lui. Puis il partit rejoindre son groupe d’amis. Il lui avait demandé de les rejoindre mais elle avait décliné l’offre. Elle avait autre chose en tête. Bizarrement ou non, elle n’avait rien senti d’étrange, c’était certainement un humain. Pas comme l’autre, William. Tiens, elle l’avait presque oublié celui-là et le pire, c’est que c’était surtout à cause de lui qu’elle était revenue. Elle voulait en savoir plus. Elle avait tout de suite senti qu’il y avait quelque chose de pas net, et le fait qu’il lui ait menti de A à Z le prouvait bien. La jeune fille avait gagné la première partie mais avait perdu la deuxième, mais elle ne se laissa pas démonter pour autant. Son verre à la main elle alla reprendre sa place d’avant, celle à côté de William. « Bon. Je t’écoute. Pourquoi tu m’as fait venir ici ? Et cette fois je ne veux que la vérité ». Elle avait utilisé un ton de voix glacial. Elle n'acceptait pas de se faire avoir comme il avait réussi à le faire. Et tant pis si elle passait pour une garce ou autre.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
poisoned soul

MessageSujet: Re: You must be frightened [Elspeth] Mar 14 Avr - 21:04


 Elspeth Storset & William Anders

You must be    frightened

 



William était revenue à son verre, qu'il avait sifflé en quelques secondes sans en commander un autre. Il avait essayer de faire sa petite vie dans le bar, d’arrêter de jeter tant de regard à la jeune sorcière qui était revenue parmi les vivants. Il suivait des yeux les allées et venues, surveillant le moindre élément suspect. Il en devenait presque paranoïaque avec cette sorcière qui ne savait à quel point sa vie était fragile. Il ne voulait pas lui faire peur mais il avait surement raté son coup.

Rejoignant une groupe qui jouait aux fléchettes, il prit soin de paraitre cent pour cent humain, de ne pas succomber aux courbes voluptueuses d'une blonde qui s'approchait d'un peu trop près de lui tout en gardant un œil sur Elspeth et son nouveau compagnon de boisson. Jaloux, lui ? Mais tout à fait. Car la sorcière était bien moins sur la défensive qu'en compagnie du vampire alors qu'il ne voulait pas la blesser. Tout, mais certainement pas la blesser. Car si elle venait à perdre ses pouvoirs, elle lui serait inutile.

Finalement, la partie se termina sans trop de surprise sur la victoire du brun. Félicité de toute part, il se contenta d'un sourire faussement modeste avant de revenir à sa place, les fesses visées sur ce tabouret qui lui allait comme un gans. Elle n'avait pas bientôt fini de parler avec cet abrutis d'humain elle ? Un éclat rouge passa dans le regard du brun alors qu'il gardait difficilement ses crocs bien cachés sous ses lèvres. Il aurait pu trancher la gorge de cet abrutis en moins de quelques secondes mais il se serait mit en danger pour des balivernes. Elspeth allait lui revenir, il avait sentit qu'elle n'en avait pas fini de ses questions auxquelles il n'avait pas répondu.

« Bon. Je t’écoute. Pourquoi tu m’as fait venir ici ? Et cette fois je ne veux que la vérité »

Bingoo. Il avait gagné cette partie. Mais gagner une manche ne signifie pas gagner la guerre et il partait avec un sérieux désavantage sur la sorcière. Sa réputation était déjà devenue celle du petit con, un record de vitesse qu'il avait rarement battue. Sauf peut-être avec cette cruche avec laquelle il avait été claire, lui annonçant que la taille de sa poitrine seule l'avait fait venir jusqu'à elle. Mais c'était une autre époque, un autre lieu où les femmes étaient bien plus facile qu'ici. Il s'était prit une gifle d'ailleurs cette nuit là et le corps de la demoiselle s'était vu privé de vie alors qu'il l'avait mené jusqu'à ses sommets.

" Ok je t'ai mentit, tu l'as bien capté. Je vais jouer carte sur table, mais je ne suis pas sur que la vérité te plaise. " Il lui jeta un regard en coin, mordit dans l'olive du Martini qui avait remplacé le whisky et la marcha quelques secondes, attendant qu'elle parte en courant où qu'il capte toute son intension. " Oui j'ai couché avec Daniella et puisque je vois d'ici tes conclusions hâtives, oui, je suis un Don Juan. Mais il arrive parfois que les Don Juan soit prit à leur propre jeu. Daniella m'a parlé de toi, en des termes plus que négatifs. Elle m'a dit que tu enquêtais sur des meurtres étranges, alors je me suis servit de mes contacts pour récupérer des informations. Et puis, de fil en aiguille, à force de voir ton nom écrit partout, j'ai voulu te rencontrer. J'ai piqué ton numéro dans le téléphone de Danielle alors qu'elle dormait. J'ai hésité. Un long moment. Et j'ai craqué et t'ai envoyé le fameux message. pour ce qui est de mon amie morte, malheureusement, je ne t'ai pas mentit sur ce point. C'est bien le seul sur lequel j'aurais voulu te raconter des bobards. "

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
poisoned soul

MessageSujet: Re: You must be frightened [Elspeth] Mar 14 Avr - 21:50



You must
be fightened.

ft. William Anders & Elspeth Storset.

La demoiselle acquiesça. Elle avait vu juste dans son jeu. Il mentait comme un arracheur de dents. « T’as intérêt à jouer carte sur table. Et je préfère la vérité au gens qui essaient de me manipuler comme tu l’as fait ». Elspeth était parfaitement consciente qu’elle s’était comportée comme une personne soumise, sinon elle ne serait pas retournée auprès de William. Mais de temps en temps fallait lâcher prise et se montrer faible. En tout cas c’est ce qu’il fallait leur faire croire. Les hommes gobaient toujours ça. Ils aimaient avoir le pouvoir. Et de temps en temps fallait leur montrer qu’ils réussissaient à avoir ce qu’ils voulaient, pour le bien de leur fierté et de leur égo surdimensionné. Et ensuite, vlam, retourner la situation en sa faveur. Elle savait qu’elle était capable de le faire, elle avait déjà manipulé tellement de monde. Alors elle se montra docile, soumise. Elle était même prête à jouer la simple d’esprit. Tout ça pour contenter un homme.

Elle croisa les jambes et les bras et écouta son explication, buvant de temps en temps une gorgée de son whisky, gracieusement offert par le charmant jeune homme blond de tout à l’heure. Elle se dit qu’elle aurait été mieux en sa compagnie qu’en celle de William. Mais bon. C’est la vie et on ne choisit pas toujours ce qu’il se passe. Elle se concentra donc sur les paroles de William. C’était pour ça qu’elle était revenue. Elle avait vu juste pour Daniella. Elle le savait. C’était normal d’ailleurs, plus garce qu’elle ça n’existait pas. Mais pourquoi avait-il besoin de s’expliquer et de lui dire que c’était un Don Juan ? Elle n’en avait cure. Elle regarda furtivement le bel homme blond puis reporta son attention sur William. Et ça ne m’étonnait pas non plus de la part de Daniella de parler d’elle en négatif. Elle s’en foutait. Si elle devait  se soucier de tout e que les gens pensaient d’elle, elle pourra plus vivre pour elle mais pour les autres. Bon. Il lui avait apparemment dit la vérité mais sans répondre à sa vraie question. Elle était sûre qu’il faisait exprès de la faire tourner en rond. Il devait certainement jubiler et prendre plaisir à cette situation.

Elle descendit de sa chaise, mit discrètement son holster dans son sac à main et enleva sa veste qu’elle posa sur le dossier de la chaise. Il faisait une de ces chaleurs ici dedans. « Je reviens ». Et elle partit au toilette. Envie pressante. Elle regarda son reflet dans le miroir, ça va, elle n’était pas trop mal encore. Ça pourrait être pire. Elle descendit un peu son pull en décolleté en V, ce qui dévoila la naissance de ses seins. Elspeth retourna tranquillement s’asseoir et sourit à William. « Ok, faisons comme si c’était la vérité. J’ai une question pour toi, comment elle s’appelait ton amie ? » Elspeth savait très bien que William pouvait dire n’importe quel nom, ça passait assez souvent dans les journaux, comme rappels des meurtres. Mais elle voulait le tester. Voir si il disait bien la vérité. Elle ne lui fait pas remarquer qu’il n’avait pas répondu à la question, elle reviendra là-dessus plus tard, quand le temps sera venu.  

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
poisoned soul

MessageSujet: Re: You must be frightened [Elspeth] Mer 15 Avr - 8:49


 Elspeth Storset & William Anders

You must be    frightened

 



Les allées retours de la jeune sorcière commençaient sérieusement à mettre la patience du brun à rude épreuve. Il avait envie qu'elle finisse son petit manège et qu'elle céde. Il n'en demandait quand même pas beaucoup. Se plonger dans ses yeux et laisser l'oublie envahir son petit cœur d'humaine. Même si le jeu en valait la chandelle et qu'avec le temps, William avait apprit à faire taire l'impatience, il avait envie qu'elle soit sienne au plus vite. Il voulait se mettre au travail tout de suite, mais il ne pouvait rien faire tant qu'elle ne lui avait pas céder.

Elle lui revient, son décolleté plus prononcé et il lui envoya un sourire appréciateur. petite poitrine qui n'en demeurait pas moins agréable au regard. Mais en parfait gentleman, William ne zieuta pas une seule seconde entre ses seins alors qu'elle se rasseyait en face de lui et lui posa la question qu'il attendait depuis un moment. parce qu'il avait eu une relation avec cette humaine et qu'il y avait des témoins, ses propos prenaient tout leurs réalisme. Surtout que cette dernière avait été très clairement tué par un loup et non un vampire. Le brun ne se transformait pas en toutou assoiffé de sang dès que venait la nuit. Lui au moins ne puait pas l'animal.

" Katherina Donovan. Une petite blonde qui venait tout juste de terminer ses partiels du premier semestre. Elle... " Sa voix s'étrangla dans sa gorge alors que les souvenirs semblaient ressurgir dans son esprit. " Elle avait toute la vie devant elle... J'espère que vous retrouverez ce malade et que vous lui ferez payer. Cher. "

Ses paroles n'étaient que plus réelles qu'elles représentaient exactement ce qu'il aurait pu ressentir alors qu'il n'était qu'un humain et que la vie des autres n'était pas encore uniquement bonne à satisfaire ses petits plaisirs personnels. Il était déjà terriblement égoïste mais sa transformation et la compagnie de sa créatrice l'avait rendu plus terrible encore. Jusqu'à ce qu'il tue la brune trop possessive. Ses pensées s'envolèrent un instant jusqu'à l'autre femme trop possessive qui hantait maintenant sa vie. Finalement, il n'avait jamais sut s'entourer des bonnes demoiselles. Elspeth pourrait peut-être rompre cette casi malédiction. N'était-elle pas une sorcière blanche ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
poisoned soul

MessageSujet: Re: You must be frightened [Elspeth] Mer 15 Avr - 10:44



You must
be fightened.

ft. William Anders & Elspeth Storset.

En effet, Katherine Donovan était bel et bien  une victime, son nom s’était déjà retrouvé plusieurs fois dans les articles à sensations des journalistes peu scrupuleux. Elle avait été retrouvée sur un canot de sauvetage qui tanguait solitairement dans l’eau du lac. C’était un pêcheur qui l’avait aperçu et qui avait contacté la police. Eslpeth se revit pencher sa tête sur le canot. L’image qui se trouva devant elle était épouvantable. Il ne restait presque plus rien de Katherina, qui était une jeune jolie femme, qui avait encore toute la vie devant elle. Sa tête était quasiment détachée du cou de la jeune femme. Elle était retenue seulement par quelques bouts de peau et vaisseaux. Et elle était relevée. La jeune enquêtrice et ses collègues purent donc voir tout ce qui dépassait du cou et de la tête, qui était un jour relié ensemble. Une jeune recrue partit de la scène et alla vomir un peu plus. La pauvre jeune femme avait aussi été énuclée. Elspeth continua l’inspection du reste de son corps, qui était à peu près intact par rapport à la tête. La seul chose qu’elle put remarquer, c’était que un de ses seins avait été arraché et certainement emporté voir mangé. Ils ne le trouvèrent pas sur la plage. En plus de cela, la jeune blonde devait être là depuis quelques temps déjà. Son corps était en état de décomposition avancée malgré le froid et les mouches avaient déjà pondus dans tous les orifices possibles et imaginables que leur offrait le cadavre.

Elspeth but une longue gorgée pour faire passer ses souvenirs. Elle pouvait encore sentir l’odeur de putréfaction. Oui. Elle espérait qu’ils allaient retrouver le coupable et oui, ils allaient lui faire payer cher. En tout cas elle. Elle n’aurait aucune pitié. Comme le jour où elle retrouva le meurtrier de ses parents, elle ne lui donnera pas cher de sa vie. Elle n’était pas une tueuse mais il y a des situations des fois dans la vie qui font que … bah voilà, on sombre dans le côté obscur pendant quelques instants ou elle serait prête à payer un tueur à gages. Mais elle n’en était pas encore là. Elle pataugeait dans les deux enquêtes, ce que soit celles des cadavres découverts à Budapest et celle de ses parents. Elle se rendit compte qu’elle avait besoin de repos, de se vider la tête, de penser à autre chose. Son cœur se serra.

« Bon. Je commence à fatiguer ». Elle le regarda. Elle avait baissé les bras, elle avait perdu. Mais il se rattrapera. En ce moment elle en pouvait juste plus. Elle entendait que son lit l’appelait, elle n’allait pas forcément dormir mais juste se mettre sous la couette, un bon livre en main, ou alors se faire un bon bain chaud, pour nettoyer sa peau, un verre de vin rouge et bougies. Elle soupira à cette perspective. Elle était seule, pas besoin de sortir le grand jeu. « Alors maintenant dis-moi la vraie raison de pourquoi tu m’as fait finir ici ». Elle finit son verre et s’alluma une cigarette. La dernière de la soirée se promit-elle. « Je te donne 5 min. Si d’ici là tu ne m’as pas répondu, je pars. Et cette-fois pour de vrai. Je ne reviendrais pas.  Ça sera fini entre nous, même s’il n’y encore rien eu. Ce que tout voulais de moi tu ne l’obtiendras plus » Elle en avait marre de tourner en rond. Cette discussion ne menait à rien. Elle savait qu’elle n’aurait pas dû venir. Satané curiosité. Tant pis pour William s’il elle partait, il n’avait pas été franc depuis le début avec elle et là il continuait de fuir.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
poisoned soul

MessageSujet: Re: You must be frightened [Elspeth] Ven 17 Avr - 9:51


  Elspeth Storset & William Anders

You must be    frightened

 


Le vampire fixait la sorcière, sans prononcer la moindre parole, attendant qu'elle lui réponde. Il savait parfaitement ce à quoi elle devait penser. Katherina n'avait pas été le plus beau des cadavres. Il le savait à la perfection, l'ayant vu avant même que les policiers n'interviennent, attiré par l'odeur. Il n'avait pas touché à ce corps en charpie, se contentant de la fixer, sentant l'odeur qu'avait laissé derrière lui le loup. Il traquait l'animal depuis, avec certitude, sentant cette flagrance propre aux chiens de compagnie. Il lui ferait payer. Si Katherine n'était rien pour lui, rien d'autre qu'une conquête avec laquelle il aimait toucher les étoiles, elle lui appartenait. Et, en enfant capricieux, le vampire n'aimait pas partager ses jouets.

Il écouta alors les paroles de la demoiselle, sentant qu'il gagnait une nouvelle partie, celle de la patience. Elle avait craqué avant lui en lui demandant clairement pourquoi il était là. William plongea ses prunelles dans celles de sa vis à vis. "même s’il n’y encore rien eu." Comment ne pas avoir envie de rire face à telles paroles. Mais le brun avait eu des années pour s'exercer à ne jamais être trahit par son visage. Il ne montra rien de son amusement et lui répondit, quittant ses yeux et mordant légèrement dans sa lèvre inférieure

Je... Il leva quelques secondes les yeux, avant de les baiser. Je te l'ai dis. Voir ton nom partout à attiser ma curiosité. J'ai cherché et finalement. Je pensais que toi seule serait capable de m'aider à voir plus claire dans cette affaire. Et puis... Bon ok, je dois avouer que tu es plutôt charmante.

La sorcière était en effet bien belle, ce qui lui donnait encore plus envie de la pousser à lui faire confiance. Tout en se méfiant légèrement. Les sorcières pouvaient être dangereuses, même si elles avaient embrassé le bien. Et il ne fallait jamais sous estimer son adversaire sans risquer de s'en mordre les doigts.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
poisoned soul

MessageSujet: Re: You must be frightened [Elspeth] Ven 17 Avr - 19:40



You must
be fightened.

ft. William Anders & Elspeth Storset.

La jeune demoiselle brune se commanda à nouveau un verre de whisky. Cela lui faisait du bien de se laisser aller, de faire retomber la pression, se détendre. Elle sourit au serveur qui lui amena son verre et le paya. Elspeth se tourna vers William « Au fait merci d’avoir payer les verres avant » Elle rougit légèrement. « Je sais pas ce qui m’a pris d’être partie sans payer. Normalement je paie toujours pour mes consommations ».

Elle se passa les mains dans ses cheveux, ce qui était un geste tout à fait naturel chez elle. Elle avait l’impression de s’être ridiculisé avec sa remarque sur les boissons, mais elle s’en foutait. Elle avait décidé de jouer le rôle de la petite fille naïve et facilement manipulable, pour pouvoir contrer et montrer comment elle était réellement dès que l’occasion se présenterait. Elle voulait en savoir plus et c’était la seule chose qu’elle avait trouvé à faire. Elle se voyait mal le menacer et l’attacher pour qu’il lui dise la vérité dans un bar rempli de monde. Elle but une gorgée et écouta attentivement ce que William lui racontait. « Tu m’as fait venir ici par simple curiosité ? » La jeune fille était sceptique, elle ne croyait pas vraiment à son explication mais elle fit comme si c’était vrai. « Concernant l’affaire, comme je l’ai dit avant, je ne peux pas en parler ». Ce qui était vrai. Elle n’avait pas le droit de parler d’une enquête en cours avec quiconque, sauf bien évidemment avec ses collègues. Dès qu’il lui avoua qu’il la trouvait plutôt charmant, elle rougit de nouveau, mais ce ne se voyait pas à l’œil nu, et surtout pas avec les lumières qu’il y avait dans la pièce. Et tant pis si cela se voyait quand même, ça faisait toujours plaisir de s’entendre dire qu’on était charmante, même s’il pouvait très bien mentir pour obtenir ce qu’il voulait. « T’es pas mal non plus, je dois l’avouer ».

Elle finit son verre et balaya la salle du regard. Elle avait l’impression qu’il faisait de plus en plus chaud dans le bar. Ne sachant pas quoi faire avec ses mains, elle fit tourner son verre de whisky vide entre ses doigts, quand soudain, il lui échappa des mains et se brisa. Un bout de verre s’enfonça dans la paume de sa main droite et dès qu’elle l’enleva, elle se mit à saigner. Un petit filet de sang sortait de sa coupure. Elspeth jura. Elle s’excusa auprès du serveur et chercha dans son sac un paquet de mouchoir dont elle en sortit un pour compresser sa blessure. Elle ne voulait pas se soigner, surtout pas dans ces conditions et avec William à côté d’elle. Même si elle irait au toilette, il le remarquerai. Et elle ne voulait pas qu’il le sache. Surtout qu’elle avait besoin de toute sa tête et si elle se déciderait de se soigner, elle attirait la souffrance en elle ce qui l’empêcherait de se concentrer. Ça la boufferait de l’intérieur. Tant pis, et puis ça n’allait pas la tuer tout de même.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
poisoned soul

MessageSujet: Re: You must be frightened [Elspeth] Mar 28 Avr - 7:21


  Elspeth Storset & William Anders

You must be    frightened

 



La tension qui régnait jusqu’à présent entre eux semblait légèrement se détendre. Elspeth passait la main dans ses cheveux et William accrocha de nouveau un léger sourire à ses lèvres, loin de ses éternels sourires charmeur. Il ne devait pas se montrer terrible dragueur, mais doux repentie de ses actes et pêchers. Maudit comme il l’était, prier dieu ne servirait qu’à le faire souffrir mais pourtant, il devait se faire ange pour mettre la jeune femme dans son sac. La sorcière était bien trop importante pour que la moindre onde négative persiste entre eux.

C’est bien normal. Un homme paye les verres de la demoiselle qu’il a invitée, et c’est avec plaisir que je le fais pour toi.


Il souriait toujours mais se sentait ridiculeusement stupide à ne pas accrocher à son regard cet air qui les faisait toutes craquer. Elspeth se révélait plus intelligente qu’il ne l’aurait cru et il marchait sur des œufs. Elle avait du caractère, et cela lui plaisait, quoi qu’il puisse dire. Bien sûr que William aurait bien mit la demoiselle dans son lit mais il devait faire attention. Car s’il faisait ça, il était bien trop facile de lui briser le cœur. Et si elle le haïssait, il avait tout perdue. Elle était la seule sorcière blanche qu’il connaissait. Une déjà passé du côté obscure ne lui serait d’aucune utilité.

J’ai bien compris que tu ne peux pas m’en parler mais si je pouvais passer au commissariat demain, vers 20 heures, est ce que tu seras là ? Je… Je ne veux pas parler à n’importe qui… Je sais que quelque chose de très gros se cache derrière tout ça et n’importe qui ne peut l’entendre.


Ils les balanceraient. Les noms qu’il connaissait. Et sans la moindre hésitation. De là à savoir s’il pouvait lui dire la vérité sur les créatures de l’ombre, il n’y avait qu’un pas. Qu’il hésitait à franchir mais qu’il devrait passer. Lui avouer la vérité sur son identité, en croisant les doigts pour qu’elle ne s’enfuie pas en courant. Mais pas avant demain soir. Elle devait ressasser sa rencontre avec lui toute la nuit avant d’être prête. Le temps était son plus grand allier.

Il capta l’afflux de sang aux joues de la jolie sorcière mais la félicita mentalement. Pour un œil humain, rien n’était visible. Lui sentait seulement le doux liquide qui venait couler à ses joues. Il rit doucement, un rien gêné. William savait parfaitement qu’il était craquant et l’effet qu’il faisait aux femmes mais, sortant de la bouche de la sorcière, il en était bigrement fier.

Et puis tout dérapa. Enfin tout aurait dut déraper si William avait été suffisamment stupide pour sortir affamé. L’avantage d’avoir l’une de ses trop nombreuses maitresses qui travaillait dans les services hospitaliers était que même s’il ne partait pas en chasse, une poche de sang l’attendait toujours à la maison. Bien moins bon que du frais, c’était certain. Mais suffisamment nourrissant que pour que lorsqu’elle se coupe, la fièvre de la faim ne vienne pas briller dans son regard. Ce n’était qu’une petite coupure, un rien de sang.

Tu devrais désinfecter ta main et la passer sous l’eau pour arrêter le saignement.


Un conseil qu’il n’avait pas besoin d’appliquer à ses victimes puisqu’elles se mouraient doucement alors qu’il refermait de lui-même les plaies. Elles ne se plaignaient jamais et celles qui auraient pu le faire gisaient en cadavre qu’il ne laissait jamais à la vue de tous.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
poisoned soul

MessageSujet: Re: You must be frightened [Elspeth] Sam 2 Mai - 18:33



You must
be fightened.

ft. William Anders & Elspeth Storset.

La jeune fille l’écouta attentivement. Dès qu’il lui demanda s’il pouvait passer au commissariat le lendemain soir vers les 20 heures, elle tiqua. Elle lui avait pourtant proposé de passer, le lendemain aussi, mais à 10 heures du matin et avait toujours refusé sa proposition.  Apparemment c’était un oiseau de nuit. La jeune fille réfléchit un instant et pensa qu’il n’y avait pas 36 miles solutions à ça. Elle regarda William tout en ayant une petite idée derrière la tête de qui il était vraiment. Ce qui était sûr, ce qu’elle ne lui en ferait pas part. Pas tout de suite en tout cas et elle essaya de se contrôler. Elle ne voulait pas avoir peur, surtout qu’elle ne savait pas comment il pouvait réagir. Elle regarda rapidement le sang coulé sur sa paume et compressa le tout avec un mouchoir.  Elle espérait de tout cœur que le sang n’allait pas l’attirer. Surtout que jusqu’à maintenant il avait l’air très gentil, sympa, inoffensif, en tout cas il ne lui avait rien fait. Mais sait-on jamais. Déjà qu’il faut se méfier des êtres humains, alors des créatures on en parle même pas. Elle lui sourit en buvant une gorgée de son verre. « Bon. Je ferai en sorte d’être là ». Elle sera certainement là. Malgré le fait qu’elle n’aimait pas lâcher prise, elle était quand même intriguée par cette histoire et ce qu’il avait à lui dire. Et après tout, si ça pouvait faire avancer un peu l’enquête, elle ne cracherait pas dessus.

Elle jeta de nouveau un petit coup d’œil à sa plaie. « Merci du conseil. Je vais aller de ce pas aux toilettes ». Elspeth descendit de sa chaise et se dirigea rapidement vers les toilettes. Une fois devant les lavabos, elle passa sa main blessée sous l’eau. L’eau qui coula se changea en rouge / rose. Elle resta un petit moment là, et profita pour se passer de l’eau sur le visage. Elle devait garder les idées claires. Elle en savait pas trop quoi faire. Après tout, elle pouvait se guérir, avec bien évidemment une contrepartie, ce qui la rendrait désagréable, quoique, ça ne lui ferait pas vraiment de mal. Mais … Mais même si elle pensait avoir deviné que William était un vampire, est-ce que lui savait que c’était une sorcière ? Et comment allait-il réagir ? Pour finir, elle décida quand même de se soigner. Sa blessure cicatrisa directement. Et pour cacher cela, elle fit un bandage de fortune pour cacher la plaie, espérant que William ne remarquerai rien.

Elle retourna s’assoir, ne sachant pas trop quoi dire. Elle était un peu mal à l’aise en sa compagnie. Elle n’était pas du genre à engager la conversation et là … elle ne savait pas comment la relancer. Elle se tourna vers lui et brandit sa main bandée vers William. « Voilà. Tout beau tout neuf ». La  seule différence avec avant, c’est qu’Elspeth avait utilisé un ton un peu plus dur qu’à son habitude. Elspeth était tout à fait consciente de la contrepartie de son pouvoir, mais ne pouvait malheureusement pas le contrôler. Elle rebut une gorgée de sa boisson.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
poisoned soul

MessageSujet: Re: You must be frightened [Elspeth] Lun 4 Mai - 12:29


  Elspeth Storset & William Anders

You must be    frightened